« Pourquoi je soutiens Poutine »

 |   |  883  mots
Copyright Reuters
Président de la douma de Saint-Pétersbourg, Vyacheslav Makarov, du parti Russie unie, explique dans une tribune publiée par le quotidien Temps pourquoi le favori de l'élection présidentielle reste celui qu'il faut pour diriger le pays.

Ma position sur les élections présidentielles russes est sans équivoque: je voterai pour Vladimir Poutine. Et ce, pas seulement parce qu'il est le président du parti Russie unie. Je voterai pour lui parce que, au cours des douze années qu'il a passées aux plus hauts rangs de l'Etat, Vladimir Poutine a réalisé des exploits remarquables.

Rappelons l'état dans lequel se trouvait le pays en 1999, avant que M. Poutine ne devienne premier ministre, puis candidat à la présidence russe.

Le niveau de vie de la population était des plus bas. Les employés de l'Etat touchaient des traitements et des retraites de misère, avec de fréquents retards qui plus est. L'Etat ne remplissait pas une grande partie de ses obligations sociales. Ne pouvant fonctionner normalement, la plupart des entreprises stagnaient, et les gens se retrouvaient sans travail et sans argent. Des quartiers, voire des villes entières, étaient aux mains de criminels, et la guerre nous opposant à des groupes terroristes internationaux sévissait dans le Caucase du Nord. L'intégrité même de la Russie était en péril.

De plus, dans les années 90, la politique extérieure du pays était malheureusement telle que de nombreux Etats ne prenaient pas la Russie au sérieux et ignoraient ostensiblement les intérêts de notre pays lorsqu'il s'agissait de régler des questions de politique internationale.

Lutte contre le terrorisme

L'arrivée de Vladimir Poutine a tout d'abord permis de faire avancer la lutte contre le terrorisme dans le Caucase du Nord. Les actions décisives menées ont montré une fois pour toutes aux terroristes que la Russie ne tolérerait plus leur violence et qu'elle était capable de protéger efficacement la paix et l'ordre constitutionnel dans le Caucase du Nord. Dans le même temps, le rapport à l'armée a radicalement changé: la politique menée par Vladimir Poutine avait pour but d'apporter soutien et respect à ceux qui combattent pour défendre notre pays. Des efforts particuliers ont été déployés pour améliorer les capacités de défense russes, doter l'armée et les forces navales de systèmes d'armes modernes, offrir des salaires convenables aux officiers et leur apporter toutes les garanties sociales nécessaires.

La pression sur les oligarques

Par la suite, l'Etat a commencé à prendre ses distances avec les milieux d'affaires entretenant des liens trop étroits avec certains fonctionnaires; il a mené un vrai combat contre les oligarques qui croyaient pouvoir continuer à contrôler le pouvoir et à résoudre tous leurs problèmes grâce à l'argent. Dans le même temps, l'ordre a été rétabli dans le secteur financier: tous, y compris les oligarques, ont été contraints de régler leurs impôts et de s'acquitter de leurs obligations vis-à-vis de la société.

C'est dans le domaine social que l'enjeu a été décisif: l'Etat s'est tourné vers le peuple, ce qui n'était pas le cas dans les années 90. Grâce à Vladimir Poutine - et c'est une des raisons qui lui valent le soutien non négligeable de la population - les dépenses publiques consacrées aux prestations sociales sont montées en flèche et représentent actuellement plus de la moitié des dépenses publiques totales.

De plus, alors que la crise économique mondiale sévissait, toutes les garanties sociales octroyées par l'Etat ont été maintenues, et les salaires des employés du secteur public et les retraites ont même augmenté. Si, auparavant, les retraites en Russie étaient dérisoires, elles se rapprochent aujourd'hui progressivement de celles des pays développés européens.

Relance de l'économie

Une autre réalisation incontestable de Vladimir Poutine est la relance de l'économie russe après la crise des années 90. Les entreprises qui, pendant des années, n'étaient pas en mesure de verser de salaires, sont aujourd'hui solides et octroient une rémunération décente à leurs employés. Cela est vrai en particulier dans le secteur de la défense, dans lequel l'Etat investit des moyens considérables, crée des emplois et assure aux employés un niveau de vie élevé. La forte popularité de Vladimir Poutine au sein des grandes entreprises n'est donc guère étonnante.

Relevons enfin que notre politique extérieure s'est métamorphosée. Il est évident que l'objectif de Vladimir Poutine dans ce domaine était de transformer la Russie en une puissance régionale à part entière et en l'un des centres de pouvoir du monde multipolaire naissant. Aujourd'hui, toutes les grandes puissances, parmi lesquelles la Russie a indiscutablement sa place, doivent compter avec elle. Cela ne plaît pas à tout le monde, particulièrement à ceux qui ont l'habitude de résoudre les problèmes dans un monde unipolaire en imposant leur point de vue aux autres pays. Néanmoins, l'époque du chaos et d'une Russie faible est révolue. Et c'est là un autre des exploits de Vladimir Poutine.

Je suis donc certain que le peuple russe, après avoir pris la mesure des réalisations de Vladimir Poutine, le réélira à la présidence le 4 mars prochain.

Tribune publiée dans le quotidien "Le Temps" (Genève). Consulter le dossier russe du temps en cliquant ici.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :