Les Etats-Unis se préparent à affronter l'Ouragan Irene

 |   |  514  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
La Caroline du Nord est touchée ce samedi matin par l'ouragan Irene, avec des vents atteignant 140 km/h. Le maire de New York, Michael Bloomberg, a ordonné vendredi l'évacuation des zones les plus à risque de New York alors que l'ouragan Irene doit frapper la ville dans la nuit de samedi à dimanche. 55 millions d'Américains pourraient être touchés.

Après un tremblement de terre mardi, la côte est des Etats-Unis se prépare désormais à l'arrivée de l'ouragan Irene (voir ci-dessus les dernières photos prises par la NASA). Relégué en catégorie 1 samedi matin, il est arrivée en Caroline du Nord, avec des vents atteignant 140 km/h. Des milliers d'habitants ont été évacués et 200.000 personnes sont déjà privées d'électricité dans cet Etat. 2 personnes ont trouvé la mort. Irene se dirige désormais vers la Virginie.

Irene devrait trouver sur sa trajectoire 55 millions de personnes, des États de Caroline jusqu'à Cape Cod, presqu'île du Massachusetts. 2,5 millions d'Américains ont reçu l'ordre d'évacuer. Barack Obama, qui a interrompu vendredi ses vacances pour rentrer à Washington, a décrété l'Etat d'urgence dans six Etats (New York, New Jersey, Caroline du Nord, Massachusetts, Connecticut et Virginie). L'Etat d'urgence a également été décrété dans la ville de Washington.

"L'ouragan devrait évoluer près ou directement au-dessus de la côte atlantique des Etats-Unis samedi soir", a expliqué vendredi soir le Centre national des ouragans américain (NHC). "Il devrait un peu s'affaiblir après avoir touché la côte mais devrait rester un ouragan tout au long de son parcours le long de la côte atlantique dimanche", a poursuivi l'agence.

Pour la première fois de son histoire, la ville de New York a décrété vendredi après-midi une évacuation d'une partie de sa population (voir la carte des zones évacuées). 250.000 personnes sont concernées. Ces zones les plus à risque incluent notamment le sud de Manhattan, dont le quartier financier. "Le soleil brille mais ne vous trompez pas une tempête dangereuse arrive", a lancé Michael Bloomberg, le maire de New York, appelant les new yorkais à partir dès aujourd'hui.

Un peu plus tôt dans la journée, le gouverneur de New York, Andrew Cuomo, avait ordonné la fermeture du réseau de transport en commun de la ville, une mesure exceptionnelle, à partir de samedi midi. Les ponts et les tunnels pourraient par ailleurs être fermés à la circulation. Le métro new-yorkais ne devrait pas être en mesure de fonctionner lundi matin, paralysant la capitale économique des Etats-Unis.

Des mesures similaires ont été prises dans l'ensemble des Etats figurant sur la trajectoire d'Irene. La zone touristique de Jersey Shore a été évacuée et les casinos d'Atlantic City ont été fermés. Plusieurs milliers de vols ont d'ores et déjà été annulés. Et l'aéroport international JFK suspendra tous les vols internationaux à partir de samedi midi. La circulation des trains Amtrak a également été suspendue.

En attendant l'arrivée d'Irene (suivre l'évolution de l'Ouragan sur le site de Weather Channel), des millions d'Américains se sont rués ce vendredi dans les magasins pour acheter bouteilles d'eau, nourriture ou encore lampe torche. A New York, les principaux magasins étaient véritablement pris d'assaut alors même que de nombreux rayons étaient déjà vides.

Suivez en direct l'évolution de la situation sur Twitter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/08/2011 à 10:31 :
Attention il pleut a NY, ca c'est de la news ! Et demain il pleut a Bourg la Reine !
a écrit le 28/08/2011 à 9:06 :
pas de panique en fait ...ciel clair avec 50 km/h lundi matin
a écrit le 28/08/2011 à 9:04 :
les prévis sont pour autant avec 100 km heure max et amelioration dès lundi 7 heure heure de paris
http://fr.allmetsat.com/metar-taf/atlantique-nord.php?icao=KLGA

a suivre...
a écrit le 27/08/2011 à 17:43 :
Les vues satellites sont vraiment impressionnantes et quand on les compare à celles des derniers ouragans et des dégâts provoqués il y a de quoi être très inquiet.
a écrit le 27/08/2011 à 11:47 :
@Tousofns

On voit que vous n'y connaissez rien aux cyclones. Ce n'est pas parce que le cyclone a été rétrogradé qu'il ne fera pas de dégâts. le classement sur l'échelle de Safir-simpson donne une indication sur le potentiel destructeur des vents. Or un cyclone, est aussi précédé d'une montée du niveau de la mer (2 à 4 m) ainsi que de masses d'eaux considérables. bien souvent, l'érosion marine conjuguée aux pluies diluviennes font plus de dégâts que les vents eux-mêmes. j'en parle en connaissance de cause, j'habite aux Antilles...
a écrit le 27/08/2011 à 10:13 :
Les USA nous ont habitué à la démesure.La mobilisation pour la préparation à l'arrivée d'Irène n'a d'égal que sa rétrogradation (en intensité)par les spécialistes.
Alors on s'interroge.Autre effet de la démesure,cette fois en communication (manipu-
lation) politique?
"Préparez-vous bonnes gens,oubliez S & P,la récession qui arrive,les AAA perdus,la
dette,etc.votre Président veille,écourte ses vacances,vous voterez pour lui".
Décidément ,quoique fasse Sarkozy,il a encore bien des leçon à prendre.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :