Obama compte alléger la fiscalité des entreprises pour qu'elles embauchent

 |   |  268  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Le président américain tente de mettre en oeuvre des mesures susceptibles d'abaisser le taux de chômage aux Etats-Unis, qui s'est établi à 9,0% en janvier. Il a réitéré son appel lancé samedi aux entreprises américaines pour les inciter à investir et à embaucher.

Le président américain Barack Obama a déclaré lundi qu'il souhaiter abaisser le taux d'imposition des entreprises et dégager des recettes via la suppression de niches fiscales, et a demandé le soutien du monde des affaires pour y parvenir.

"Une autre obstacle que le gouvernement peut lever est la pesanteur du code des impôts des entreprises, avec l'un des taux les plus élevés du monde", a déclaré le locataire de la Maison blanche lors d'un discours à la Chambre de commerce américaine.

Ce déplacement auprès du lobby du patronat américain participe de la tentative de recentrage de Barack Obama, qui doit composer avec une Chambre des Représentants contrôlée par les Républicains et une fine marge de manoeuvre au Sénat depuis les élections de mi-mandat de novembre dernier.

Lors du traditionnel discours sur l'état de l'Union, fin janvier, le président américain avait déjà évoqué la réduction de l'impôt sur les sociétés, une proposition qui a depuis longtemps la faveur des Républicains.

Le président américain tente de mettre en oeuvre des mesures susceptibles d'abaisser le taux de chômage aux Etats-Unis, qui s'est établi à 9,0% en janvier. Il a réitéré son appel lancé samedi aux entreprises américaines pour les inciter à investir et à embaucher en mobilisant les "quelque 2.000 milliards de dollars qui dorment dans leurs comptes".

"Nombre de vos économistes et commerciaux prévoient désormais une hausse solide de la demande. Je veux donc vous encourager à entrer dans le jeu", a-t-il déclaré.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/04/2011 à 15:35 :
Il a tout compris ce cher Monsieur Obama ! En tout cas ca change des propositions irréalistes dans notre beau pays gangréné par la bureaucratie digne de l'ex- URSS ! Pour avoir une économie forte et prospère notre solution est l'entrepreneur pas le rentier !
a écrit le 08/02/2011 à 21:40 :
Plus vite les USA sortiront de la crise ,plus vite l'Europe fera de même , on ne peut critiquer à distance leur politique alors que ni la droite ni la gauche n'ont de ligne claire gouverner est un art difficile , on est dans l'époque surréaliste mais les choses changeront ,comme toujours , et on oubliera , comme toujours .
a écrit le 08/02/2011 à 15:20 :
C'est décidé : je fais don de 2 000 milliards ;-)
a écrit le 08/02/2011 à 11:13 :
Cet homme est véritablement en dessous de tout. La TRILATRALE continue de lui dicter sa politique. Il refuse de s'attaquer aux VRAIS problémes, alors il fait semblant. QUELLE DECEPTION !!!
a écrit le 08/02/2011 à 10:15 :
Etonnant... le chômage avait baissé et la crise était "derrière".
a écrit le 08/02/2011 à 7:12 :
Quelle drôle d ' idée pour un homme de gauche..;pas au courant de l 'avis du PS et Du PCF...français sur la question...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :