Scandale du lait frelaté : l'Europe va interdire les produits à risques chinois pour enfants

 |  | 249 mots
Lecture 1 min.
L'Union européenne va interdire l'importation de produits pour enfants à base de lait en poudre en provenance de Chine. D'autres mesures de précaution sont attendues tandis que Pékin annonce un renforcement des contrôles sanitaires.

C'est un embargo total sur les produits pour enfants contenant du lait en poudre en provenance de Chine que l'Union européenne (UE) veut imposer. La Commission européenne a annoncé cette décision après le scandale du lait en poudre frelaté qui a éclaté dans le pays.

Outre cette mesure, des contrôles sur l'intégralité des produits alimentaires chinois qui arrivent en Europe et contiennent plus de 15% de poudre de lait vont être lancés. Des inspections au coup par coup se tiendront pour les produits chinois qui sont déjà sur le marché européen.

Le scandale sanitaire du lait frelaté a éclaté au début du mois en Chine. Au moins quatre bébés sont morts et plus de 53.000 enfants ont développé des problèmes rénaux après avoir absorbé du lait en poudre coupé à de la mélamine. Une centaine se trouve actuellement dans un état grave.

La lenteur des autorités chinoises à réagir à cette intoxication massive a choqué l'ensemble de la communauté internationale, qui a pris des mesures pour interdire les produits laitiers chinois pour le moment.

Les premières investigations montrent que la pratique qui consiste à couper le lait avec de la mélamine (colle industrielle) a été adoptée par au moins vingt-deux fabricants chinois. En conséquence, Pékin a annoncé ce jeudi qu'il comptait donner plus de moyen au système de contrôle de la sécurité alimentaire dans l'ex Empire du Milieu.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :