Emploi : 67.600 postes ont été supprimés en 2014 en France

Le nombre de suppressions de postes dans l'emploi marchand est légèrement inférieur (de 0,4%) à celui enregistré en 2013. Le secteur tertiaire (hors intérim) est le seul à avoir finir l'année dans le vert.
Le dernier trimestre 2014 s'est maintenu stable grâce à l'intérim qui, sur cette période, a créé 23.600 emplois (+4,6%).
Le dernier trimestre 2014 s'est maintenu stable grâce à l'intérim qui, sur cette période, a créé 23.600 emplois (+4,6%). (Crédits : reuters.com)

67.600: ce sont les suppressions nettes de postes enregistrées en 2014 par l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee), en légère diminution (-0,4%) par rapport à 2013, année où 69.000 postes avaient été rayés de la carte.

Sur l'ensemble de l'année dernière, seul le secteur tertiaire (hors intérim) a réussi à être dans le vert, avec 15.700 créations. L'intérim s'est montré "quasi-stable" (-0,2%). Mais la situation dans l'industrie (-1,2%) et dans la construction (-3,1%) a continué de se dégrader.

Un troisième trimestre stable

Le dernier trimestre s'est toutefois maintenu stable, selon les chiffres publiés vendredi 13 février par l'Insee. Ce résultat a été atteint grâce à l'intérim qui, sur cette période, a créé 23.600 emplois (+4,6%), permettant à l'emploi marchand de limiter les dégâts:, avec 5.100 postes détruits (0,0%).

L'embellie dans le travail temporaire a compensé de nouvelles baisses dans tous les autres secteurs: -11.100 postes dans l'industrie (-0,4%), -13.000 dans la construction (-1,0%) et -4.600 dans le tertiaire hors intérim (-0,0%).

Moins de destructions d'emplois prévues pour 2015

L'Insee s'attend à une situation légèrement meilleure en 2015, notamment grâce aux effets du Crédit d'impôt compétitivité emploi (CICE) et des autres mesures du Pacte de responsabilité. Mi-décembre, il évaluait leur impact à 80.000 emplois en 2015.

Cela ne devrait toutefois pas suffire à faire passer le secteur marchand dans le vert, mais les destructions devraient être moins nombreuses: -11.000 prévues au premier semestre. L'emploi total devrait toutefois repartir à la hausse (+18.000 postes au 1er semestre), grâce à un secteur public toujours soutenu par les emplois subventionnés.

Ce qui n'empêchera pas le chômage de poursuivre sa hausse, puisque chaque année, plus de 100.000 actifs supplémentaires arrivent sur le marché du travail.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 23
à écrit le 15/02/2015 à 14:20
Signaler
Un pacte de sapinbilité.

à écrit le 14/02/2015 à 22:33
Signaler
L'Etat n'est pas capable d'assurer la politique sociale ou d'emploi, encore moins de croissance depuis 40 ans...

à écrit le 14/02/2015 à 13:04
Signaler
"67.600 postes ont été supprimés en 2014 en France". Je ne pensais pas que LA POSTE avait été autant présente sur l'hexagone. Mais je confirme. Le bureau de poste de ma commune a fermer = 3 postes supprimés.

à écrit le 14/02/2015 à 11:53
Signaler
si vous voulez arrêter le processus de destruction de l'industrie en France imposé et voulu par l'Allemagne, il faut boycotter les produits allemands. Ces produits sont identifiables grâce au code-barres. 400 à 440. Vive la France!

à écrit le 14/02/2015 à 9:20
Signaler
136000 emplois perdus en deux ans... C'est un bon score pour un president normal je comprends pourquoi le terrorisme qu'il a indirectement favorisé l'intéresse plus...pourtant en créant des emplois il combattrai directement les deux.... Il lui manque...

à écrit le 14/02/2015 à 7:06
Signaler
C'est un pays malade comme l'Europe qui fabrique le chômage et produit par son incurie des terroristes. C'est la conséquence, mais la cause c'est l'Etat français qui est un Etat fasciste et antisémite. Il n'applique même pas la politique sociale. On ...

à écrit le 14/02/2015 à 6:02
Signaler
Le Gadin SOCIALISTE...... le Fiasco des prétentieux, l'état menteur, dans une autre vie je ferai Politi(que)...cien ..

à écrit le 14/02/2015 à 4:08
Signaler
Ne faudrait-il pas que l’Etat cesse sa politique de destruction des emplois, de la construction, des commerces de centre ville et de la croissance ? L’Etat doit appliquer la politique de logement social alors que 2/3 des foyers entrent dans les plafo...

à écrit le 14/02/2015 à 3:14
Signaler
Des emplois en Allemagne, au Royaume Uni, Etats unis, Ce n'est pas conjoncturel, c'est le manque de courage politique de faire des reformes.

à écrit le 13/02/2015 à 22:25
Signaler
C'est ça l'Europe, des dictateurs de palais qui se foutent de la population et qui fabriquent le chômage... payés à ne rien faire, si ce n'est mentir...

à écrit le 13/02/2015 à 22:10
Signaler
Dans la presse on entend toujours les mêmes maux : chômage, croissance nulle, logement cher. Pour la question du déficit, une petite blague : les riches prennent le boat people et les français le radeau de méduse !

à écrit le 13/02/2015 à 19:26
Signaler
On fait dans la politique de la pénurie et la mise à la rue de la population par le logement cher. Ainsi on réduit la construction parce qu’on hait la population. On ne donne pas la sécurité d’emplois aux salariés et on fabrique le chômage alors qu’o...

le 13/02/2015 à 21:08
Signaler
tout ça est issu du système ultra libéral venant tout droit des USA, Newyork, donc si t'as mieux à proposer pour que ces quelques milliardaires partagent leur pognon avec toi ??

à écrit le 13/02/2015 à 18:23
Signaler
Les commerces demandent-ils des subventions comme on a subventionné altom avec le succès de la vente à l'étranger ou la suppression de la PAC, veut-on affamer la population, ne fait-on pas dans le DYSFONCTIONNAIRE dyslexique qui dysfonctionne avec un...

à écrit le 13/02/2015 à 18:02
Signaler
On annonce le chômage en hausse en 2015 et 2016… mais on trouve dans la presse que de nombreux centres villes sont sinistrés et les petits commerces ferment. On parle d’un record de faillite en 2013 au niveau de 2009. Des magasins d’alimentation, de ...

à écrit le 13/02/2015 à 16:01
Signaler
la voila, l'inversion de la courbe! c'est 2015 !!! ca detruit moins d'emplois que prevu ' donc ca cree des emplois en comparaison des previsions' meme raisonnement qu'avec la reduction des deficits, quoi !! ;-)))))

à écrit le 13/02/2015 à 15:39
Signaler
lire NICOLAS BOUZOU ? la descente aux enfers!!

à écrit le 13/02/2015 à 15:23
Signaler
On paie encore dans le bâtiment les errances de Duflot, et ça va recommencer bientôt avec son BIM à la noix qui va faire que les petites entreprises de la construction ne pourront simplement plus travailler...et les autres n'auront plus aucune marge....

à écrit le 13/02/2015 à 15:15
Signaler
Pas grave la population augmente de 0,5% / an grâce à la surnatalité du 93 et l'immigration ... ça fait du béton ... du pseudo PIB ... des fonctionnaires ...

le 13/02/2015 à 17:07
Signaler
dommage que y a eut trop de natalité de gens comme vous sur terre...

à écrit le 13/02/2015 à 15:10
Signaler
Elle est là. Baissez vous. Encore un peu plus. Encore. Et bam 40 taxes écologistes et 60 taxes de justice blablabl pour cette année 2015. La reprise c'est mintenan.

à écrit le 13/02/2015 à 14:07
Signaler
Source Insee: En 2014, la consommation des administrations publiques croît en volume à un rythme proche de l’année précédente (+1,9 % après +2,0 % en 2013). La croissance du PIB est soutenue, la courbe du chômage s'inversera! La gabegie continue!

le 13/02/2015 à 15:01
Signaler
En réalité seul le PIB du secteur marchand devrait être pris en compte. Et il est évidemment négatif en 2014, ce qui signifie que nous somme en réalité en récession. Les soit disant 0.4% de croissance du PIB ne viennent que de l'augmentation des dépe...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.