Moscovici : "On ne peut pas se contenter de 1% de croissance"

 |   |  379  mots
Selon Moscovici, pour restituer de la compétitivité à la France, il faut un agenda de réformes qui soit continu et très ambitieux.
Selon Moscovici, pour restituer de la compétitivité à la France, "il faut un agenda de réformes qui soit continu et très ambitieux". (Crédits : reuters.com)
Le commissaire européen aux Affaires économiques essaiera "de voir chaque mois" le président français François Hollande, afin d'évaluer la capacité des réformes en chantier "à créer de la croissance". Il menera aussi "avec le gouvernement français un travail objectif" sur le budget, a-t-il promis dimanche lors de l'émission BFM Politique-RMC-Le Point.

L'embellie annoncée le 19 décembre par l'Insee, qui pourrait permettre d'atteindre l'objectif de croissance annuelle fixé à 1% par Bercy, est trop timide aux yeux de Pierre Moscovici. "On ne peut pas se contenter ni en France, ni en Europe, d'avoir 1% de croissance", a déclaré dimanche 21 décembre le commissaire européen aux Affaires économiques, au cours de l'émission BFM Politique-RMC-Le Point.

À ses yeux, "la France est un pays qui a décroché en compétitivité", et cette situation dure depuis "longtemps". C'est pourquoi, selon le commissaire européen —qui assure ne pas s'adresser à ce gouvernement, "ni même à celui d'avant"— le pays, malgré "des forces énormes", "a besoin de réformes manifestes et majeures" :

"Il faut un agenda de réformes qui soit continu et très ambitieux."

Les réformes structurelles seront-elles suffisantes?

Des réformes, "il y en a sur la table", souligne-t-il, en évoquant le "paquet consistant" des 155 présentées il y a une dizaine de jours par le Premier ministre, Manuel Valls. Et la loi sur l'activité proposée par l'actuel ministre de l'Économie Emmanuel Macron représente notamment selon lui "un pas substantiel" allant "dans la bonne direction".

Il s'agit néanmoins d'"évaluer la capacité de ces réformes à créer de la croissance", a-t-il insisté, en précisant qu'il "essaierai de voir chaque mois" le président français François Hollande.

"L'objectif budgétaire n'est pas rempli"

L'autre question qui se pose selon Pierre Moscovici est de savoir si "les efforts budgétaires sont suffisants pour réduire le déficit". Et sur ce point l'ancien ministre français socialiste de l'Économie, tout en souhaitant "que le gouvernement réussisse, est moins indulgent:

"Aujourd'hui l'objectif budgétaire n'est pas rempli", donc "je veux mener avec le gouvernement français un travail objectif", affirme-t-il.

Pas de risque de récession en Europe

Concernant la zone euro dans son ensemble, Pierre Moscovici exclut néanmoins "un risque de déflation".

Certes "l'inflation est trop basse", mais "nous ne sommes pas non plus dans un moment où nous risquons une récession", a-t-il jugé.

Il n'empêche que si "l'Europe est en train de sortir de la crise", "les Européens doivent revenir en première division", fait-il valoir.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/12/2014 à 18:36 :
c'est certainement un bon garçon , mais il aurait dû être être réorienté !
a écrit le 25/12/2014 à 10:04 :
bla-bla-bla .... et pendant ce temps le navire en perdition s enfonce de plus en plus ....
Sans un grand coup de balais pour réduire les dépenses et les charges, la France est foutue et se retrouvera bientôt en 3 eme division avec la Grèce ....
a écrit le 23/12/2014 à 20:42 :
il a trouvé sa place car il parait apaisé faut dire que c'est le poste de l'immobilisme par nature .
a écrit le 23/12/2014 à 14:59 :
Monsieur Moscovici devrait lire le livre de Thomas Picketty

Ca lui permettra d'avoir déja les bases du métier pour lequel il a été parachuté malgré une incompétence insolente.
a écrit le 23/12/2014 à 14:25 :
- conservation de la quantité de mandats (maire, député, sénateur, président du syndicat, président de l'interco, président...)
- conservation de la charge de fausses factures et d'abus de biens sociaux
- conservation du nombre de comptes bancaires dans les paradis off shores
- conservation de l'énergie du mensonge et de la manipulation
a écrit le 23/12/2014 à 14:09 :
Bien dit mais la croissance ne se décrête. En créant des postes de fonctionnaires, même mal payés on crée des impôts, c'est sur.
Mais l'Economie n'a jamais été le point fort des socialistes on le voit.
a écrit le 23/12/2014 à 13:54 :
lol il est comique non ?
a écrit le 23/12/2014 à 11:54 :
La croissance, elle est dans le retour au boulot des 5% de chômeurs en trop. Ce que ne personne ne veut vraiment, finalement.
a écrit le 23/12/2014 à 7:57 :
S'il le dit...
a écrit le 23/12/2014 à 7:07 :
hé bien, notre journée commence bien avec l'avis de ce grand gestionnaire... celui qui a accumulé 50.000 euros de patrimoine après une carrière nourrie à la mamelle des plus hautes fonctions publiques et européennes !
ses deux années à la tête de l'économie française ont été également marquées par de solides performances.
vite ! encore une opinion de ce type, on se languit de savoir ce qu'il pense en matière économique et financière ...
a écrit le 23/12/2014 à 6:51 :
Ras le bol de guignol! Que l Europe nous foute la paix ou qu on la quitte! L Europe ce sont des incompétents comme mosco lesquels prétendent contrôler les gouvernements. Ils nous emmènent à la catastrophe absolue. On casse tout pour l Europe, franchement j en ai marre.
a écrit le 23/12/2014 à 6:29 :
yacafocon...!
a écrit le 22/12/2014 à 23:19 :
Etonnant cet individu, on dirait qu'il n'a jamais exercé de responsabilité en France. Mais qu'a t'il fait lorsqu'il avait le pouvoir de prendre des décisions dans notre pays !!!
a écrit le 22/12/2014 à 21:47 :
Encore une perle pour sa collection !! la France en récession et notre bon Pierre fait la fine bouche le cas d'une croissance de 1% !!! décidéement le ridicule jamais tuera en France.
a écrit le 22/12/2014 à 20:28 :
Maintenant qu'il s'est trouvé une sinécure, il joue l'inspecteur des travaux finis ...faut qu'on, y a qu'à :-)
a écrit le 22/12/2014 à 19:00 :
Devant l'incurie des politiques, je n'ai qu'une seule pensée que seuls les montbéliardais comprendront: Dieu seul est mon appui!
a écrit le 22/12/2014 à 18:51 :
Arrêtez d'interroger ce mariole !!
a écrit le 22/12/2014 à 18:47 :
Monsieur l'ex-ministre de l'économie et des finances souhaite nous faire sa leçon tandis qu'il a misérablement échoué au gouvernement de monsieur de le professeur d'allemand... l'école française doit être en faillite depuis plus de 50 ans pour valoriser de tels incapables!
Réponse de le 23/12/2014 à 0:15 :
Oui, effectivement l'école française et toutes nos institutions publiques sont en dégénérescence lente depuis 68...ca s'est généralisé sous Mitterrand malgré lui et on est sur la glissade lente sans interruption depuis....ce n'est pas une question d'argent mais d'idéologies perverses !!
a écrit le 22/12/2014 à 18:35 :
Serait de le faire disparaître une bonne fois pour toute du paysage mediatico-politique ce Moscovici.
a écrit le 22/12/2014 à 18:06 :
Pauvre homme, il est d'un ridicule ! Et en plus il a pris un melon pas possible , c'était déjà pas triste avant mais maintenant !
a écrit le 22/12/2014 à 17:48 :
Faut bien justifier un salaire pas vrais Michel !Alors je bafouille n ,importe quoi ,sa paye encore ....
Réponse de le 22/12/2014 à 20:49 :
EXAT? QUANT ONT A RIEN A DIRE ON LA FERME / COLUCHE/
a écrit le 22/12/2014 à 17:26 :
Quel honte , comment peux t'il Revenir en France avec son bilan au gouvernement de Hollande
La meilleure décision serait qu'il démissionne de tous ces mandats et qu'il cherche un emploi dans privé , il apprendrait à travailler , il aurait moins la grosse tête
Maintenant avec son CV de fonctionnaire permanent , je pense qu'il serait chômeur assez longtemps
Réponse de le 22/12/2014 à 18:16 :
Flamby 1er case à tout va....ou serait-ce "casse"? En 2017, le PS n'aura que ses yeux pour pleurer car comme c'est parti, nous n'aurons pas le PS au second tour de la présidentielle ( chouette!!) et quant aux législatives, le future parlement sera lui aussi exempt de députés PS pour le plus grand bonheur de ceux qui ne croient plus en eux, à commencer par moi. Juppé me plait bien... c'est mieux que Sarkozy...quant à la jeune MLP, je la trouve trop poissonnière.
Réponse de le 22/12/2014 à 18:18 :
HONTE est un mot qui n''existe pas chez les politiques
a écrit le 22/12/2014 à 17:10 :
Sa parole comme celle de flambi zayro ou Manolo ou Sarko ne valent pas un quart de rouble
Ca énerve tous le monde de voir sa tete
a écrit le 22/12/2014 à 16:52 :
Parler pour parler pour Faire croire nous croyons rever mais c'est plutot un cauchemar.,...
Réponse de le 22/12/2014 à 18:49 :
C'est Supermoscovici(dose)! Vous ne l'avez pas encore démasqué derrière ses fausses lunettes de vue?
a écrit le 22/12/2014 à 16:45 :
Il est pas beau le "garenne". Impayable !!!!!!!
Venant de sa part rien ne m'étonne.
a écrit le 22/12/2014 à 16:39 :
La croissance minimum afin de recréer de l'emploi et pas simplement remplacer les départs en retraite devrait être à 3%...Heureusement l'arrivée des 8 millions de salariés en retraite
d'ici 2020 donnera un peu d'emplois pour les jeunes..
a écrit le 22/12/2014 à 16:33 :
C'est qui Moscovici ? Ah, je me souviens.....un des nombreux ministres incompétents de Flamby 1er et sûrement dernier aussi......recyclés à Bruxelles pour faire rire nos amis européens?
a écrit le 22/12/2014 à 15:36 :
il est encore la?
a écrit le 22/12/2014 à 15:29 :
On attend difficilement 1% de croissance.... Avec plus de 4% de déficit . Aie !!!
a écrit le 22/12/2014 à 15:10 :
ah ah l'hypocrisie socialiste dans toute sa splendeur . alors que quand il était à Bercy , il clamait haut et fort que 0.5% de croissance c'est déjà beaucoup pour la France .
a écrit le 22/12/2014 à 14:50 :
Quel donneur de leçons, alors qu'il participe au génocide social , économique et humain des peuples européens.
a écrit le 22/12/2014 à 14:49 :
Celui qui a le plus décroché en competitivite, c'est pas le pays, c'est lui !!! Il se fonde sur des choses dépassées, comme il l'a toujours été.... La situation économique a nettement évolué, mais quand on travaille sur des données d'il y a 2 ans....
a écrit le 22/12/2014 à 14:24 :
Il est fort Mr Moscovoci... Ne vient-il pas d'un Gouvernement dont il fut l'un des Ministres'pendant plus de 2 ans ? Bonjour la crédibilité des propos de l'individu. Faire la morale, là où il est en partie responsable de l'échec.
a écrit le 22/12/2014 à 14:08 :
la france n'a fait AUCUNE reforme, elle attend l'argent gratuit de la bce
passer la retraite de 62 ans a 60 en augmentant les cotisations ca ne regle pas le pb des 900 milliards de hors bilan des retraites, le trou de la secu, la faillite de l'arcco et agirc, etc.....
et le fait de liberaliser les taxis ne va rien changer
Réponse de le 22/12/2014 à 15:20 :
L'UE devrai nous éjecter de l'union, on ne la mérite pas! Mais.... quel panard ce serait!
a écrit le 22/12/2014 à 13:53 :
La Croissance élevée c'est TERMINE
Il faut se le dire
a écrit le 22/12/2014 à 13:14 :
si nous avons un taux de croissance faible c'est justement à cause des politiques que M. Moscovici veut nous infliger !!! Alors, restez à Bruxelles et vos idées mortelles !!!
a écrit le 22/12/2014 à 12:07 :
on est maintenant à 3 ans de mauvaise gouvernance des Socialistes et il ne reste plus que deux ans , la seule chose qu'ils ont su faire c'est nous taxer à mort . Les réformes judicieuses pour sortir du pétrin de 40 ans , faudra attendre le messie (pas le footballeur) quoi que ! on a des professionnels pour booter en touche .
Réponse de le 22/12/2014 à 12:37 :
blablabla
Réponse de le 22/12/2014 à 18:21 :
@bib ma foi cela retrace bien la situation on pourrait en rire , si cela n'était pas triste.
a écrit le 22/12/2014 à 11:24 :
A 7 milliards d'habitants (bientôt 9 selon certaines prévisions), pourrait-on indéfiniment avoir 3 ou 5% de croissance annuelle? Ca risquerait de coincer un peu en terme de ressources disponibles et de l'état dans lequel se trouverait la nature. Et nos dirigeants le savent parfaitement, d'où l'effondrement économique programmé de l'Occident et la disparition souhaitée des classes moyennes occidentales, mais ça ils ne peuvent pas le dire à la télé, donc ils font croire au bon peuple qu'ils cherchent la croissance...
a écrit le 22/12/2014 à 11:24 :
A 7 milliards d'habitants (bientôt 9 selon certaines prévisions), pourrait-on indéfiniment avoir 3 ou 5% de croissance annuelle? Ca risquerait de coincer un peu en terme de ressources disponibles et de l'état dans lequel se trouverait la nature. Et nos dirigeants le savent parfaitement, d'où l'effondrement économique programmé de l'Occident et la disparition souhaitée des classes moyennes occidentales, mais ça ils ne peuvent pas le dire à la télé, donc ils font croire au bon peuple qu'ils cherchent la croissance...
Réponse de le 22/12/2014 à 12:39 :
3% de croissance en développant les EnR et en rénovant le parc de logements, ça ne parait pas abérant

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :