Le gouvernement italien s'attaque à la fraude fiscale

 |   |  501  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : BLOOMBERG NEWS)
Des dizaines d'inspecteurs du fisc italien ont effectué des contrôles positifs dans la station huppée de Cortina d'Ampezzo.

Au cours de sa conférence de presse de fin d'année, le 29 décembre dernier, le président du Conseil Mario Monti avait averti : "nous avons mis à disposition des services fiscaux des instruments qu'ils n'avaient jamais eus pour mener une lutte quotidienne contre l'évasion fiscale". Coïncidence ? Moins de vingt-quatre heures plus tard, à la veille du réveillon, quatre-vingt inspecteurs de la brigade financière ont débarqué au petit matin dans les rues de la très réputée station de ski de Cortina d'Ampezzo, sorte de Courchevel des Dolomites. "C'était un contrôle de routine", a minimisé le directeur de l'agence des recettes Luigi Magistro. Il n'empêche.

Alors que le successeur de Silvio Berlusconi a demandé de lourds sacrifices à ses concitoyens à travers notamment une hausse des taxes et une réforme des retraites, l'opération "Jour de l'an" à Cortina d'Ampezzo apparaît comme la preuve tangible que le nouveau gouvernement entend faire partager l'effort à tous, y compris aux fraudeurs. Et cela dans un pays où l'on estime que 120 à 130 milliards d'euros échappent chaque année aux caisses de l'Etat.

A Cortina, l'opération a d'ailleurs porté ses fruits. Sur 251 voitures de grosse cylindrées contrôlées, dont quelques Ferrari et Maserati, les inspecteurs ont pu constater que 42 propriétaires déclarent des revenus inférieurs à 30.000 euros bruts par an. Seize autres disposent de moins de 50.000 euros annuels. A ces chiffres il faut ajouter 119 de ces voitures appartenant à des entreprises affichant officiellement des budgets en déficit ou inférieurs à 50.000 euros annuels. Quant aux 35 commerçants contrôlés, ils ont miraculeusement connu une journée exceptionnelle, en termes de recettes, grâce à la présence des militaires de la brigade à leurs côtés. Incités à délivrer des tickets de caisse à leurs clients, les bars ont ainsi vu leur chiffre d'affaires augmenter de 104% par rapport à la veille, les restaurants de 110% et les bijoutiers ont multiplié leurs ventes par quatre par rapport au 30 décembre 2010.

Dans le caveau d'une boutique de luxe, les inspecteurs ont découvert de la marchandise pour une valeur de 1,6 million d'euros sans justification fiscale. La brigade financière espère que l'opération servira de dissuasion pour tous les contribuables indélicats alors que les derniers chiffres indiquent que 42% des propriétaires de yacht déclarent gagner un salaire d'ouvrier ou encore que 518 Italiens possèdent un avion ou un hélicoptère privé bien qu'ayant officiellement des revenus ne dépassant pas 20.000 euros annuels.

Mais l'intervention de Cortina d'Ampezzo a aussi suscité des critiques. Le président des hôteliers locaux s'est plaint des conséquences pour le tourisme : "cela va favoriser d'autres stations alpines, de la France à l'Autriche". "C'est une opération de propagande", s'est également indigné Fabrizio Cicchitto, président du groupe parlementaire du Pdl, le parti de Silvio Berlusconi. En 2004, ce dernier, alors président du Conseil avait, il est vrai, expliqué : "quand les impôts sont excessifs, il est juste de frauder le fisc."

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/01/2012 à 17:27 :
Et chez nous , les controles des propriétaires de belles voitures dans certains quartiers ,les visites des jeunes familles aidées cest pour quand ?
a écrit le 06/01/2012 à 17:13 :
un controleur fiscal sur deux non remplacé.
à ce rythme là c'est évident que megève va dépasser Cortina ;o)
au fait le milliard d'euros de vaccin de la roselyne, ce ne sont pas les dealers du coin qui pour certains dés qu'on parle de fraude pensent tout de suite aux petits en oubliant les cols blancs!
a écrit le 06/01/2012 à 14:55 :
Avec sa gueule se sainte nitouche, la bonne élève rigoureuse etc... l'Allemagne n'a pas non plus été à la hauteur des enjeux, primo la monnaie unique joue en sa faveur quasi exclusive, deuxièmement elle n'a pas montrer le bon exemple puisqu'elle non plus comme la France a enfreint le pacte de stabilité de très nombreuses fois, et troisièmement la vente de bagnoles de luxe allemandes qui tire les quasi les 2/3 de l'économie allemande eh bien elle prospère justement quand la fraude fiscale est massive, donc l'Allemagne est comme la Suisse et la GB responsables de la fraude fiscale à grande échelle sévissant en Europe. L'Italie et la Grèce, pays de la magouille institutionnalisée, n'arrivent qu'après avec Le Luxembourg, Andorre, et Monaco.
a écrit le 06/01/2012 à 13:54 :
selon un rapport de l'OCDE, Berlin est l'un des pires élèves en matière de lutte contre la criminalité financière Ces critiques plongent le gouvernement allemand dans l'embarras au moment où il fait pression contre le secret bancaire suisse. http://www.tsr.ch/video/info/journal-19h30/1466274-blanchiment-d-argent-selon-un-rapport-de-l-ocde-berlin-est-l-un-des-pires-eleves-en-matiere-de-lutte-contre-la-criminalite-financiere.html
a écrit le 06/01/2012 à 11:27 :
Bon pourquoi alors adieu le business des Ferrari, yachts ... l'économie c'est comme le bambou ou coupe d'un côté et cela repousse de l'autre :-) ! Parce qu'il s'agit uniquement de fiscalité, ces personnes consomment c'est ça le plus fort, et les restaurateurs travaillent ils ne glandent pas toute la journée. Ce n'est pas pour ça que j'approuve mais il y a tout de même un problème entre consommation et fiscalité, si c'est pour redonner à des assistés alors on a réussit à faire quoi au juste ?
Réponse de le 06/01/2012 à 12:51 :
Vous etes egoistes, riche ou pas riche. Depensier ou pas dépensier chacun doit payer ses impots, sinon cela mene a des situations aberrantes!

Lorsque l'on est pas content de la fiscalité et que l'on est riche on part ou essai de faire changer les lois...
a écrit le 06/01/2012 à 10:59 :
Il est bien tard M. Monti pour permettre la réalisation de ce genre de mission, et il faut le faire à mille ou dix mille endroits simultanément, en permanence, non stop et avec des pénalités 'carabinées' c'est le cas de le dire et des condamnations pénales réelles, une chose est sure les français ne paieront pas pour remplacer l'argent manquant à l'Italie du fait d'une fraude fiscale débridée institutionnalisée. Niet, nein, zéro, rien.
a écrit le 06/01/2012 à 10:09 :
Houlala c'est comme s'attaquer à la recette des pizzas ..... très périlleux en Italie !! Il faut avouer que ce sont quand même des problèmes liés aux pays latin, non ??
a écrit le 06/01/2012 à 9:29 :
Perso, j'aimais bien skier à Cortina mais avec l'insécurité fiscale grandissante, je vais devoir aller à Gstaad. Faire payer les classes moyennes aisées, on croit réver! Pourquoi pas les riches tant qu'on y est.
a écrit le 06/01/2012 à 8:29 :
Blanchiment d'argent: selon un rapport de l'OCDE, Berlin est l'un des pires élèves en matière de lutte contre la criminalité financière
Ces critiques plongent le gouvernement allemand dans l'embarras au moment où il fait pression contre le secret bancaire suisse.

http://www.tsr.ch/video/info/journal-19h30/1466274-blanchiment-d-argent-selon-un-rapport-de-l-ocde-berlin-est-l-un-des-pires-eleves-en-matiere-de-lutte-contre-la-criminalite-financiere.html
a écrit le 06/01/2012 à 7:23 :
Non il vaut mieux diminuer les prestations chômage, supprimer au moins 500 000 fonctionnaires de plus et mettre en frein à l'assistanat et lutter contre la fraude sociale au lieu de s'attaquer à ceux qui travaillent et produisent de la richesse.
Réponse de le 06/01/2012 à 7:48 :
Les riches ne gagnent pas leur argent seuls au monde, isolés, généralement les riches gagnent de l'argent grace au travail des salariés qui se lèvent tôt pour gagner la misère, souvent dans des conditions de travail déplorables. Il est temps de rétablir la vérité, un homme ou une femme employeur n'est jamais un sur-homme ni une super-femme, ils elles ne seraient rien du tout sans leurs salariés souvent mal payés et mal traités.
Réponse de le 06/01/2012 à 9:19 :
Vous avez raison: tous les patrons sont des fraudeurs, et il faut immédiatement les mettre en prison. Et aussi les politiciens, les commerçants, les professions libérales les fonctionnaires etc.... Après on respirera mieux !
Réponse de le 06/01/2012 à 12:59 :
cavalière faisait de l'ironie!
a écrit le 06/01/2012 à 7:15 :
et aussi les banques et leurs assurances vie non réclamé et les prélèvements sur comptes de quelques centimes voir euro qui si tu n épluche pas disparaisse alors que ça ne devrais pas.....................
Réponse de le 06/01/2012 à 13:00 :
les assurances vie non réclamée au bout de 5 ans devraient être versées directement à une association ou à la mairie du coin!
a écrit le 06/01/2012 à 7:01 :
J aime tous c est faux problèmes...Dans notre pays ce n est pas mieux et peu être a juste titre!Entre le petit vendeur de bois du cartier, le petit patron qui paye ça retraite,le bureau de tabac est leurs gratuités,les profs de pratiques avec leurs beurres chocolats ou pièce mécaniques, les secrétaires de mairie est leurs photocopies,les politiques est leurs emplois fictif est déductions d impots.La cause est toute simple la prise d OTAGE fiscal!!!!!
Réponse de le 06/01/2012 à 10:53 :
et l orthographe aussi
a écrit le 05/01/2012 à 23:22 :
Le gouvernement italiens serait bien inspiré de s'attaquer aussi à la corruption des fonctionnaires. Les dessous de table sont monnaie courante en Italie et le moindre fonctionnaire en bénéficie.
Réponse de le 06/01/2012 à 7:15 :
Dans le sud de la France idem. On ferait mieux d'arrêter des leçons de morales à la terre entière...
Réponse de le 06/01/2012 à 22:40 :
d'arrêter de donner des leçons de morale serait plus compréhensible
Réponse de le 06/01/2012 à 22:43 :
Non, ils vont à Gstaad !
a écrit le 05/01/2012 à 21:46 :
Ils attendent quoi les services fiscaux français pour s'en inspirer? Est-il normal de voir à longueur de journée des loubards circuler en Audi Haut de gamme ou Porsche Cayenne alors qu'ils sont au RMI?
Réponse de le 06/01/2012 à 5:51 :
@Alain, le RMI ! la CMU ! costume trois pièces! l'état ne se pose pas de question sur ces gens là?
Réponse de le 06/01/2012 à 12:56 :
C'est clair que cette économie illégale brasse de l'argent il serait temps de confisquer leurs argent et les envoyer en prison
a écrit le 05/01/2012 à 19:54 :
A quand une opération similaire en France?.
Réponse de le 06/01/2012 à 11:04 :
en France c'est très urgent de le faire à Mégève, Courchevel, Tignes, Val Torrens, Val d'isère, La Plagne, Méribel et surtout à NICE, à CANNE, à la BAULE, à BIARRITZ, à MARSEILLE etc ...
Réponse de le 06/01/2012 à 11:27 :
et Neuilly et Lavallois etc... Rien à craindre en France au nom de sa courageuse politique de diminution du nombre de fonctionnaires NS a réduit le nombre de contrôleurs des impôts il ne faut pas décourager les forces vives!
a écrit le 05/01/2012 à 19:04 :
plutot qu'a cortina,les enqueteurs devraient descendre a naples et en sicile.je crains qu'il n'y ait que peu de volontaires.redresser fiscalement la mafia?bon courage!
a écrit le 05/01/2012 à 18:14 :
et apres faudra pas oublier d'aller controler les mafieux du sud, aussi, hein? ok c'est plus dangereux...
a écrit le 05/01/2012 à 18:14 :
c'est eux qui ont copie les grecs, ou le contraire? ;-))
a écrit le 05/01/2012 à 17:35 :
celà prouve, si celà était nécessaire, que la volonté d'agir n'existait pas auparavant et que la pêche peut être fructueuse, dès lors que l'on s'en donne les moyens. Mario Monti pourrait il donner des tuyaux a sarkosy !!! la pêche pourrait être également fructueuse à courchevel, Val d'isère, Tignes ... saint tropez j'en passe car la liste pourrait être longue. Quand on dit que les politiques en règle générale sont des fumistes, je serais presque en dessous de la vérité.
Réponse de le 05/01/2012 à 18:51 :
Celthic, j'ai une petite question. Croyez-vous au pere Noel ?
Réponse de le 05/01/2012 à 19:12 :
Quand un cousin balance...
a écrit le 05/01/2012 à 17:00 :
Serait ce une blague ? dans ce pays où c'est la "règle" ....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :