Le pétrole baisse après le rejet du plan d'aide aux constructeurs automobiles

 |   |  243  mots
Au lendemain de leur fort rebond, les cours du brut ont effacé une partie de leur gain après l'échec au Sénat du plan d'aide aux constructeurs automobiles américains.

Les cours du pétrole sont repartis à la baisse ce vendredi après l'échec au Sénat du plan d'aide aux constructeurs automobiles américains. Dans le sillage des Bourses mondiales, ils ont perdu plus quatre dollars en cours de séance avant de combler une partie de leurs pertes. A la clôture du New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" a perdu 1,70 dollar, à 46,28 dollars. Sur l'Intercontinental Exchange, le Brent de la mer du Nord reculait de 90 cents, à 49,14 dollars le baril.

Par ailleurs, Goldman Sachs a estimé ce vendredi que les cours du brut pourraient tomber à 30 dollars à court terme, pour une moyenne de 45 dollars au cours de l'année prochaine. La banque tablait jusque là sur un cours moyen de 75 dollars. "L'effondrement très fort et soudain de la demande mondiale dépasse la capacité de l'Opep (Organisation des pays exportateurs de pétrole) à équilibrer le marché à elle seule et nécessite une forte réduction de l'offre hors-Opep", explique Goldman Sachs.

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole se réunira mercredi prochain à Oran. Le cartel abaissera une nouvelle fois sa production alors que le baril a perdu plus de 100 dollars depuis les records atteints le 11 juillet dernier à plus de 147 dollars. Une réduction d'au moins un million de barils par jour semble acquise. Et certains analystes avancent le chiffre de deux millions. Mais les marchés doutent que cela puisse inverser la tendance baissière.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
IL FAUDRAI QU'ILS OUBLIT VOULOIR QUE LE BARIL A 100 120 130 140$ !!!!!etc
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
vouloir tousjour trop voila le resulta
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
NOUS NE SOMME PAS DES VACHE A LAIT
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
c est la que l on voit la magouille,du baril a 150 dollars,pour creer les subprimes!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Quel bande de blaireaux l'opep
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
vivement qu'il n'y en ait plus ,ils nous feront plus ch...!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
C'EST QUAND MEME PAS NORMAL QUE LA REPERCUTION A LA POMPE SOIT AUSSI LENTE QUAND CA BAISSE ALORS QU ELLE EST PRESQUE INSTANTANEE QUAND CA MONTE ...LA CRISE SANS DOUTE !!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
les guyannais on compris ce qu'il fallait faire: Résultat une économie bloqué et 50 centimes de baisse sur le litre d'éssence ou de mazout... idem pour la martinique et la guadeloupe... Vous attendez quoi les Métro?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :