Objectifs non respectés en 2011 et 2012 pour la Grèce

 |   |  141  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
La Grèce manquera les objectifs de déficit qui lui ont été assignés par ses bailleurs de fonds internationaux pour cette année et la suivante en raison d'une récession plus marquée que prévu, ont rapporté des sources avant l'adoption par le gouvernement dimanche du projet de budget 2012.

Athènes s'attend à ce que son déficit atteigne 8,5% du produit intérieur brut (PIB) cette année, alors que l'Union européenne (UE) et le Fonds monétaire international (FMI) avaient demandé que le déficit ne dépasse pas 7,6% du PIB, ont dit deux sources citant le projet de loi que devait approuver le gouvernement dans la soirée.

Le projet de budget prévoit que le déficit sera réduit à 6,8% en 2012, contre un objectif fixé à 6,5%, précisent-elles.

Le texte table sur une contraction de l'économie de 5,5% cette année et 2% l'an prochain. Ces chiffres sont conformes à ceux publiés le mois dernier par le FMI, mais bien pires que les hypothèses retenues lors de la négociation du deuxième plan d'aide à Athènes en juillet, qui prévoyaient un retour à la croissance l'an prochain.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/10/2011 à 9:20 :
Les bailleurs de fonds remplissent un tonneau percé.Pour etre efficaces les preteurs à la Grèce doivent financer l'embauche et le salaire de plusieurs milliers de controleurs fiscaux Grecs qui vont traquer, punir et faire payer les contribuables Hellènes indélicats.
a écrit le 03/10/2011 à 5:32 :
Il fallait s'y attendre: trop de handicaps à rattraper en si peu de temps. Ce plan n'était pas réaliste. Il faudra des années pour remettre les finances à flot. Voyez en France, où le gouvernement n'arrive même pas à diminuer les dépenses !
a écrit le 03/10/2011 à 5:18 :
Ou est le problème ? Ici, ca fait 50 ans qu'on ne tient aucun objectif. Vous avez-vu quelqu'un que cela dérangeait (a part le troupeau de moutons qui se fait tondre a chaque fois) ?
a écrit le 03/10/2011 à 4:18 :
et bien voila,quelle surprise.rassurez vous pendant ce temps la en grece,les contrats d'armement continuent a etre honorés et les clubs de foot pro continuent a acheter tout ce qui se fait de joueurs de seconde zone a prix d'or
a écrit le 03/10/2011 à 2:01 :
La Grèce risque de nous entrainer tous par le fond. Il suffit que l'Italie ou l'Espagne pose problème et c'en est fini de la zone Euro. Peut-être pour le mieux car des pays comme la Suisse (bien gérée) et d'autres qui n'ont pas l'Euro sont loin d'être à l'agonie mais s'en sorte bien mieux que nous. Ceux qui viennent au secours de la Grève en paieront les conséquences en s'enfonçant encore plus dans la misère. C'est le cas de la France.
a écrit le 02/10/2011 à 21:09 :
Ben voilà ! On y est ! CRACH ! BOUM !
Réponse de le 02/10/2011 à 21:49 :
HUUU !
Réponse de le 03/10/2011 à 10:24 :
En effet !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :