Les réformes en France ? Bien, mais "peut beaucoup mieux faire" juge Olli Rehn

 |   |  268  mots
Pour Olli Rehn, commissaire européen chargé des Affaires économiques, la France peut beaucoup mieux faire (Photo Reuters)
Pour Olli Rehn, commissaire européen chargé des Affaires économiques, la France peut "beaucoup mieux faire" (Photo Reuters)
Le commissaire européen chargé des Affaires économiques juge que le gouvernement doit œuvrer davantage en faveur de la compétitivité, de la croissance et de l'emploi. Bruxelles attend beaucoup du projet de réforme des retraites.

Sur le bulletin scolaire de la France, le commissaire européen aux Affaires économiques, Olli Rehn noterait "encore beaucoup à faire". Le responsable européen a lancé une nouvelle pique envers Paris en marge d'un réunion des ministres des Finances de la zone euro, à Vilnius (Lituanie). A ses yeux, le gouvernement doit être encore plus ambitieux. "il reste beaucoup à faire pour rétablir la compétitivité, créer des fondations solides pour la croissance économique et la création d'emplois", a-t-il affirmé. 

La réforme des retraites très observée

Quelques jours plus tôt, il indiquait que la réforme des retraites faisait l'objet d'une forte attente de la part de la Commission. "Nous attendons toujours de savoir comment son impact négatif sur le coût du travail se trouvera compensé, de façon à ne pas nuire à la compétitivité", déclarait-il dans Le Figaro. Olli Rehn déclare avoir fait part de ces inquiétudes à Pierre Moscovici, le ministre français de l'Économie, lors de leur rencontre au G20 de Saint-Pétersbourg. 

Quand Olli Rehn tance la France

Ce n'est pas la première fois que le commissaire se montre très direct envers la France. En avril 2012, en pleine campagne présidentielle, il appelait le pays à mettre en place une politique de rigueur budgétaire. A l'époque, le débat portait essentiellement sur l'éventuelle renégociation du traité budgétaire auquel François Hollande avait exigé l'ajout d'un volet "croissance".  Beaucoup plus récemment, fin août 2013, le Finlandais fustigeait la France pour son niveau de taxation jugé trop élevé. 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/09/2013 à 18:20 :
la justice d'un régime unique, ça permet d'économiser plus de 20 milliards sur les régimes spéciaux, qui plus est pour les planqués au chaud !! et tout à l'avenant, le mille feuille, les privilèges, caisses noires des politiques, hausse des salaires dans la fonction publique (4% contre 1% dans le privé....), partout des économies gigantesques qui permettraient de baisser les impôts et charges, donc augmenter les pouvoir d'achat et la productivité des entreprises, financer l'aide aux pme, sortir très vite de la crise pour entrer dans la croissance et l'emploi pour nos jeunes... mais non, aucun courage, on détruit la société française,..l'europe à 100% raison, mais comme on ne veut pas entendre ces vérités de base, on l'accuse de tous les maux .. ils ont raison, on a une gestion de cochon !
Réponse de le 16/09/2013 à 20:55 :
Et Bruxelles n´a t-il pas aussi une gestion de "cochon"? Des salaires mirobolants, des avantages de toutes sortes, des absents constamment, des conflits d´intérêts, des planqués qui ne font rien, juste que rencontrer des lobbies qui les payent, au noir, pour faire passer leurs amendements.
Réponse de le 17/09/2013 à 14:16 :
certes, mais pas du tout à la même échelle qu'en france qui a le record mondial d'imposition et le record de dépense publique inutile et inefficace, d'effectifs de fonctionnaires, plus de 5 millions !. Commençons par régler nos problèmes plutôt que toujours aller chercher des alibis ou boucs émissaires pour refuser de voir nos problèmes en face et prendre les bonnes résolutions. Et avec 30% de baisse dans le gras de cette gabegie, donc tout en améliorant les services rendus permettrait de booster l'emploi, la relance, la consommation... personne n'a ce niveau de gaspillage et bruxelles a 100% raison de signaler cette anti-gertion - ensuite on pourra reparler de l'europe en position de force, et pas temps qu'on est la référence planétaire du gaspillage improductif et de la démagogie tout en régressant tous les jours en ne touchant à rien et en tuant l'emploi par les impôts
a écrit le 16/09/2013 à 13:21 :
Et Bruxelles ferait bien aussi de nettoyer tous ces lobbies qui trainent dans les couloirs et qui font la loi.
a écrit le 14/09/2013 à 17:29 :
Je recommande la vidéo d'Olivier Delamarche du 26 Mars 2013 leblogalupus.
a écrit le 13/09/2013 à 16:12 :
N'en déplaise aux franchouillards vexés par les vérités de M. Rehn, ce ne serait pas difficile de faire mieux, puisque l'on n'a RIEN fait. En guise de réforme, nous n'avons eu que des impôts supplémentaires. Et il n'est toujours pas question de reporter l'âge de la retraite ni d'aligner les retraites des fonctionnaires sur celles du privé, deux exemples parmi bien d'autres.
Réponse de le 15/09/2013 à 18:43 :
"Et il n'est toujours pas question de reporter l'âge de la retraite ni d'aligner les retraites des fonctionnaires sur celles du privé, deux exemples parmi bien d'autres." : Ni d'indexer les retraites sur les cotisations au lieu de reporter la charge sur la jeunesse ou la dette... Car bon, entre baisser aux petites pensions de retraite et maintenir le train de vie de retraités se plaignant de payer trop d'impôt sur leurs 1800 euros de pension en demandant aux jeunes de payer plus, il y a de la marge...
Réponse de le 16/09/2013 à 18:15 :
ils ont raison coté europe de signaler la totale absence de gestion de nos politiques : 30 ans de budget en déficit et de dette induite en hausse permanente, il faut attendre d'avoir atteint 2000 milliards (5000 milliards hors bilan, cad avec les retraites des fonctionnaires !!) pour commencer à se dire qu'il faut corriger le tir ! et comment on rectifie ? en baissant cette dépense inutile ? non on augmente les impôts pour tuer l'emploi !!!
a écrit le 13/09/2013 à 13:22 :
Donc si je comprends la Finlande est d'accord de nous agressé via son commissaire Mr Rehn , mais ne souhaite pas qu'on puisse controler ses établissements financiers :

http://www.lesechos.fr/economie-politique/monde/actu/reuters-00549261-berlin-et-helsinki-recusent-la-ce-comme-autorite-de-resolution-604994.php

Mr Rehn si vous avez un tant soi peu le sens de la cohérence : DEMISSIONNEZ !!!
Réponse de le 16/09/2013 à 21:19 :
@edsp: Agresser ou agressé, qu´ importe. Le post est très informatif. Mais vous préférez humilier, car vous n´avez rien d´autre á dire devant une vérité difficilement discutable.
a écrit le 13/09/2013 à 13:13 :
A force de réclamer les baisses de dépenses, les rentiers vont les avoir ! Adieu les pensions indexées à crédit ! Adieu les soins à la Bourboule ! Ton heure approche, rentier, et on va s'occuper de "la fin de vie" aussi, hé hé hé...
a écrit le 13/09/2013 à 12:50 :
je suis d'accord avec ce monsieur que je ne connais pas, "on peut beaucoup mieux faire", en faite tant qu'il n'y aura pas une grève générale où les gens arrêtent de payer leur impôt, ou tant qu'il n' y aura pas de grande manif dans la rue, je crois comme ce monsieur que " l'on pourra mieux faire " et on va faire mieux je vous le garanti !
a écrit le 13/09/2013 à 12:47 :
mieux vaudrait attacher plus d'importance aux écrits et réflexions d'Albert Jacquard plutôt qu'aux remarques de ce serviteur de l'oligarchie libérale , on peut rêver§ Mais le rêve n'en déplaise à certain fait autant avancer le monde que l'économie surtout quand l'économie libérale nous entraîne vers le mur!
Réponse de le 14/09/2013 à 10:16 :
L'ignorance de certains laisse pantois.... Mais pauvre d'esprit, vous confondez tout. C'est bien le socialobolchévisme de ces crétins qui nous emmène dans le mur et non le libéralisme..!
a écrit le 13/09/2013 à 11:54 :
M. Rehn se pose encore une fois en donneur de lecons. Normal pour quelqu'un qui a toujours occupé des fonctions de conseiller, mais jamais de décideur.
a écrit le 13/09/2013 à 11:47 :
C'est l'aveugle qui se moque du borgne !
De qui se moque cet individu ?
Lorsque l'on sait que Barroso dépense près de 700 000 euros par an en frais de "représentation", aux frais des contribuables de l'UE, on ne peut accepter de tels propos d'un vulgaire commissaire européen qui, apparemment, ferait bien de balayer devant sa porte.
Le budget de l'UE est d'environ 140 Mds d'euros par an, et cela pour quel usage ?
Simplement pour engager des actions que les pays membres auraient pu réaliser seuls, et en dépensant moins.
a écrit le 13/09/2013 à 11:38 :
il serait peut être temps de rappeller a Mr Rehn qu'il n'est qu'un simple fonctionnaire au service des états europeens et pas l'inverse . Que dirait on par exemple si un cadre de bercy se permettait de critiquer le président de la république . Il y a clairement une lutte de pouvoir entre Bruxelles et les états européens . Veut on être gouverner par des fonctionnaires non élus ou par des représentants élus par le peuple , je sais bien qu'ils sont pas géniaux mais c'est moins pire .
a écrit le 13/09/2013 à 11:36 :
En sigant le pacte européen Hollande et les socialistes se sont mis dans les pattes d'individidu libéraux comme ce Monsieur Rehn. Drôle de respect de la démocratie . ENn 2005 les français ont dit non à + d'Europe libérale, en 2012 ils ont renouvelé d'une certaine façon cet avis en votant pour le candidat anti finance. maintenant la politique de la france va être fixé par un technocate filandais qui va nous donner des leçon de bon libéralisme. et dire que le PS n'arrête pas de dire que la solution est dans plus d'Europe!
a écrit le 13/09/2013 à 11:11 :
Presque inutile d'écrire que la mention "bien" n'est qu'une introduction pédagogique du "peut mieux faire" concernant une mauvais élève. Mais "peut beaucoup mieux faire" désigne un cas particulier d'un très mauvais élève qui n'affiche aucune capacité à comprendre qu'il en est un et qui prendrait des dispositions à faire des efforts.
a écrit le 13/09/2013 à 11:00 :
Olli rehn c'est pas le gars qui tient des conferences de presse dans les saunas de l'UE ?

http://www.contrepoints.org/2012/02/25/70687-six-journalistes-et-un-commissaire-europeen-sont-dans-un-sauna

et qui dit aux espagnols de baisser leur salaire de 10%

http://www.wikistrike.com/article-le-fmi-et-olli-rehn-aux-entreprises-espagnoles-reduisez-les-salaires-de-10-119566105.html

il ferait peut être de s'occuper de Nokia , ca va pas fort ces temps ci . EN gros chacun chez soi et tout ira au mieux dans le meilleur des mondes
a écrit le 13/09/2013 à 10:41 :
Quelle reforme? il n'y a rien si ce n'est matrraquage fiscal!!!
a écrit le 13/09/2013 à 10:21 :
Traduit en langage de tout le monde, Olli rehn voulait dire: "Quelles réformes? Il serait temps de commencer."
Tout cela va mal, très mal se terminer, surtout pour les français moyens et modestes.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :