Jean-Pierre Jouyet va traquer les traders qui répandent des rumeurs

 |   |  305  mots
Le président de l'Autorité des marchés financiers l'a dit sans ambages dans l'interview qu'il a accordé ce matin à I-Télé : "on tapera sur les doigts de tous ceux qui se sont mal comportés."

Sanctionner les opérateurs de marché qui lancent des rumeurs infondées... telle est la promesse de Jean-Pierre Jouyet à l'issue d'une semaine où les marchés ont été secoués par la diffusion répétée d'informations dénuées de tout fondement.

Le président de l'Autorité des marchés financiers (AMF) l'a dit très clairement ce matin sur I-Télé. "Il y a eu ces derniers jours des rumeurs infondées qui ont eu lieu, et sur l'Espagne et sur l'Italie. Il y a eu des mouvements spéculatifs qui ont été repérés", constate Jean-Pierre Jouyet. Et il prévient les contrevenants : "au niveau européen et au niveau national, en tant qu'autorités françaises, nous allons demander à la police des marchés européenne, le CESR-pol, de nous faire le point sur toutes les rumeurs. Sur la base de ces informations, nous ouvrirons des enquêtes sur toutes les rumeurs de cette semaine, sur tous les opérateurs qui ont pu être concernés, que ce soit des opérateurs français, des opérateurs étrangers opérant à Paris, des opérateurs opérant en Europe."

Jean-Pierre Jouyet jure qu'il sera inflexible : "que ce soit des banques françaises, que ce soit des banques étrangères qui opèrent à Paris, que ce soit des fonds à Paris, à Berlin, à Londres, peu m'importe. Dès que j'aurai des informations de spéculation, dès que j'aurais, par tous moyens, des comportements de marchés anormaux, il y aura enquête et sanctions (...) On tapera sur les doigts de tous ceux qui se sont mal comportés."

Le président de l'AMF ne veut cependant pas croire que des établissements aidés par l'Etat aient pu se prêter à ce jeu : "je ne peux pas l'imaginer. Ce serait un pur scandale".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/05/2010 à 9:50 :
C est bien fellicitations nous commeçons seulement par comprendre d'ou vient le mal:De certaines banques Françaises!
Allez y tapper tres fort pour guerir de nos maux.
Je n ai jamais vu un banquier insiter pour payer plus sauf avec les traders.
Cherchez l'erreur.
a écrit le 08/05/2010 à 19:51 :
Mr. J.P Jouyet vous faîtes rire à gorge déployée les spéculateurs! ce sont eux qui vous tape, pas sur vos doigts, mais en pleine figure!
a écrit le 08/05/2010 à 7:24 :
Il faut vraiment être débile pour proposer une chose pareille!!
Le mieux serait de regarder chez soi et assainir ses comptes !!
a écrit le 08/05/2010 à 6:03 :

Mettons sur pied une brigade cynophile contre les spéculateurs . Les chiens
ont plus de flair que les hommes . Ils trouveront certainement d' où viennent
les mauvaises odeurs - pardon les fausses rumeurs.
a écrit le 08/05/2010 à 5:09 :
Donc si j'ai bien compris ils vont taper sur leurs propres doigts, vu que se sont
des déclarations fausses, bon ok ils vont bien trouver un lampiste pour le journal de 20 heures et faire un peu illusion auprés du peuple qu'ils considérent stupide ! ( ça c'est encore une rumeur qui court !!)
a écrit le 08/05/2010 à 3:51 :
mauvais lecteurs, ne dites pas de mal de Mr Jouyet ,sinon une certaine presse qui semble avoir une conception particulière du débat démocratique sur son site médiatique va vous censurez!!Alors chut!!!On ne sait jamais ,une demande de légion d'honneur est peut être en jeu pour nos censeurs et si on veut qu'elle soit appuyée par quelqu'un d'important....donc vous avez raison de les sermonner ces gens qui se comportent mal Mr Jouyet!!!!
a écrit le 07/05/2010 à 18:52 :
Monsieur Jouyet, vous allez faire quelque chose contre ces truands de l'économie, mais ce ne sont que des rumeurs ?? il se passe des choses ? Vous allez leur taper sur les doigts ? c'est des rumeurs ! vous nous prenez pour des naïfs !
a écrit le 07/05/2010 à 18:29 :
Ces fanfaronnades n'enfument même plus une opinion qui a compris l'hypocrisie bravache de pareille prétentions affichées pour faire semblant d'agir.
Pourquoi ce fonctionnaire moralisateur n'empêche-t-il pas ces opérations de trading plutôt que de viser des gens qui sont payés pour faire ce qu'ils font ?
a écrit le 07/05/2010 à 17:33 :
Les bisounours pensent que le monde devrait être à l"image des élites qui gouvernent la planète. Le pauvre type de la rue (qui pense un peu) se dit que le monde n'est pas comme il devrait.
a écrit le 07/05/2010 à 14:09 :
C'est facile de casser le thermomètre.
Il conviendrait de sanctionner notre armée de politiques et hauts fonctionnaires qui ne maîtrisent que la langue de bois. Malgré leurs formations élitistes et leurs salaires haut de gamme Ils sont d'une efficacité redoutable.
Bravo Messieurs (gauche et droite confondue)
a écrit le 07/05/2010 à 14:07 :
ah ah ah! la bonne blague.
a écrit le 07/05/2010 à 13:30 :
Confiscation de la Porshe et 5 points retirés sur le permis de conduire, en cas de flagrant délit de propagation de rumeurs. On va calmer les pipelettes.
a écrit le 07/05/2010 à 13:04 :
en attendant "des preuves" et "des sanctions" ?!?!?!?

mettons en place une taxe Tobin, au moins à chaque transaction l'état engrengera une portion des profits! et cela pourrait contribuer à équilibrer les retraites! et puis là au moins on aurait peut être une traçabilité des transactions et un début de preuve!
a écrit le 07/05/2010 à 10:35 :
"On tapera sur les doigts de ceux qui se sont mal comportés".

Effectivement, ça fait peur.
a écrit le 07/05/2010 à 10:31 :
quand on dit on ne fait pas, parce que l'on a pas les moyens de ses ambitions. c'est encore plus vrai dans la finance ou les capitaux en circulation depasse le pib d'un etat ou de plusieurs etats reunis.
1/commencont par nationnaliser toutes les banques du monde et en creant une monnaie unique
2/ fermons les bourses à cotation journaliere, elle confondent investissement productif et loto,
3/ qu'on laisse aux entreprises le temps necessaire pour produire de la richesse avant de les évaluer
4/ que l'on mettent en place sur norme comptable t un suivi plus draconnien pour les entreprise, car les entreprsies font appel à l'épargne publique.
4/ interdiction à une banque d'exercer de près ou d loin à investir pour son propre compte à la bourse, elle doit gerer un probleme de tranformation et rien d'autres.
Après on pourra traquer les sociétés récalcitrantes operants pour les particuliers ou entreprises sans faire effondrer notre systeme financier mondial.
a écrit le 07/05/2010 à 10:28 :
@ alain: d'un autre coté, Jouyet ne parle pas de trader, mais d'opérateur... Seul le titre (dû au journal) cite le mot trader.
a écrit le 07/05/2010 à 10:22 :
Chacun de nous sait que jamais, au grand jamais, ne pratiquent la désinformation ceux qui veulent gagner beaucoup en peu de temps... je plaisantais bien-sûr.
Emettre une opinion négative avec des intentions malhonnêtes, serait inimaginable ? Le monde des bisounours est-il en marche ?
a écrit le 07/05/2010 à 10:15 :
c'est vrai qu'il fait peur J P JOUYET ???
a écrit le 07/05/2010 à 8:55 :
Encore une rumeur.. lol
a écrit le 07/05/2010 à 8:45 :
Je ne crois pas un seul instant à la volonté politique de rechercher et de punir les " responsables " car tout ceci me semble concertés au profit de quelques uns ( financiers, grosses fortunes, politiques sans oublier les petits copains.
Alors à bon entendeur salut et surtout pas de mauvais esprit à propos des Responsables mais pas coupables, Vive la crise et les profits avec l'argent des autres.
a écrit le 07/05/2010 à 8:40 :
quel decalage, ce pauvr monsieur ne sait meme pas qu'un trader n'a aucun interet a diffuser des rumeurs, il s agit du role de broker
a écrit le 07/05/2010 à 8:35 :
il faut que les gouvernements traduisent au pénal tous ces voleurs de spéculateurs en leur infligeant des amendes égales au double des positions qu'ils prennent ces gens sont responsables de tout ce qui se passe et aussi des morts causés par les troubles qu'ils génèrent. à force de profiter , ils vont déclancher une révolution. c'est peut être ce qu'ils recherchent ?
Ce sont devenus les plus grands Pilleurs de l'histoire sans être inquiétés ?
a écrit le 07/05/2010 à 8:34 :
savez vous que les banques sauvées il y a un an, à qui l'on offre des garanties sur leurs engagements Grecs ( merci aux contribuables français !) sont celles qui spéculent sur la baisse de l'euro ?

Faut arrêter de se voiler la face, on sauve des banques qui maintenant spéculent contre nous
a écrit le 07/05/2010 à 8:17 :
...comme les bonnes agences de notations qui ne dégradent pas la note des gentils Etats et les méchantes agences qui dégrandent des notes sans fondement ou pour des bonnes raisons mais au mauvais moment...
a écrit le 07/05/2010 à 8:15 :
Il faut que les autorités des marchés fassent autorité tout simplement - ET les sanctions doivent être PéNALES, à l'évidence avec de LOURDES PEINES DE PRISON pour les financiers voyous en bandes organisées qui ddoivent être traduits devant le TPI Tribunal Pénal International pourcrimes contre les nations
a écrit le 07/05/2010 à 8:15 :
Il faut que les autorités des marchés fassent autorité tout simplement - ET les sanctions doivent être PéNALES, à l'évidence avec de LOURDES PEINES DE PRISON pour les financiers voyous en bandes organisées qui ddoivent être traduits devant le TPI Tribunal Pénal International pourcrimes contre les nations
a écrit le 07/05/2010 à 8:02 :
IL FAUT FAIRE LA PART DES CHOSES ENTRE UNE OPINION EXPRIMÉE ET UNE RUMEUR (FAUSSE INFO)
a écrit le 07/05/2010 à 7:44 :
Tapez sur les doigts ! Typique du genre de langage mou que l'on entend depuis des mois.
a écrit le 07/05/2010 à 7:28 :
Il ne peut pas l'imaginer ? eux si , c'est le fondement de leur immonde richesse basée sur l'appropriation des matières premières et des dettes souveraines traitées comme le revolving. Vive la mondialisation financière et internet. Pourvu que ce systeme les, (nous) lâche vraiment. Ce serait le bonheur. Encore un peu de cendre volcanique SVP, que la nature se rappelle à eux (nous) !
a écrit le 07/05/2010 à 7:27 :
C'est sur le moment qu'il faut intervenir, pas apres car la rumeur persiste.
a écrit le 07/05/2010 à 6:53 :
Donc, émettre une opinion négative sur les marchés financiers européens est un délit. A contrario émettre une opinion positive (par miracle) serait un acte civique. Le monde des bisounours est en marche.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :