Schwarzenegger remplacé par un démocrate en Californie

 |   |  532  mots
Les Californiens ont élu un démocrate de 72 ans, Jerry Brown pour remplacer le gouverneur sortant républicain Arnold Schwarzenegger. Ce vote est également une victoire pour les défenseurs de l'environnement.

Les Californiens ont élu mardi comme gouverneur un démocrate de 72 ans, Jerry Brown. Ce dernier avait déjà occupé cette fonction dans les années 1970 et 1980. Les électeurs l'ont préféré à la femme d'affaires milliardaire Meg Whitman.

La sénatrice Barbara Boxer a, quant à elle, obtenu un nouveau mandat, battant l'ex-PDG de Hewlett-Packard Carly Fiorina, ce qui, avec le poste de gouverneur, apporte aux démocrates une double victoire face à des novices républicains issus de la Silicon Valley.

Les chaînes de télévision ont annoncé ces victoires démocrates peu après la fermeture des bureaux de vote sur la côte Ouest, alors même que le parti démocrate subissait un revers dans nombre d'autres régions des Etats-Unis. Cette défaite a d'ailleurs permis aux républicains de prendre le contrôle de la Chambre des représentants et de friser la majorité au Sénat.

Meg  Whitman, ancienne dirigeante d'eBay qui se lançait en politique, avait injecté plus de 140 millions de dollars de sa fortune personnelle dans son premier combat électoral mais les sondages, ces derniers jours, montraient que les circonscriptions clés allaient voter Brown.

Le gouverneur sortant républicain Arnold Schwarzenegger, très impopulaire, ne pouvait pas se représenter, et Brown s'est employé tout au long de la campagne à assimiler son adversaire au gouverneur sortant et à son bilan.

"Jerry Brown, en général, perçoit mieux ce qu'il faut faire pour que le gouvernement fonctionne - nous verrons ce qu'il en est à l'épreuve des faits. Mais on l'a déjà vu à l'oeuvre dans ce domaine, alors que Arnold Schwarzenegger n'a jamais été convaincant et je ne pense pas que Meg Whitman le soit jamais", déclarait un avocat de 43 ans, Donald Hilla, à la clôture des bureaux de vote.

Les Californiens refusent de suspendre la loi sur le climat

L'initiative qui visait à suspendre la loi californienne destinée à contrer les changements climatiques a été rejetée mardi par les électeurs, ce qui constitue une grande victoire pour les défenseurs de l'environnement et pour le secteur des énergies "vertes".

Alors que les résultats de plus du quart des bureaux de vote étaient connus, le "non" à la proposition 23 obtenait 59% et le "oui" 41%.

Cette initiative, en grande partie financée par les compagnies pétrolières, aurait porté un coup d'arrêt aux efforts entrepris par les Californiens pour développer les énergies renouvelables et créer un marché d'échange des émissions de gaz à effet de serre (GES).

Le sort réservé lors de cette consultation à la loi californienne AB 32 adoptée en 2006 était l'objet de toutes les attentions aux Etats-Unis, car la Californie, Etat le plus peuplé de l'Union, avait le choix soit de laisser tomber la lutte contre le réchauffement climatique, soit de persévérer sur la voie de la réduction des GES.

La proposition 23 prévoyait que la loi "AB 32" soit suspendue tant que le taux de chômage, actuellement supérieur à 10%, ne serait pas retombé à 5,5% ou en deçà pendant une année entière, cas de figure rarement observé en Californie au cours de ces vingt dernières années.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :