Deutsche Börse craint une éventuelle dépréciation d'actifs sur sa filiale ISE

Les prévisions de coûts en 2010 ont été revues à la baisse. Une annonce quelque peu ternie par le risque de devoir passer une charge pour dépréciation d'actifs sur l'International Securities Exchange (ISE), le marché d'options américain du groupe, au quatrième trimestre.

Les comptes du quatrième trimestre 2010 de Deutsche Börse seront-ils à nouveau marqués par une charge pour dépréciation d'actifs liée à la filiale américaine du groupe, l'International Securities Exchange (ISE) ? Mardi soir, l'opérateur de la Bourse de Francfort a souligné ce risque, à l'occasion de la publication de ses comptes pour le troisième trimestre. " Dans l'attente d'autorisations réglementaires pour certaines fonctions et compte tenu de la tendance sans entrain sur le marché des options aux Etats-Unis, la probabilité d'une perte sur test de dépréciation  sur d'autres actifs immatériels acquis dans la cadre du rachart de l'ISE a augmenté au troisième trimestre", explique l'entreprise. Si l'activité de l'ISE ne s'améliore pas, Deutsche Börse devra donc passer une charge pour dépréciation d'actifs au quatrième trimestre, prévient-elle. Le quatrième trimestre 2009 avait déjà été l'occasion d'une charge de 415,6 millions d'euros, liée à l'ISE.

Le groupe a publié un résultat net de 161,3 millions d'euros au titre du troisième trimestre, contre 158,3 millions un an plus tôt pour un chiffre d'affaires en trés légère progression de 1% à 504,3 millions d'euros. Sur l'ensemble de l'année, l'opérateur boursier prévoit de limiter ses coûts à 1,15 milliard d'euros, au lieu de 1,21 milliard prévus jusqu'alors.

 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.