L'horizon se dégage un peu pour l'industrie française

L'économie française, et en particulier le secteur industriel, voit ses perspectives s'améliorer en ce début d'année 2014, selon les enquêtes de l'INSEE et de la société Markit.
L'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) indique dans son enquête trimestrielle que les industriels se montraient plutôt optimistes au quatrième trimestre 2013, anticipant une amélioration de la demande globale.
L'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) indique dans son enquête trimestrielle que les industriels se montraient plutôt optimistes au quatrième trimestre 2013, anticipant une "amélioration de la demande globale". (Crédits : reuters.com)

Bonne nouvelle pour l'industrie hexagonale. L'économie française, et en particulier le secteur industriel, voit ses perspectives s'améliorer - après une fin d'année 2013 compliquée -, selon les résultats de deux enquêtes, très suivies, publiées simultanément ce  jeudi, par l'Insee et la société Markit.

  • Insee : "Dynamique favorable" pour le secteur malgré la "reprise poussive" de l'économie

L'indicateur mesurant le climat des affaires dans l'industrie en France est resté stable en janvier, à 100 points, a indiqué l'Insee, en évoquant une "dynamique favorable" pour le secteur industriel.

Pour ce qui concerne les services, également examinés par l'Insee, les questionnaires envoyés à plusieurs milliers d'entreprises débouchent également sur un indicateur synthétique du climat des affaires inchangé, à 91 points en janvier, ce qui "indique toujours une dynamique conjoncturelle favorable".

Les industriels plutôt optimistes

L'Institut national de la statistique et des études économiques a par ailleurs publié son enquête trimestrielle dans l'industrie, qui est également plutôt optimiste puisqu'au quatrième trimestre 2013, les industriels anticipaient une "amélioration des demandes globale et étrangère."

Si l'Insee pointe depuis des mois déjà le début d'une reprise "poussive" en France, jusqu'à jeudi ses enquêtes divergeaient par rapport à celles de la société Markit, qui reposent sur un échantillon plus réduit (750 entreprises, industrie et services confondus, contre 4.000 entreprises pour la seule enquête industrie de l'Insee et 4.500 dans les services), mais qui sont néanmoins très suivies par les marchés.

  • Indice PMI de la société Markit : la reprise n'est pas pour demain, mais le climat s'améliore dans l'industrie

Cette tendance pourrait toutefois changer puisque l'indice composite PMI établi par la société Markit pour la France s'est redressé en janvier à 48,5 points (contre 47,3 en décembre), un plus haut en 3 mois, indique le communiqué publié ce jeudi. Dans le détail, l'indice mesurant le climat dans l'industrie a atteint 48,8 points (47,0 en décembre), et celui concernant les services 48,6 points (47,8 en décembre), un plus haut en 3 mois dans chaque cas, a indiqué la société d'enquêtes de conjoncture.

Mais contrairement à l'Insee, Markit n'arrive pas encore à la conclusion que la reprise s'amorce en France, car il faudrait pour cela que l'indice de confiance qu'elle calcule dépasse les 50 points, ce qui n'est pas encore le cas.

L'indice PMI de la zone euro au plus haut depuis juin 2011

"La conjoncture reste morose dans le secteur privé français, l'activité continuant en effet de reculer en janvier, à un rythme toutefois moins soutenu qu'en décembre", a souligné son économiste Jack Kennedy, cité dans le communiqué. L'activité privée de la zone euro a progressé pour le septième mois consécutif en janvier, signalant une accélération de la reprise économique, indique jeudi le cabinet Markit.

A noter l'indice PMI composite de la zone euro s'est établi à 53,2 contre 52,1 en décembre, atteignant son plus haut niveau depuis juin 2011.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 13
à écrit le 23/01/2014 à 16:01
Signaler
Les blagounettes de l'Insee sont connues et mêmes pittoresques ...pire ...leurs vocabulaire est stupéfiant...cela ressemble aux prédictions statistiques de madame soleil...

à écrit le 23/01/2014 à 15:52
Signaler
Avec ALDOUS HUXLAND tout baigné dans un monde meilleur honneur au changement,,,?

à écrit le 23/01/2014 à 15:00
Signaler
Que personne ne se réjouisse: nos socialo-fonctionnaires au gouvernement vont nous tirer dans le dos, pour nous voler nos dernières ressources !!! Ils vivent comme des milliardaires, en spoliant les travailleurs et entrepreneurs de leurs richesses !!...

le 23/01/2014 à 15:49
Signaler
sarkozy divisait les français pour mieux spolier le pays(600 milliards de dettes en plus)alors cesser de dresser telle catégorie l'une contre l'autre.c'est tous ensemble qu'on s'en sortira,meme si les 230 milliards de cadeaux aux entreprises sont un ...

à écrit le 23/01/2014 à 14:30
Signaler
Et pendant ce temps là, la plus vieille usine de France, pa papeterie de Docelles, ferme ses portes... Tout va très bien

à écrit le 23/01/2014 à 13:39
Signaler
sortons de l'euro pour voir ce qui se passerait pour les ndustries allemandes et françaises

le 23/01/2014 à 15:23
Signaler
Blablabla, c'est exactement ce blabla qui fait la différence....Pour que la morosité perdure. Outre-Rhin il existe déjà nombreux plans de sortie de l'euro. La discussion est sérieuse, concrète et vive à ce sujet Il n'y a qu'un pays qui pourrait vraim...

le 24/01/2014 à 10:00
Signaler
pauvre allemands ils veulent se débarrasser de se qui fait leur richesse

à écrit le 23/01/2014 à 12:31
Signaler
la commande a du etre consequente suite au dernier conseil municipal 2013 sable au champagne a 956 euros la bouteille qui a paye devinez

le 23/01/2014 à 14:19
Signaler
Je ne vois pas le rapport avec l'article, mais bon. Donnez nous le nom de la municipalité en question, qu'ils puissent venir confirmer ou pas ce que vous racontez. C'est facile de lancer des rumeurs comme vous le faîtes.

à écrit le 23/01/2014 à 12:27
Signaler
le recul de l'activité ralentit....enfin, la morosité perdure. Concernant la zone euro Markit écrit: "Tandis que l'Allemagne, et plus particulièrement son secteur manufacturier en plein essor, mène l'expansion de la zone euro, la France pourrait cont...

le 23/01/2014 à 13:36
Signaler
merci l'euro

le 03/03/2014 à 15:18
Signaler
e n'est pas à l'euro qu'il faut s'en prendre mais d'abord aux ommercants qui ont traduit avantageusement pour eus les francs 'en euros et maintenant MERCI au gouvernement qui fait exactement l'inverse que ce qu'il faudrait.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.