Créer deux euros, un du Nord et un du Sud

 |   |  201  mots
(Crédits : Marie-Lan Nguyen)
Pour l'économiste Christian Saint-Etienne, la zone euro regroupe déjà deux territoires qu'il conviendrait de séparer. D'un côté, les tenants d'une ligne vertueuse (Allemagne, Autriche, Pays-Bas,...) de l'autre ceux qui laissent filer leur déficit (France, Italie, Espagne, Portugal,...) On aurait ainsi un "euromark" et un "eurofranc".

Il suffit de regarder le profil économique des seize nations adhérentes à la monnaie unique pour voir émerger deux groupes. L'un regroupe des pays centrés sur la production et l'exportation qui cumulent les excédents de balance des paiements courants?: on y trouve l'Allemagne, l'Autriche, les Pays-Bas et un peu la Belgique. L'autre est formé de pays centrés sur la consommation qui connaissent des déficits courants modérés (France, Italie), ou importants (Espagne, Grèce, Portugal).

Partant de ce constat, l'économiste Christian Saint-Etienne estime qu'il existe de facto deux zones euro, et qu'il serait justifié de les séparer, car les tensions actuelles sur les taux ne font que refléter cette réalité. On aurait donc l' "euromark" et l' "eurofranc". Les dettes seraient séparées, avec une prime aux détenteurs ne faisant pas partie de la zone eurofranc, pour compenser la baisse de valeur de leur créance.

L'axe franco-allemand serait-il mis à mal?? Beaucoup moins qu'aujourd'hui, selon Christian Saint-Etienne. France et Allemagne coordonneraient les deux zones. La dévaluation de l'eurofranc stimulerait les exportations et ses bénéfices serviraient intégralement à réduire les déficits budgétaires dans la zone.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/02/2011 à 5:53 :
Ceci reviendrait en fait à avoir trois groupes en Europe, puisque un certains nombre de pays ne feraient partie ni du ni du "euromark" du "eurofranc".
Les problèmes actuels se représenteraient inévitablement après quelques temps, puisque il sont dus au fait que nous avons une union monétaire européenne sans pour autant disposer d'une union fiscale.
De plus je ne vois pas comment convaincre les pays de changer d'un eurogroupe à l'autre.
Selon moi ils serait plus intelligent de modifier les règles actuelles pour arriver à une harmonisation des économies. Une union fiscale permettrait d'aider les pays les moins industrialisés de la zone euro à développer leurs infrastructures et par conséquent leurs économies.
a écrit le 21/02/2011 à 16:25 :
Et pourquoi pas revenir carément à l'ancienne monnaie nationnale de chaque pays vu que c'est ce que tout le monde veut? Ca fera bouger les banques d'europe qui ne changent plus la monaie venue d'ailleur (j'ai passé de superbes vacances en France sans argent liquide depuis que l'euro existe et que les banques ne changent plus les autres monaies du monde). C'était bien mieux avant, et bizzarement plus ouvert au reste du monde.
a écrit le 15/05/2010 à 5:39 :
On retrouverait le franc avec ses tares multipliées par 4 (c'est à dire qu'on subirait les politiques économiques du laisser-aller des pays du su)
a écrit le 14/05/2010 à 11:23 :
impossible deux euros soyons lucides -
a écrit le 14/05/2010 à 10:10 :
D'accord avec demosthene, c'est completemment ridicule et ça se dit économiste.
a écrit le 13/05/2010 à 13:19 :
C'est un non-sens géographique: la France n'est pas située au Sud de l'Europe, mais au centre-ouest et légèrement plus au Nord qu'au Sud. mais ce non-sens favorise symboliquement une abdication de l'effort adapté )à la situation. La marche psycholigique vers le tiers-monde serait-elle donc décidée pour notre pays??
a écrit le 12/05/2010 à 13:20 :
Pourquoi écrire des stupidités ?
a écrit le 12/05/2010 à 12:51 :
La France ne doit en aucun cas rejoindre l'eurofrancs des pays faibles. Ce serait un échapatoire catastrophique pour nos politiques de droites ou de gauche à faire des déficits, et de renouer avec les problèmes des dévaluations non compétitives !!!
a écrit le 12/05/2010 à 7:32 :
Il est impensable d'imaginer cela.Ce n'est ni plus ni moins que revenir vingt ans en arrière avec un franc(euro du sud) durablement faible(fort pour les gogos)chef de file des PIGS et se dévalorisant régulièrement, essayant vainement de s'arrimer au mark (euro du nord)durablement fort chef de file des BLAN et s'appréciant constamment.Dans un tel cas de figure les BLAN finiraient par être propriétaires des PIGS au bout de quelques dizaines d'années,le tout sans guerre.
Réponse de le 23/02/2011 à 6:08 :
Le fait est que avec le système actuel c'est l'Allemagne qui est en train de devenir propriétaire de L'Europe, grâce à son excédent commercial.
L'excédent de la balance commerciale allemande en 2010 est de 154,3 Milliards ( dix-septième d'affilée), obtenu surtout dans la zone euro, ceci revient à une exportation du chômage allemand vers les autres pays euro.
Cet excédent est réinvesti surtout en dehors de celle-ci, ce qui équivaut à une fuite de capital verss les paye le l'UE mais non euro..
Le déficit de la balance commerciale de la France pour 2010 se monte lui à 51, 4 milliards. De quoi donner du travail à pas mal de chômeurs Français.
Le déficit de la balance commerciale de l'Italie pour 2010 est de 29 milliards, ce qui n'est pas mieux et ceci malgré les mesures d'austérités prises par le gouvernement Italien en 2010.
Et je ne parle ni de la Grèce ni du Portugal.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :