Le pétrole met fin à sa folle envolée

 |   |  239  mots
Le marché du pétrole marque une pause ce mardi. La veille il a clôturé à 120 dollars à New York après avoir atteint un pic à 130 dollars.

Le marché du pétrole marque une pause ce mardi après sa flambée de la veille qui a vu le brut léger américain faire un bond de 25 dollars pour des raisons techniques liées à l'expiration du contrat à échéance octobre.

Vars 16h, le contrat novembre sur le brut léger US perdait 90 cents, à 108,47 dollars le baril. Le contrat novembre sur le Brent de la mer du Nord reculait de 1,28 dollar, à 106,09 dollars.

Le contrat novembre sur le brut texan a gagné près de sept dollars lundi, profitant du bond de 25 dollars enregistré par le contrat octobre qui expirait et a fini en hausse de 16% à 120,92 dollars le baril, ce qui représente le gain historiquement le plus important jamais enregistré en une seule journée.

"Je pense que les traders prennent leurs bénéfices après le rally des contrats octobre et novembre hier soir. Le marché va probablement attendre de voir ce qui va se passer au niveau du plan de sauvetage des institutions financières américaines avant de bouger à nouveau", commente Gerard Rigby, consultant indépendant à Sydney.

En tendance, le tassement de la demande pétrolière lié au marasme économique ne joue pas en faveur du marché. Aux Etats-Unis, plus gros consommateur de brut de la planète, la demande pétrolière se situe environ 4% en dessous de son niveau de l'an dernier, selon les dernières données gouvernementales.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :