L'industrie continue de s'enfoncer dans la crise

 |   |  344  mots
La production industrielle a cédé 1,7% en mai
La production industrielle a cédé 1,7% en mai (Crédits : reuters.com)
La production manufacturière a cédé 2,3% en mai. Sur un an, elle se replie de 0,7%. La plupart des secteurs industriels sont dans le rouge. Les niveaux de production restent inférieurs à ceux observés en 2010. Arnaud Montebourg, le ministre de l'Economie, présente ce jeudi ses propositions pour relancer le croissance.

Les mois se suivent et se ressemblent dans l'industrie. Malheureusement. En mai, la production manufacturière a reculé de 2,3% selon l'Insee. Sur un an, le repli de la production s'élève à 0,7%.

La plupart des secteurs affichent une production en baisse. C'est le cas du raffinage et de la cokéfaction (-8,4%), de la fabrication de matériels de transports (-3,5%), de la fabrication d'équipements électriques, électroniques et informatiques (-2,9%). La fabrication d'autres produits industriels a reculé de 0,2% mais elle est la seule à afficher une hausse annuelle de 0,2%...

La crise n'est pas effacée

La production industrielle, qui intègre la production de la construction (-0,7%) et des industries extractives (+1,3%), recule de 1,7% en mai et de 2,3% sur un an.

Ces statistiques sont formelles : l'industrie n'a pas repris le terrain perdu depuis la crise. Ainsi, le niveau de la production industrielle se situe 3,5 points en-dessus de celui observé en 2010.

Les jours fériés sans effet

Ces statistiques sont-elles influencées par les nombreux jours fériés que comptent le mois de mai ? Même pas. Elles sont en effet corrigées des jours ouvrables.

Faut-il s'alarmer ? Les difficultés de l'industrie sont connues. En pleine mutation technologique, un certain nombre de secteurs devraient encore souffrir quelques temps, le temps qu'ils adoptent les nouvelles technologies et s'adaptent, voire inventent, aux nouveaux besoins des consommateurs à travers le monde si l'appareil productif se lance enfin à la conquête des marchés étrangers. Sur les 3 millions d'entreprises recensées en France, à peine 120.000 ont exporté en 2013 selon les Douanes.

Une loi pour stimuler la croissance

C'est dans ce contexte délicat qu'Arnaud Montebourg, le ministre de l'Economie, présentera ce jeudi après-midi ses propositions pour stimuler la croissance. Elles seront contenues dans un projet de loi qui sera présenté cet automne au Parlement. Elles seront surtout bienvenues, ces statistiques fragilisant les objectifs de croissance du gouvernement. Quand Bercy table sur une hausse du PIB de 1% cette année, plus pessimistes, l'Insee et le Fonds monétaire international (FMI) n'envisagent qu'une hausse de 0,7% de l'activité croissance. 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/08/2014 à 20:29 :
Comment vous voulez que des gens qui n'ont jamais travaille dans le prive, ni cree d'entreprise, ni voyage...? comment vous voulez que ces gens la fixent l;Economie? M Montebourg est un Mickey Mousse, un homme qui n'as ni le niveau ni le savoir requis pour gerer...chaque fois qu'il y a un probleme on fait une lois. Mais de la stupidity.
a écrit le 11/07/2014 à 18:47 :
Pondre des lois permettant de répondre aux nouveaux besoins des consommateurs à travers le monde stimuli de la croissance? Personne n'a encore imaginé une réduction de notre consommation en lien avec la diminution globale de la masse salariale? Bizarre non?
a écrit le 10/07/2014 à 22:50 :
Montebourg fait des propositions , avec l'argent des français .. lol quel clown incompétent !
Réponse de le 11/07/2014 à 11:07 :
faites nous profiter de votre compétence pour redresser le pays.
Réponse de le 11/07/2014 à 15:29 :
Avec plaisir, diplômé d'un domaine plus en lien avec l'économie et la finance que M. le ministre, avocat de formation, c'est avec plaisir que je prendrais le poste si on me le proposait.

Sans avantages exhorbitants et pour moitié moins de salaire, je signe avec plaisir. Avez-vous un contrat à me proposer ? Quelqu'un de la place dont vous auriez les coordonnées peut-être ? Mon CV est prêt en tout cas
Réponse de le 11/07/2014 à 17:46 :
Ma compétence consiste à payer un salaire grassouillet à ce clown et , par mon travail et mes résultats chiffrés, préserver des emplois , peut il en dire autant le clown ponctionnaire ?
a écrit le 10/07/2014 à 20:42 :
Arnaud va relancer le "fabriqué français". Nous devons relancer notre industrie dans la compétition internationale
a écrit le 10/07/2014 à 20:37 :
l'euromark qui est une création de Mitterrand a détruit l'économie française !!!! La droite devrait rappeler ça aux socialistes !!!!!!!!
Réponse de le 11/07/2014 à 3:02 :
Non c'est à cause de Napoléon qui a fait des guerres en Europe. Et aussi à cause de Jeanne d'Arc qui a osé attaquer l'Angleterre et faire des milliers de français morts.
a écrit le 10/07/2014 à 19:53 :
Pour s'en sortir, il faut vendre les bijoux de famille comme la Corse ou la Martinique. Ça permettrait de tenir quelques années de plus
Réponse de le 10/07/2014 à 20:04 :
Tout à fait d'accord !!!!!!!
Réponse de le 11/07/2014 à 3:04 :
Jamais les corses ou antillais ou autres ne voudront quitter la france qui leur donne du travail et de l'argent...
Réponse de le 11/07/2014 à 3:25 :
Sinon, vous pourriez aussi réfléchir un peu et proposer des idées constructives au lieu de raconter des inepties pour faire rire la galerie, cachés derrière des pseudos improbables… Vendre le territoire national au lieu de se réformer et d’arrêter de faire des grèves à tout bout de champ, quelle solution de facilité…
Réponse de le 11/07/2014 à 12:17 :
La reforme em France c'est comme le Yeti. On en parle beaucoup mais personne ne l'a vue.
Réponse de le 11/07/2014 à 19:34 :
Commençons par vendre la SNCM deja ...
a écrit le 10/07/2014 à 19:14 :
Selon Euler Hermes, français n°1 mondial de l’assurance-crédit.
Coût des défaillances pour l'année 2013:
5,1 milliards d’euros pour la France.
28 milliards d’euros pour l’Allemagne.
Pour un nombre d’entreprises à peu près similaire, l’Allemagne affiche un nombre de défaillances deux fois moins important que la France (25.995 défaillances contre 62.716 en 2013). Pourtant, le total passif fournisseurs (soit le coût des défaillances sur l’économie) est beaucoup plus élevé en Allemagne.
???
Réponse de le 10/07/2014 à 20:41 :
Ouch, ca casse bien
Chiffres intéressants
Les allemands sont des brigands, ca passe ou ca casse
Apparemment ca casse pas mal
Avec la baisse des couts indus chez nous plus speed qu'en face et l'établissement du DeutchSMIC et leur population vieillissante, ils semblent mal barrés à long terme
Nos politiques sont majoritairement des incapables, à gauche comme à droite
Donc la bataille ne semble pas perdu.........
a écrit le 10/07/2014 à 18:09 :
La France qui avait une prestance reconnue de tous, des fleurons comme la sidérurgie, et tout le reste, est vendue, se délite, crève doucement grâce" , en grande partie à nos gouvernants...La fameuse crise, qui en réalité est une MALADIE CHRONIQUE, nous mène dans le gouffre , car trop de taxes, d'impots,de petites idées, emplâtres sur jambes de bois! tout cela est voulu!pauvres de nous !
a écrit le 10/07/2014 à 17:24 :
La crise ? Quelle crise ? Lâchez nous avec la crise.
Un recul de -2,3% en mai par rapport à avril, çà n'a rien d'étonnant, avec tous les jours fériés qu'il y a eu.
Un recul de -0,7% sur un an, ce n'est pas la gloire, mais ce n'est pas la crise.
Pourquoi la production industrielle n'avance pas ? Parce que l'économie française est anesthésiée par trop d'impôts, des réglementations absconnes, et une gestion du pays à la petite semaine.
Mais sûrement pas à cause de la crise, qui n'existe que dans les têtes de nos énarques.
Réponse de le 11/07/2014 à 15:33 :
Mais les chiffres sont corrigés de la variation du nombre de jours ouvrés mon brave
a écrit le 10/07/2014 à 17:22 :
Que nos gouvernants aient accès a ce type d'information! Mais savent ils lire alors même qu'ils ne savent pas compter ? Cf la dette abyssale de la France que personne ne prend en charge. Pourquoi ne pas créer une Commission ayant comme unique objectif de diminuer la dette en restructurant l'état ?
a écrit le 10/07/2014 à 16:32 :
Les français n'ont pas voulu l'euro, on le leur a imposé de force. Ils n'ont pas voulu l'Europe, on leur a faire croire qu'ils seraient plus forts contre les autres. Les artisans, type de Gaulle en son temps, de ce viol du pays ont oublié de dire que ce serait au prix du retour croissant de la misère. Nous, occidentaux, avons organisé un crime monétaire contre les autres pays : nous en haut et les autres à zéro. Ce mécanisme a favorisé la création de grandes fortunes commerciales puisque nous luttions alors contre des pays sans défense ou gelés volontairement par des dictatures essentiellement socialistes. Ainsi armés nos milliardaires tentent maintenant d'ouvrir progressivement ces marchés, pas trop encore pour être certains d'avoir encore le dessus. Rien qu'en Europe les écarts de salaire ne sont pas résorbés tandis que le reste du monde les voit parfois s'accentuer. Nous luttons en France en étant plus forts pour une partie seulement de notre production, disons 30% alors que le solde est en position de super faiblesse. Mais a l'écart de salaires qui nous lamine s'ajoutent encore la masse des producteurs. Une grande partie de notre production est ainsi abandonnée à cette violence. Un basculement de production qui se devait d'être harmonieux et qui ne l'est pas. Tandis que la violence internationale détruit nos entreprises abandonnées, notre partie forte n'est pas capable d'avancer convenablement c'est à dire assez vite. Elle juge ainsi que son intérêt est de s'imposer à l'étranger en y créant des emplois ou on le lui demande. Or 12 emplois étrangers ne produisent qu'un seul emploi, souvent de cadre, en France. Un simple calcul montre que le taux de chômage montera ainsi à plus de 50% de la population avant qu'une amélioration puisse éventuellement être espérée. Même si l'on réduit drastiquement voire si l'on stoppe l'immigration. Un mécanisme de grande souplesse doit donc être rapidement mis en place : qui échange la notion ancienne de chômage contre celle de disponibilité immédiate au travail. Elle se concrétise avec l'autre notion de la fin du chômage et le versement à tous d'un salaire à 80% du smic actuel avec la fin de l'assistanat. Un autre basculement interne absolument nécessaire.
Réponse de le 10/07/2014 à 17:31 :
Non Monsieur, Mitterand a imposé l'Euro aux Allemand comme prix de la réunification. Je ne croix pas que cette correction change beaucoup aux problèmes internes de la France, mais commencer un long article avec une mauvaise information est plutot incredible pour le reste. On souhaite ici que la France aille mieiux dans l'avantage de tout le monde !
Réponse de le 10/07/2014 à 18:12 :
oui, on souhaite, mais sûrement plus avec l'UMPS!!!!!!!!NON et non !des incapables !
Réponse de le 10/07/2014 à 18:24 :
Mitterrand a imposé l'euro aux Allemands !!! bien sûr, l'euro, une monnaie basée sur le super stable franc français est devenue la monnaie unique des Allemands et par conséquent de plusieurs pays d'Europe !!! du n'importe quoi !
Réponse de le 11/07/2014 à 3:06 :
C'est pas la faute à l'euro ni aux allemands ni même au pape si les français font des voitures et des appareils médiocres qu'aucun pays n'achète, meme pas les français eux-mêmes.
a écrit le 10/07/2014 à 16:08 :
Quand on ne voit pas le bout du tunnel c'est quand il est courbé.
Réponse de le 10/07/2014 à 18:25 :
Il peut être bouché aussi...
a écrit le 10/07/2014 à 15:19 :
3 solutions évidentes mais difficiles (impossibles?) à mettre en oeuvre en France
1- travailler 2000 heures par an au lieu de 1600
2- retraite à 65 ans (sauf évidemment métiers pénibles)
3- parité au gouvernement, pas de genre, mais fonctionnaires vs civils (voir Allemagne )
4- A la tête des entreprises, managers qui ont mis les mains dans le cambouis, Donc pas ENA
(on peut toujours réver!)
Réponse de le 10/07/2014 à 16:19 :
Si mettre en œuvre ces mesures est impossible, alors ce serait tout simplement du suicide ou pour être politiquement correct, du déclin.
Plus largement, c'est l'ensemble du système France qu'il faut réformer, et ça commence par un changement de paradigme philosophique: fini la contemplation, le prestige, le rang, la peur, le passé, l'égoïsme, l'égalitarisme, la méfiance, l'ailleurs; place à l'efficacité, au travail, au risque, à la confiance, ici et maintenant, le futur…
Quelle ironie de l'histoire, vous avez eu parmi les plus grands penseurs libéraux: Turgot, Bastiat, Constant, Tocqueville, Aron, plein d'autres, et vous vous retrouvez dans un système quasi-marxiste.
a écrit le 10/07/2014 à 15:00 :
Il y a pas mal d'entreprises qui tournent bien, mais ne cherchent pas à vendre et produire plus, ils optimisent mais pour eux-mêmes.
Puis il y a les autres qui coulent ou stagnent, personnel vieillissant qui part à la retraite et qu'on ne remplace pas car on ne trouve pas de gens compétants, motivés et acceptant de mauvais salaires.
Et puis on oublie des choses basiques, si les Allemands s'en sortent c'est gràce à l'apprentissage, un certain nationalisme et moins de charges externes comme les péages d'autoroutes.
A quoi ça sert de produire si on ne peut pas transporter à bas prix?
Et un gouvernement incapable de faire profiter à nos entreprises notre énergie nucléaire.
a écrit le 10/07/2014 à 14:55 :
J'ai bien peur que nous ne finissions comme l'Espagne ! Et ce, si nous continuons ainsi, d'ici peu de temps. Nous vivons trop à crédit, cela ne pourra pas durer in eternam
a écrit le 10/07/2014 à 14:46 :
Ce qui manque, c'est l'investissement, le capital, la finance. Tout ce que la gauche française diabolise et condamne depuis 40 ans. Pas de finance, point de confiance et point de confiance, pas de finance donc pas d'emplois, pas d'avenir. Ce pays se suicide sur l'autel de l'idéologie socialiste et le pire, c'est qu'il en redemande..... C'est bel et bien foutu.... Le socialisme avoué ou refoulé de l'UMPS, c'est la déconfiture absolue.
Réponse de le 10/07/2014 à 14:57 :
ouin ! ouin !
quel pays de geignards.
la France n'a jamais vraiment été un pays industriel, notamment comparé à l'Allemagne. les français ont préféré la finance, la distribution, le BTP, les services collectifs, les services aux entreprises... D'ou un excédent commercial dans les services, je suppose.
et la France n'est pas un pays de conquérants, contrairement à l'Allemagne.
faut arrêter avec les bouc-émissaires et les âneries.
les entrepreneurs français n'ont pas attendu l'expansion de l'Etat et des impôts pour être frileux.
l'Etat leur tient la main, en fait.

et puis la production industrielle a baissé dans les autres grands pays européens.
et puis le UK, qui est est un peu plus industrialisé que nous et qui a un environnement super "business friendly", fait bien pire que nous dans les exportations industrielles !

Allez les geignards, arrêtez de faire du tort à notre pays.
Réponse de le 10/07/2014 à 15:02 :
Bonjour le niveau de l'analyse économique... le niveau de culture économique des français est affligeant, encore révélé par les classements internationaux chez les jeunes.
Au-delà de ça, la finance mon gars, et je travaille dans le secteur financier depuis 20 ans c'est une entreprise systématique de prédation du cash à des fins individuelles, de que pour ma gueule et après moi le déluge, et de pas touche la fiscalité à mon grisbi ... faudrait vivre un peu dans le monde réel qui est un monde de domination, de reproduction et de prédation généralisées
Réponse de le 10/07/2014 à 18:19 :
c'est bien ça, un monde pourri jusqu'à la moëlle, chacun pour sa gueule, on a bien pigé, donc on arrivera à rien, point !!
a écrit le 10/07/2014 à 14:46 :
La crise ? Quelle crise ? Lâchez nous avec la crise.
Un recul de -2,3% en mai par rapport à avril, çà n'a rien d'étonnant, avec tous les jours fériés qu'il y a eu.
Un recul de -0,7% sur un an, ce n'est pas la gloire, mais ce n'est pas la crise.
Pourquoi la production industrielle n'avance pas ? Parce que l'économie française est anesthésiée par trop d'impôts, des réglementations absconnes, et une gestion du pays à la petite semaine.
Mais sûrement pas à cause de la crise, qui n'existe vraiment que dans les journaux.
Réponse de le 10/07/2014 à 22:16 :
la vraie crise arrive bientôt
a écrit le 10/07/2014 à 14:27 :
La france est en train de sombrer et va se retrouver bientot au nivau de l ex RDA en1989.
En 1990 a bout de souffle economique elle s est reunifiée a la RFA sans poser de conditions....
Le systeme potitico-admistratif-économique en faillite a été rasé et anéanti.
25 ans plus tard il n y a plus de differences visibles entre les 2 régions.
Ca ete radical mais les resultats sont là et indiscutables.
a écrit le 10/07/2014 à 14:00 :
Surtout que nos gouvernants arrêtent de s'en occuper et promulguer toujours plus de lois, et cela ira mieux!!
a écrit le 10/07/2014 à 13:39 :
Continuer l'uniformisation de la France avec les autres pays ne mènera qu'au même résultat tant que la "demande" sera au minimum, car, qui aura les moyens d'acheter ce que l'on produit?
a écrit le 10/07/2014 à 13:14 :
Tant que ce gouvernement incapable et dogmatique laissera tous les boulets qu'il a mis aux entreprises, l'industrie continuera à s'enfoncer jusqu'à disparition.
a écrit le 10/07/2014 à 12:30 :
Qui s'étonne? Notre gouvernement continue dans sa logique et il ne se rend pas compte que la France sombre économiquement....Aides par ci, aides par là mais aucune décision sur le cout du travail, les taxes qui plombent le pays.
Réponse de le 10/07/2014 à 12:35 :
vous n'avez qu'à baisser votre cout du travail au niveau roumain, vous serez compétitif.
Réponse de le 10/07/2014 à 13:12 :
d'accord avec vous si vous BAISSEZ LE COUT DE LA VIE ! ok? !
Réponse de le 10/07/2014 à 13:30 :
Le coût du travail n'est qu'un miroir aux alouettes. Une vraie simplification des démarches administratives auxquelles sont soumises les entreprises allègerait leur charges de près de 60 milliard d'euros. Second effet, elle réduirait aussi la charge de l'état, et permettrait donc de réduire la dépense publique. par exemple par le non renouvellement des fonctionnaires partant à la retraite, puisque allègement du travail aidant on pourrait baisser les effectifs. Mais ça, aucun de nos dirigeants actuels ou passés n'a le simple bon sens nécessaire pour le faire. ENA = Administration, pas gestion... D'où une bonne partie de nos problèmes actuels.
a écrit le 10/07/2014 à 12:27 :
La production industrielle allemande est de 3% superieure a 2007. France: -16 %. Actuellement la prod ind allemande est en croissance de 1,3% sur un an. La prod ind française recule sur un an de -0'7%. Prendre les 2 derniers reculs mensuels allemands comme lot de consolation ne vaut le prozac.
Réponse de le 10/07/2014 à 12:36 :
C'est l'effet euromark !
Réponse de le 10/07/2014 à 19:34 :
Vous êtes habitué de ce genre de commentaire sans aucun intérêt....la France fait 70% de son commerce avec la zone euro....il est vrai que nos champions produisent partout sauf en France...autre chose de plus pertinent???? peut-être des produits industriels peu adaptés? un manque cruel de haut de gamme? des charges élevés? mais vous n'avez que "euromark" à la bouche....
a écrit le 10/07/2014 à 12:19 :
la croissance ne peut démarrer que si le gouvernement cesse de ponctionner soit par l'impôts par les innombrables taxes donc il est "innovateur" les revenus que cela soit des salaires ou des investissements dans la pierre ou dans les actions, surtout lorsque le résultat est toujours plus de dette toujours plus de chômage. Autre point pour redonner de la confiance il faut des perspectives réelles et innovantes ce qui est tout le contraire des discours qui se contredisent du jour au lendemain un gouvernement incapable de tenir ses engagements. non aujourd'hui investir en France c'est ^tre un peu fou à contrario d'autres pays du sud.
Réponse de le 10/07/2014 à 12:33 :
c'est vrai la Grèce avec son taux de suicide qui a été multiplié par trois et ses émeutes de la faim ça donne envie d'investir;
Réponse de le 10/07/2014 à 13:10 :
TOUS, n'arrivent même pas à gérer leur budget, et pourtant ils sont loin d'être "justes! comment voulez vous qu'ils gérent un pays sérieusement? IMPOSSIBLE !! nous sommes dans les mains d'incapables et tout ça va mal, mal finir !!
Réponse de le 10/07/2014 à 22:41 :
@paprika je comprends votre réponse mais la faillite de la Grèce n'est-elle pas une sorte de courant de ne rien respecter du plus haut au plus bas de l'échelle. Refuser de crépir son habitation pour ne pas payer de taxe n'est -il pas un des pb de la descente aux enfers de nos amis grecs. Il y longtemps j'ai travaillé en Grèce et ne pas respecter les règles étaient la seule règle en cours. Alors les grecs paient aujourd'hui leur irresponsabilité validée par les technocrates de l'Europe mais également par les Prédisent et chefs de gouvernement de cette Europe irresponsable.
a écrit le 10/07/2014 à 12:07 :
il faut acheter français pour soutenir notre industrie !!!
Réponse de le 10/07/2014 à 12:17 :
Suivez moi : il faut acheter allemand et chinois pour soutenir nos impôts et taxes dont les retombées feront notre gouvernement investir davantage dans notre industrie. En plus, les Allemands riches peuvent nous prêter de l'argent pour nos investissements. Voilà la bonne formule.
Réponse de le 10/07/2014 à 12:32 :
@made in france : oui par ex acheter ses lunettes au danemark
Réponse de le 10/07/2014 à 12:57 :
Acheter de la non qualite , j'achete allemand, non merci pour le francais
Réponse de le 10/07/2014 à 13:15 :
celui qui est à la tête le l'état montre l'exemple! qu'est ce qui peut y avoir comme nuls ! pou donner les conseils : super, mais pour les suivre : plus personne! qu'est ce qu'il est crédible Hollande !
Réponse de le 10/07/2014 à 13:35 :
Hélas, la France produit ailleurs...acheter Renault, Dacia, PSA ou autre, c'est acheter hors de France....entre un Toyota Yaris et une 208....laquelle est française? Je vous le demande...
Réponse de le 10/07/2014 à 14:25 :
Une partie des 208 sont fabriqués en France. La 308, la DS3, DS4, DS5, la Laguna, 1/3 des Clio et j'en oublie sont assemblés dans l'hexagone.
De plus tous les modèles PSA et Renault sont conçues et développées en France.

Quand à Toyota, il n'assemble que la Yaris en France avec des pièces provenant de l'étranger. Souvenez-vous lors du terrible tremblement de terre au Japon,
Toyota avait du suspendre la production dans son usine de Valenciennes à cause de la pénurie de pièces détachées.
Réponse de le 10/07/2014 à 17:34 :
j'esserrais d'acheter des lunettes fabriquées en France la prochaine fois.
Réponse de le 10/07/2014 à 18:30 :
Pas la peine, mon opticienne française n'utilise que des verres et lunettes made in Germany, elles ont un prix très avantageux et une qualité impeccable. Les montures et verres français coûtent presque le double. Cherchez l'erreur.
a écrit le 10/07/2014 à 11:50 :
sur avril et mai. L'Italie c'est encore pire. Est-ce que le problème est franco-français (il l'est en partie), européen ou carrément mondial ? Le Japon et les USA ne sont pas terribles, la Russie et le Brésil s'enfoncent. Seul le RU s'en sort ponctuellement un peu mieux, mais surtout grâce à la frénésie immobilière qui caractérise ce pays et qui ne durera pas bien longtemps. Je ne suis pas un grand keynésien dans l'âme, mais sans un grand plan de relance, je ne vois pas de bout du tunnel.
Réponse de le 10/07/2014 à 12:23 :
Votre discours de tellement rébarbatif et inconsistant me laisse pantois, résolument... allez, bon appétit !
a écrit le 10/07/2014 à 11:44 :
L'industrie française est trop dépendante de la dépense publique. Ca ne peut plus continuer comme ça puisque les comptes publics sont trop dégradés, mais on en trouve encore pour demander de la relance (de la dépense publique)...
Ces mauvais chiffres pour le mois de mai peuvent être vus comme un bilan de deux ans de "redressement productif" à la Montebourg.
a écrit le 10/07/2014 à 11:37 :
Socialisme, étatisme, collectivisme, corporatisme, fiscalisme: ruine de ce qui fut un grand pays. C'est trop tard. Il faut s'expatrier si on veut faire quelque chose de sa vie. Fonctionnaires: votre tour arrive. Vous êtes les responsables.
a écrit le 10/07/2014 à 11:22 :
Eh oui... avec l'élimination de l'Equipe de France le quotidien est de retour plus tôt que prévu dans nos esprits, on ne s'y attendait pas. Même regarder les matches qui restent de cette Coupe du monde ne nous fait pas oublier la grisaille de la réalité, malgré la période de vacances estivales.... et dont la météo est-elle aussi devenue grise. Et si la France laisse tomber (ou si elle met en vente) ses DOM-TOM, est-ce que cela pourrait apporter une solution à cette crise qui sévit en France Métropolitaine ?
Réponse de le 10/07/2014 à 11:32 :
Il faut savoir que les dom profitent sur tout aux riches français pour qui ils présentent une niche fiscale et aux français de métropole qui cherchent les primes. De plus , la France comme d habitude ne sait rien d autre faire de ses restes impérialistes que de l user et utiliser! Pas de développement intelligent et d envergure juste une niche!
Réponse de le 10/07/2014 à 11:42 :
Les réformes dont la France a besoin sont finalement assez simples (alléger drastiquement la réglementation, casser les professions réglementées, baisser les charges, simplifier notre administration, encourager massivement les investissements en recherche et développement, améliorer la formation des chômeurs). On a des tas de rapports sur les mesures à prendre, avec un consensus à gauche et à droite à quelques nuances près. Cela fait 15 ans que l'on sait ce qu'il faut faire mais personne ne fait rien! La gauche déblatère avec des Conférences sociales et la droite est irresponsable en refusant d'appuyer le réformisme de Valls. Bref on a une classe politique d'un niveau pitoyable!
a écrit le 10/07/2014 à 11:19 :
on ne peut que saluer le volontarisme de montebourg.quelques mesures simples pour relancer l'économie:partons du constat simple que le patronnat français est totalement dépassé par les nouvelles règles de la mondialisation.l'état doit en urgence augmenter les dotations des organismes compétents:chambres de commerce d'artisanat,collectivités locales.elles seules ont la compétence pour démeler les problèmes.cet argent ne doit pas grèver le budget de l'état.des taxes écologiques sur l'eau le gaz l'électricité et l'essence permettront de combler le trou.les impots locaux doivent augmenter,les collectivités locales ne peuvent plus faire face a tous les nouveaux services demandés par la population!
Réponse de le 10/07/2014 à 11:43 :
Mon pauvre, c'est vous qui êtes complètement dépassé par vos remédes des années 80, pardon de années 50... L'innovation permet de réduire sa conso d'eau au minimum, ainsi que pour l'electricité. Pour l'essence, mon budget Perso a été divisé par 2, et je peux le restreindre à 1 plein par an si vous m'y forcez. Mais dans 1 an, ce n'est pas grave, car grace la mondialisation, bye bye, et n'oubliez pas cher francais, la meilleure optimisation fiscale, c'est d'arrêter de travailler. En plus ca fait du bien, et élu PS sera toujours la pour que vous ne creviez pas de faim. Bon courage cher élu !
Réponse de le 10/07/2014 à 11:53 :
C'est un emploi fictif.
Réponse de le 10/07/2014 à 12:25 :
@elu PS il faut voyager pour comprendre le déclin de notre pays. Pour c e qui des compétences des collectivités locales juste un peu de mémoire les emprunts Dexia basés sur la valeur du franc Suisse et là encore qui voyage qui s'intéresse aux monnaies évitece genre d'imbécilité pardon d'irresponsabilité de nos petits politiciens sans aucune envergure autant nationale que locale souvent les mêmes d'ailleurs. Par contre j'aime votre commentaire car au moins il me fait rire, et montre combien une partie de citoyens est dans la médiocrité.
a écrit le 10/07/2014 à 11:10 :
face à la mondialisation les patrons français ont eu du retard à l'allumage.par ailleurs des études ont montré qu'ils étaient frileux par rapport à la mondialisation qu'ils étaient conservateurs ,avaient une aversion au risque etc ...il n'y a pas que le pb compétitivité coût qui apparait depuis une dizaine d'année et sur lequel ont ne les avaient pas entendus s'exprimer jusqu'à il y a peu .
a écrit le 10/07/2014 à 11:03 :
Prendre 2010 comme annee de reference pour la crise qui a eu lieu en 2008/2008? Drole de journalisme! La production industrielle en 2014 se trouve environ 16 % en dessous de 2007.
Réponse de le 10/07/2014 à 11:24 :
C'est pas du journalisme, c'est la diatribe de La Trib. ;-)
Réponse de le 10/07/2014 à 11:35 :
Remarque intéressante. Il faut faire de même pour le PIB. Le niveau de richesse de l'Espagne est 15% en dessous de 2007, celui de la Grande Bretagne 7%. En Europe seules la France et l'Allemagne ont rattrapé le niveau de richesse perdu.
Réponse de le 10/07/2014 à 12:21 :
Eh, Louis, alors selon vous il n'y pas de quoi grogner chez nous c'est ça ? tout va bien ! pas de crise, pas de chômage, pas de dette publique et notre PIB gonfle comme du pain au levain ! n'importe quoi...
a écrit le 10/07/2014 à 11:02 :
Une crise très éphémère, croyez-moi, et qui finira dès qu'on fera la guerre à la Russie, l'effort de guerre va faire notre production industrielle faire un bond et le PIB de la France va grimper à ses sommets. Allez, Hollande, main dans la main avec Obama et la France retrouvera son ancienne puissance !
a écrit le 10/07/2014 à 10:59 :
Normal, hélas! rien n'aura d'effet tant qu'un certain gouvernement n'aura pas pris le taureau par les cornes , mais comment voulez vous, ils laissent couler le pays, ils sont en villégiature", une mesurette par ci, par là, bien souvent stériles , pour ne pas dire moins charitable...on est gouverné par des nuls, pour redresser tout ça, si un jour quelqu'un peut enfin le faire, ce sera un travail de titan !
a écrit le 10/07/2014 à 10:57 :
Baisse inquiétante des productions industrielles en mai.
Même l'Allemagne devient perdante avec sa politique à la con, qu'elle impose à l'Europe.
Avril -0,3%
Mai -1,8%
France:
Avril +0,3%
Mai -1,7%
Bon, alors, on continue les conneries?
Et la relance?
Il nous les gonfle, les 3% de la BCE allemande.
Réponse de le 10/07/2014 à 11:34 :
Chauvinisme qui frôle la calomnie
Réponse de le 10/07/2014 à 13:54 :
@Markus:

je pense que le problème de la France et des Français, c'est justement qu'ils manquent complètement de chauvinisme aujourdh'ui

Du coup, ils se font bouffer tout cru...c'est comme ça que finissent les lèches bottes.
Réponse de le 11/07/2014 à 3:10 :
Ben voyons, vous avez vu le vote chauviniste en france ? 25% de ... En Allemagne, ils font à peine 5% et pareil dans la plupart des pays d'Europe, sauf Hongrie, ou autres pays qui virent vers le national socialisme comme la France.
a écrit le 10/07/2014 à 10:55 :
Aussi longtemps que le dumping sera légal.
a écrit le 10/07/2014 à 10:51 :
Comment peut on faire de l'industrie en France avec une monnaie qui correspond à l'économie allemande ?
Réponse de le 10/07/2014 à 11:00 :
donc, pour eux, les Allemands, tout baigne, les autres dont nous, prenons l'eau.....
Réponse de le 10/07/2014 à 11:04 :
Eh ! et ce n'est quà présent que vous vous en rendez compte ? non mais !!...
Réponse de le 10/07/2014 à 19:38 :
En effet la France aime la dévaluation, des voitures premiers prix qui ne rapportent rien... les allemands aiment les grosses berlines à forte marge, des produits que tout le monde achète....la France la médiocrité? l'Allemagne l'excellence? Bravo!
Réponse de le 10/07/2014 à 20:39 :
eurofédéral doit être un médiocre français qui roule avec une voiture allemande !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :