Les Français champions du monde 2011... du pessimisme

 |   |  198  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 AFP)
Selon une étude internationale menée par l'institut BVA-Gallup International pour Le Parisien, 61% des Français jugent difficile les douze mois à venir sur le plan économique. Dans aucun autre pays, les pessimistes ne sont aussi nombreux.

Plus pessimistes que les Français quant à la façon dont ils entrevoient leur situation économique en 2011, cela n'existe pas. Selon un sondage BVA-Gallup international réalisé pour Le Parisien, même les habitants de pays en guerre comme l'Irak ou l'Afghanistan se montrent moins enclins à voir l'avenir en noir.

61% de nos compatriotes estiment que la nouvelle année sera synonyme de difficultés économiques, contre 28% en moyenne dans le monde, 22% en Allemagne, 41% en Italie, 48% en Espagne et 52% au Royaume-Uni.
Le pessimisme des Français a augmenté de dix points par rapport à l'an dernier, note BVA.

Concernant leur situation personnelle, les Français disent craindre à 37% qu'elle se dégrade, ce qui place le pays dans le "Top 5" mondial des pessimistes, avant l'Afghanistan et l'Irak.
S'agissant de l'évolution du chômage, la France est aussi dans la "sinistrose" puisque 67% des personnes interrogées estiment qu'il va augmenter, ce qui inscrit la France à la troisième place du podium des pessimistes, derrière le Royaume-Uni et le Pakistan.

Ce sondage a été réalisé du 30 novembre au 1er décembre auprès d'un échantillon représentatif de 979 personnes âgées de 18 à 65 ans choisies selon la méthode des quotas.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/01/2011 à 14:12 :
Ce sentiment des Français est plutôt une bonne nouvelle et montre un réalisme et une lucidité adaptée à une situation économique nationale et internationale incerrtaine avec un manque de ressources de plus en plus prononcé qui se traduit par de saumentations du prix des matières premières. La cause ? L'Asie de plus en plus surpeuplée qui se met à l'heure occidentale de la consommation ainsi qu'une poussée de la consommation en Afrique pour les mêmes raisons.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :