L'AIE puise dans les stocks stratégiques de pétrole

 |  | 293 mots
Lecture 1 min.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Sur les 60 millions de barils de pétrole que l'AIE autorise à prélever dans les stocks stratégiques, la moitié provient des Etats-Unis. La décision a détendu les cours du pétrole.

L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a annoncé la mise à disposition de 60 millions de barils de pétrole, prélevés sur les réserves des pays industrialisés. Cette mesure, prise après l'échec des pays exportateurs de pétrole à s'entendre sur un relèvement de leur production, est censée répondre à la perte du brut libyen et d'autres pays et ses conséquences sur la reprise économique mondiale, a indiqué le secrétaire américain à l'Energie Steven Chu.

Trente millions de barils sont issus des réserves stratégiques américaines, a annoncé le département américain de l'Energie. S'agissant de la France, elle contribue au prorata de sa consommation en apportant 3,2 millions de barils sur le total, a déclaré Eric Besson, le ministre français de l'Industrie et de l'Energie, soit environ 2% des réserves stratégiques françaises.

"Cette démarche est la juste contribution des pays consommateurs à un effort mondial pour limiter la hausse des cours du pétrole, au bénéfice de tous les consommateurs", a déclaré le ministre.

"Le resserrement accru du marché pétrolier risque de mettre en péril la fragile reprise économique mondiale", estime l'AIE. L'Agence a précisé qu'elle libèrerait sur les marchés deux millions de barils par jour sur une période de trente jours, et qu'elle réévaluerait la situation à ce moment-là.

Les cours du pétrole, qui avaient commencé à reculer avec la rumeur de cette décision, ont accentué leur baisse après ces annonces. A 17h45, le baril de Brent de la Mer du Nord perd plus de 5% à 108,10 dollars tandis que le WTI s'échange contre 91,19 dollars (-4,43%) après même brièvement repassé sous la barre des 90 dollars.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :