Gattaz "stresse tout le monde, y compris les chefs d'entreprises" (Benoît Hamon)

 |   |  445  mots
Pour Benoît Hamon, les allers-retours de Pierre Gattaz sur le pacte de responsabilité ne donnent pas l'impression qu'il prend la négociation sociale au sérieux. | REUTERS
Pour Benoît Hamon, les allers-retours de Pierre Gattaz sur le pacte de responsabilité "ne donnent pas l'impression qu'il prend la négociation sociale au sérieux". | REUTERS (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le ministre délégué à l'Economie sociale et solidaire a réagit aux 25 proposition du Medef qui répondent au Pacte de responsabilité.


Pierre Gattaz perdrait-il la tête ? Après avoir profité du voyage du Président de la République aux Etats-Unis pour annoncer qu'il n'y aurait aucune contrepartie de la part du patronat à la baisse des charges promise par le gouvernement, il a présenté ce matin une batterie de 25 mesures de soutien... au pacte de responsabilité ! 

 

"Ce qui stresse tout le monde, c'est Pierre Gattaz"

Le ministre délégué à l'Economie Sociale et Solidaire, Benoît Hamon, a profité d'une conférence de presse mardi après-midi pour fustiger les allers-retours du président du Medef: 

« Il faut que Pierre Gattaz arrête de parler (...), qu'il se mette à table et qu'il négocie sérieusement comme le demandent les syndicats. Ce dont les syndicats de salariés ont besoin, c'est d'un interlocuteur qui ne change pas. Pierre Gattaz stresse tout le monde y compris les chefs d'entreprise. »


A propos de l'allègement de 30 milliards de cotisations patronales prévues par le gouvernement en échange de créations d'emplois, le ministre a observé que "les pouvoirs publics et le gouvernement prennent des engagements forts" et "les syndicats sont prêts à engager la concertation". Seulement, il y a une chose qui cloche pour Benoît Hamon, c'est Pierre Gattaz :

" Les éléments insécurisants depuis le début, ce sont les déclarations du président du Medef qui non seulement varient mais ne donnent pas l'impression de prendre au sérieux la négociation sociale." 

 

Dans le mille 

Dans les mesures dévoilées par le patron des patrons ce matin, la mise en place d'un "moratoire" sur une quinzaine de projets de loi qui seraient  "autant de stress sur le dos des patrons". Parmi eux, il a cité  "l'obligation de consulter le comité d'entreprise en cas de vente" d'une société, issue du volet sur la transmission des entreprises du projet de loi sur l'Economie solidaire et sociale, proposé par le ministre.

"Une méconnaissance totale de ce qui est écrit dans le texte" pour Benoît Hamon. Il s'agit, a-t-il précisé, d'une disposition européenne de 2001 que la France est un des derniers Etats-membres à ne pas avoir transposée. Celui-ci a conclu avec ironie : 

"Je lui proposerais volontiers de faire un moratoire sur la distribution excessive de dividendes qui pénalise l'investissement en France et qui pourrait être une contribution utile à la croissance et à la relance de l'économie française."

Décidément, la relation du gouvernement socialiste et des patrons est au beau fixe depuis le tournant social démocrate de François Hollande. Ou presque... 

 

Pour aller plus loin : 

>> Yvon Gattaz : "La France fabrique des entreprises naines!"

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/02/2014 à 13:43 :
ILS viennent d annonce milles milliard de d istribution de dividende dans le monde ? DONC tous va bien pour les actionnaires ? est ceux qui produissent ?ILS ONT QUOI EN RETOUR,,,???
a écrit le 20/02/2014 à 21:29 :
hamon devrait faire un stage dans des entreprises, ça lui éviterait de dire autant d'énormités et de réactions aussi sectaires et idéologiques, aucune culture d'entreprises et il n'a pas écouté hollande qui a expliqué que ce sont les entreprises qui créent la richesse et l'emploi, l'argent public n'existe pas sans les entreprises. Quand aux dividendes, ils ne sont que les intérêts de ceux qui prêtent avec risque aux entreprises, et sans préteurs, il n'y a pas d'entreprises ! pa facile à comprendre pour un fonctionnaire de la politirque !
a écrit le 20/02/2014 à 12:40 :
et pour ce qui est des dividendes distribués par les entreprises, que M Hamon se rassure, il n'y a plus d'investisseurs français, les dividendes partent en grande majorité à l'étranger. donc il n'y a pas de retour sur investissement sur le territoire.....
a écrit le 20/02/2014 à 12:37 :
M Gattaz parle très vite, et des fois dit des vérités qui font mal aux politiciens... De mon côté, je suis freiné dans mon développement par ?? les élus locaux. freins aux agrandissements donc frein aux embauches. refus de permis d'agrandir il y a deux ans, donc j'ai été obligé de repousser les embauches (4 sur un effectif de 16 c'ets quand même pas mal). en attendant cela fait 4 chomeurs de plus payés par l'état. Et aujourd'ui deuxième demande : il faut que les commissions locales passent voir, donc il faut du temps,, les élus locaux repoussent les délais d'instruction.... et patati et patata. Toujours des excuses pour au final n'avancer à rien.. Pour ma part, je vais faire en sorte que mes enfants puissent aller étudier ailleurs, l'avenir n'est plus ici.....A bon entendeur
a écrit le 20/02/2014 à 8:43 :
et lui il stresse tout le monde.
a écrit le 19/02/2014 à 18:14 :
a la difference de Hollande(?) il n'a pas l'air d'aimer les patrons qui paient toujours les avantages acquis de certains
a écrit le 19/02/2014 à 16:54 :
Hamon à l'émission " on n'est pas couché " se vantait de son action "dans son couloir de nage " au sein du Gouvernement .
En fait , depuis bientôt deux ans qu'il est ministre, on n'a rien vu de son travail puisqu'il s'est surtout fait remarquer à faire la planche .
Alors son avis sur Gattaz, on s'en tape .
a écrit le 19/02/2014 à 15:39 :
Il est vrai que Gattaz semble souvent desservir la cause qu'il prétend défendre. Cet homme est à la finesse ce que le fromage est au régime.
Qu'il fasse preuve de volonté de faire avancer l'économie française en se mettant à discuter au lieu de cracher dans la soupe à tord et à travers et à demander tout et n'importe quoi.
a écrit le 19/02/2014 à 13:00 :
Il nous stresse avec ses autres copains ministres à ne pas savoir gérer un budget, un pays et à dégrader l'image de la France à l'étranger. Et à l'intérieur le chomage continue à augmenter malgré les tours de passe-passe de Pole Emploi tous les mois qui suspend 10% des demandeurs d'emploi avant la publication des chiffres et qui les réactive ensuite. C'est tout cela dont les français ne veulent plus. D'incapables attachés à leur petits avantages et qui ne travaillent pas. Cf les importations de malades qui bénéficient de soins grace à des passeurs payés une fortune et la France ne re facture pas les pays d'ou ces malades viennent. Bravo les Suisses pour la régulation sans l'interdiction, nous y viendrons aussi
a écrit le 19/02/2014 à 11:41 :
Comme l'ensemble du gouvernement Benoit Hamon qui n'a jamais travaillé dans la société civile et en bon fonctionnaire n'ai surement pas stressé par son travail virtuel...
a écrit le 19/02/2014 à 10:40 :
Aux salariés qui de plaignent, vous n'avez qu'à créer votre entreprise. Essayez d'être patron pour voir... si vous en êtes capables !

Monsieur Hamon devrait créer son entreprise avec ses propres sous sans toucher des dividendes et s'engager a recruter 10 personnes avec ses sous.
Il n'aura qu'à s'endetter pour le faire,
Qu'il arrête de vivre aux frais du contribuable !
Réponse de le 19/02/2014 à 10:51 :
Pourquoi pas, donnez-moi le capital hérité de papa pour commencer!
a écrit le 19/02/2014 à 10:17 :
Ce qui stresse les chefs d'entreprise, dont je fais partie, c'est la niaiserie constante de ce gouvernement. Résultat, nous ne ferons rien en France tant qu'ils seront là. Tant pis pour les chômeurs qui ne sont pas prêts de changer de situation, et qui vont même être de plus en plus nombreux. Heureusement, on s'éclate avec nos sites étrangers.
a écrit le 19/02/2014 à 10:14 :
Nos politiques sont centrés sur le "dialogue social".. comme si ce dialogue, que chacun appelle évidemment de ses voeux, était source de compétitivité..Dans les périodes de crise, il faut arrêter de causer, et suivre les leaders, ce qui évidemment interdit de donner des positions à des incultes comme M.Hamon.. Il est frappant de constater que les entreprises mettent 6 mois pour s'ajuster à des changements d'environnements, et l'état plus de 6 ans (la crise "financière - comprenez des dettes publiques) a commencé en 2007..
a écrit le 19/02/2014 à 10:14 :
Nos politiques sont centrés sur le "dialogue social".. comme si ce dialogue, que chacun appelle évidemment de ses voeux, était source de compétitivité..Dans les périodes de crise, il faut arrêter de causer, et suivre les leaders, ce qui évidemment interdit de donner des positions à des incultes comme M.Hamon.. Il est frappant de constater que les entreprises mettent 6 mois pour s'ajuster à des changements d'environnements, et l'état plus de 6 ans (la crise "financière - comprenez des dettes publiques) a commencé en 2007..
a écrit le 19/02/2014 à 10:06 :
l entreprisse ce n est pas un CASINO c est des hommes et des femmes qui donnent leurs vie ? ET QUI VEULENT EN VIVRE,,,???
a écrit le 19/02/2014 à 9:52 :
Mr le ministre, personnellement, vous avez investi combien dans des entreprises ?? SI tant est qu'à titre personnel vous ayez pris le moindre risque en la matière (vous savez, le fameux "faites ce que je dis, pas ce que je fais"), avez-vous renoncé au moindre centime de vos dividendes ? ET pour vos livrets l'épargne, avez-vous renoncé aux intérêts ????
Réponse de le 19/02/2014 à 10:07 :
très juste votre analyse ....un inutile comme ce ministre avec aucune expérience en quoi que se soit se permet de donner des leçons démontrent la valeur de nos gouvernants
a écrit le 19/02/2014 à 9:49 :
Mr Hamon, vous vous plaignez de la distribution de dividendes. Deux remarques : d'une part, il vous appartient en tant que membre du gouvernement, de mettre en place une baisse de taxes sur les bénéfices réinvestis !! D'autre part, je vous rappellerai mon cours d'économie du lycée : les dividendes sont la rémunération du capital investi !! Vous savez, les investisseurs étrangers que le Président appelle de ses vœux... ils ne viendront pas pour vos beaux yeux, mais pour la rentabilité de leur investissement !!!
Réponse de le 19/02/2014 à 16:15 :
En économie, il faut savoir dépasser les cours du lycée. Certaines entreprises florissantes ne distribuent pas de dividendes et ont des actionnaires nombreux (Apple par exemple). Les dividendes, c'est du court-terme et cela ne doit représenter qu'une petite fraction du bénéfice. Le reste doit être réinvesti pour justement pérenniser l'investissement.
Réponse de le 19/02/2014 à 17:32 :
Apple verse des dividendes, renseignez-vous. quant aux entreprises florissantes qui ne versent pas de dividendes, il n'en existe qu'une seule catégorie: celles dont la capitalisation explose (qu'elle soit justifiée ou spéculative).
Les dividendes ce n'est absolument pas du court terme: c'est la rémunération du capital investit (puisqu'une entreprise n'a pas pour objectif de "rembourser" le capital investit par ses actionnaires).
Quant au débat investissement/dividendes, c'est un débat bien plus complexe : l'investissement doit être sérieux et source de rentabilité future. Sinon il ne sert à rien et met en danger l'entreprise, ses actionnaires et ses salariés.
a écrit le 19/02/2014 à 9:44 :
Hollande va se défausser sur le Medef pour essayer de justifier son échec sur le chômage! Gattaz devrait faire des propositions, et laisser le gouvernement ASSUMER sa politique ! Les investissements étrangers ont chuté de 77% en 2013 et les socialistes commencent à dire que c'est la faute à la phrase de Gattaz de la semaine dernière !!...
a écrit le 19/02/2014 à 9:42 :
On ne peut malheureusement que lui donner raison. Gattaz est une girouette.
En outre il ignore même les directives européennes le concernant.
Il y a d'autres patrons plus crédibles au MEDEF.
a écrit le 19/02/2014 à 9:04 :
Tous derrière Gattaz le ministre Hamon n a jamais occupé de fonction dans une entreprise, qu il s occupe donc de trouver les 50 milliards de réduction de la dépense publique
Réponse de le 19/02/2014 à 16:00 :
et monsieur Gattaz n'a jamais administré le bien public, qu'il s'en retourne donc à ses affaires de famille au lieu d'exiger de la communauté nationale des efforts inconsidérés !
Réponse de le 20/02/2014 à 21:43 :
administré le public ?? là où il n'y a aucun management, aucune gestion, uniquement dépense maximale, recrutements, jamais de réorganisation, aucun pilotage par les objectifs et résultats, d'où notre record d'europe de dénses, effectifs et résultats en berne, roue libre totale. c'est le privé qui est saigné pour alimenter ce tonneau des danaides, révoltant
a écrit le 19/02/2014 à 8:57 :
Monsieur Benoit Hamon comme l'ensemble de ses petits camarades du gouvernement qui n'ont jamais travaillé dans la société civile "en bon fonctionnaire c'est sur ne stresse pas"...
a écrit le 19/02/2014 à 8:50 :
Etonnant de la part d'un gouvernement où aucun ministre n'a jamais investi dans une seule entreprise !! Ca en dit long sur les personnes !
a écrit le 19/02/2014 à 8:43 :
C 'est pas moi, c'est l'autre: les minots de la République sont encore en train de chialer! Quand on veut piquer les billes des autres il ne faut pas s' étonner que ça finisse en bagarre .
a écrit le 19/02/2014 à 8:28 :
Quand les hommes politiques se mêlent de donner des leçons de morale et de responsabilité c'est comment dire .... Cocasse et indécent
a écrit le 19/02/2014 à 8:27 :
le stress est à son comble depuis que celui qui déteste les riches, la finance, les investisseurs, a malheureusement été élu par défaut avec comme seul programme l'instauration d'une taxe nouvelle par jour .
comme les gamins de cours d'école benoit hamon répond à gattaz par " non c'est pas moi c'est toi qui y est (stressant)"
a écrit le 19/02/2014 à 8:04 :
des propos venant de ce gars la... on croit rever!
Réponse de le 19/02/2014 à 8:48 :
Il se croit toujours dans l'opposition !!!!
a écrit le 19/02/2014 à 7:31 :
la consanguanite ca existe aussi chez les patrons !!
a écrit le 19/02/2014 à 7:26 :
Hamon dit n'importe quoi , comme toujours ,pour exister. Ce type creux est l'archétype de l'arriviste en politique complètement inutile...
a écrit le 19/02/2014 à 1:11 :
Je suis abasourdi quand je lis de telles contre-vérités de la part de membres du PS,aussi bien d'un ministre que d'un sympathisant et qui ne sont pas censurés L'un accuse Mr Gattaz d'être irresponsable,un autre qu'il faut avoir un casier judiciaire pour entrer à l'UMP.Mais quels sont gens ,incapables de diriger et qui font toujours retomber leurs fautes sur l'ancien président absent maintenant depuis plus de 20 mois.
a écrit le 19/02/2014 à 0:13 :
ça me fait mal de donner raison à M. Hamon, mais la communication de M. Gattaz est brouillonne. Pour moi M. Gattaz, est pétrie des combats menés par son père et n'est pas l'homme de la situation. Il est dommage que Mme Parisot n'est pas réussi son putsch, elle rassemblait est était clairvoyante, ce qui n'est pas le cas de M.Gattaz qui s'est décrédibilise.
a écrit le 18/02/2014 à 22:39 :
Il y a effectivement une part de vérité... "On" commence a le trouver un peu moyen, le Président du Medef, enfin, au mieux, il ne fait pas dans la finesse... Entre sa gaffe aux USA, ses valses hésitations sur les " contreparties " et ses coups de gueule mal placés, il va finir par justifier les pires caricatures des acharnes de gauche... "On" aurait peut-être mieux fait de garder Laurence Parisot, plus fine, plus habile, plus efficace... Enfin, je vais me faire censurer, mais il ne faudrait pas que PG gâche une bonne occasion d'évoluer enfin dans les rapports sociaux et les rapports avec la puissance publique.
a écrit le 18/02/2014 à 22:16 :
La stratégie des socialistes est connue : accuser les autres de ses propres défauts.
a écrit le 18/02/2014 à 22:00 :
Ministres qui divisent, répandent la haine, ne gère pas leur ministère ni la France et Montebourg qui se permet de comparer les Suisses qui ont voté démocratiquement aux lepenistes. Mais pour qui se prennent ces ministres qui n'arrivent toujours pas après 20 mois à commencer à gère le pays, leur budget, et surtout à diminuer réellement le déficit que les politiciens ont créé et qu'ils nous font payer. INCROYABLES BONS À RIEN. Ils parlent pour distraire le peuple qui compte les mauvais points.
La démocratie et le changement OUI. Mais des nuls NON
a écrit le 18/02/2014 à 21:11 :
quand allez vous commencer a informer les Français
nous ne sommes informes qu'a 1%.........peut-être moins.
informez nous me......
a écrit le 18/02/2014 à 20:02 :
Et la recrudescence de suicide des patrons de TPE d'après vous s'est de la faute a Gattaz ?
Il faut arrêter de dire des conneries.
a écrit le 18/02/2014 à 19:38 :
Encore les dividendes ! S'il n'en prend pas dans sa société c'est un nul
a écrit le 18/02/2014 à 19:09 :
La meilleure défense, c'est l'attaque...et il va donc tenter de crédibiliser tous ceux qui ne sont pas d'accord avec le PS et ses sbires :-) Ce gouvernement est réellement dangereux.
Réponse de le 18/02/2014 à 19:31 :
on ne peut rien faire pour un pays ou l'alcool impregne nos politiques
Réponse de le 18/02/2014 à 19:54 :
Vaut mieux l'alcool que l'argent, car au moins, on peut arrêter.
Réponse de le 18/02/2014 à 23:23 :
Le socialisme est une drogue parmi les plus dures... Il est très difficile de s'en sevrer !
Réponse de le 19/02/2014 à 1:59 :
@Yvan: pwersonnellement, même si je reconnais l'utilité ou surtout la nécessité de l'argent pour régler les factures quotidiennes, je préfère prendre un verre calmement avec des amis à aprler de choses plus intéressantes que ces maffieux qui nous gouvernent.
a écrit le 18/02/2014 à 18:52 :
Parce que le PS ne stresse pas tout les Français, avec tout ce que l'on nous envoie, taxes, impôts, impôts & taxes et vice versa ! faudrait un peu revoir sa copie! il y a de quoi faire!!
Réponse de le 18/02/2014 à 19:53 :
L'UMP ne nous stressait pas trop, en effet. Sauf que je n'ai pas pu m'y inscrire car j'avais un casier judiciaire vierge...
Réponse de le 19/02/2014 à 2:00 :
@Yvan: au moins tu as compris que tu ne pourras jamais être maire de Bordeaux :-)
Réponse de le 19/02/2014 à 11:36 :
c'est clair! UMPS , tous dans le "même terreau !
a écrit le 18/02/2014 à 18:52 :
Contrairement à ce que pense/dit Hamon, c'est plutôt si Gattaz lâche qui risque de stresser les entreprises.
"Vous n'avez pas de commandes, pas de trésorerie, pas d'investisseur ? Je veux pas savoir !!! Vous vous êtes engager à recruter 2 personnes, et à augmenter les salaires de 10% !!"

--> Direction Pôle Emploi
a écrit le 18/02/2014 à 18:25 :
puisqu'il dialogue tout seul dans la presse, y compris quand il représente la France à l'étranger. Ce genre de personnages (j'inclus Hamon qui n'est pas beaucoup moins borné que Gattaz) me rend pessimiste sur l'avenir de la France.
a écrit le 18/02/2014 à 18:10 :
"Je lui proposerais volontiers de faire un moratoire sur la l'accumulation excessive d'impôts qui pénalise l'investissement en France et qui pourrait être une contribution utile à la croissance et à la relance de l'économie française."

il suffit juste de changer 2 mots dans la déclaration et on comprend mieux.
Réponse de le 18/02/2014 à 18:24 :
Ce qui me stresse est de voir des incompétents comme B Hamon au pouvoir. Ces incompétents critiquent ce qu'ils ne connaissent pas et ils ont un culot dans leurs affirmations qui est terrifiant !
a écrit le 18/02/2014 à 18:06 :
Hamon? qu'a-il-fait de concret en 22 mois, hormis mettre en route des "choses" non abouties; comme dirait Placé encore un inutile comme montebourg vivant aux crochets de la République donc MES impôts. Une simple licence ....d'histoire et hop ministre délégué à l'Économie sociale et solidaire, si, si et on s'étonne de l'état de notre pays avec de etls specimen d'incompétence.
a écrit le 18/02/2014 à 18:01 :
Benoit Hamon a t il déjà travaille dans une entreprise privée ??
Il est 2 mondes qui ne peuvent pas se comprendre, car les politiques et l'administration ignorent tout de la gestion d'une entreprise, les premiers ont une rente de situation, l'entreprise ne sait jamais si elle aura des commandes lea semaine ou le mois suivant!!!
Moi je suis une TPE et je ne me sens pas concerné par un quelconque pacte signé avec des partenaires sociaux, ou des politicards qui ne comprenne rien de rien à l'entreprise....j'essaie seulement de survivre pour ne pas mettre la clefs sous la porte
Réponse de le 18/02/2014 à 18:30 :
"Moi je suis une TPE et je ne me sens pas concerné par un quelconque pacte signé avec des partenaires sociaux, ou des politicards qui ne comprenne rien de rien à l'entreprise....j'essaie seulement de survivre pour ne pas mettre la clefs sous la porte"

Et elle fonds les plombs dans combien de mois ton entreprise, Mr "l'entrepreneur"? Parce que visiblement, y a pleins de gens dans les TPE qui sont persuadés qu'avoir le costume et le nom d'entrepreneurs rends intelligent et compétents...
Réponse de le 18/02/2014 à 18:49 :
@huhu : un entrepreneur veut juste qu'on le laisse travailler et pas que tous les 6 mois, il doit revoir sa comptabilité et tout ses plans d'actions et d'investissement.

Les politiques en prenant leur "décision" ne font qu'entraver l'entreprenariat. Normal qu'au bout d'un certain temps, beaucoup soient décourager.

Mieux vaut peut d'entrepreneur, que plein de gens hésitant à pole emploi.
a écrit le 18/02/2014 à 17:56 :
ces plutot le ps qui stresse tous le monde avec ces taxes et impots
Réponse de le 18/02/2014 à 18:27 :
Disons plutôt LES gouvernements... La droite nous a bien stressé et a bien mis notre pays dans un gouffre sans fonds.
Réponse de le 19/02/2014 à 9:45 :
Le gouffre sans fond n'a pas pour origine que la droite. Tous les gouvernements successifs depuis 1974 y ont particper. N'ayez pas la méméoire courte ...
a écrit le 18/02/2014 à 17:51 :
L'avantage de Benoit Hamon et ses autres collègues socialistes, c'est que, ne sachant pas ce qu'est une entreprise, ils en parlent d'autant mieux...
a écrit le 18/02/2014 à 17:45 :
Been... C'est son job, non..??

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :