Ce qu'il faut savoir de l'actualité internationale ce samedi

 |   |  731  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Tour du monde de l'actualité

L'Europe veut croire à la fin de la crise

La Grèce a évité la faillite en obtenant vendredi un accord de ses créanciers privés pour participer à la plus grosse opération de réduction de dette de l'histoire et un feu vert de ses partenaires de la zone euro pour lui verser une aide de 130 milliards d'euros. Cette annonce a déclenché une vague de réactions enthousiastes au sein de la zone euro. Le président de l'Union européenne, Herman Van Rompuy, estimé que "le tournant dans la crise est atteint". Le président français Nicolas Sarkozy a jugé que "la page de la crise financière est en train de se tourner" tandis que le ministre allemand des Finances Wolfgang Schäuble s'est voulu plus prudent. "Nous ne sommes pas sortis d'affaire, mais nous avons fait un grand pas important", a-t-il déclaré devant la presse. Le Fonds monétaire international a annoncé qu'il comptait participer au nouveau plan de financement promis à la Grèce.

Tension Israël-Palestine

Douze Palestiniens ont été tués et 20 autres blessés, la plupart des combattants, depuis vendredi après-midi lors d'une série de raids intensifs israéliens sur la bande de Gaza, a-t-on appris tôt samedi auprès de sources médicales et de mouvements palestiniens. Au moins quatre Israéliens ont été blessés par des tirs de projectiles de Gaza dans le secteur d'Eshkol (sud d'Israël), dont un grièvement, ont indiqué les services de secours israéliens.

Violences en Syrie

Les forces syriennes ont lancé plusieurs assauts vendredi contre des régions rebelles tuant près de 50 civils en majorité à Idleb, à la veille de la première mission à Damas de l'émissaire international Kofi Annan, selon des militants. L'opposition syrienne a annoncé la défection d'une dizaine d'officiers de l'armée, dont six généraux et quatre colonels. Comme tous les vendredis, depuis le début de la révolte populaire contre le régime de Bachar al-Assad, le 15 mars 2011, des dizaines de milliers de Syriens sont descendus dans les rues. La Russie est opposée au nouveau projet de résolution du Conseil de sécurité de l'ONU sur la Syrie qu'elle juge "déséquilibré". La responsable des opérations humanitaires de l'ONU, Valerie Amos, a déclaré après sa mission en Syrie être parvenue à un accord avec le régime pour une "mission d'évaluation humanitaire préliminaire". A la suite de cette annonce, la Chine a offert à la Syrie une aide humanitaire de deux millions de dollars. D'après l'ONU, quelque 1,5 million de personnes ont besoin d'une aide alimentaire et plus de 25.000 réfugiés sont recensés dans les pays voisins.

Procès de l'attentat de Marrakech

Le président du tribunal antiterroriste du Maroc a alourdi vendredi en appel toutes les peines contre les auteurs de l'attentat meurtrier de Marrakech (sud), confirmant la peine capitale pour le principal accusé, et prononçant la même peine à l'encontre de son principal complice, a constaté l'AFP. Le principal accusé, le Marocain Adil Al-Atmani, avait été condamné à mort en première instance en octobre et son complice Hakim Dah à la prison à perpétuité pour cet attentat à la bombe perpétré en avril 2011, dans le café Argana de Marrakech (sud) qui avait fait 17 morts, dont 11 touristes européens, huit Français et trois Suisses.

Manifestation contre la partition de la Libye

Des milliers de personnes ont manifesté vendredi pour protester contre le fédéralisme à Tripoli et Benghazi où une personne est morte et des dizaines d'autres blessées dans des incendies, selon des sources médicales et des journalistes de l'AFP.

Cambridge ne veut pas de DSK

Dominique Strauss-Kahn a donné vendredi soir à Cambridge une conférence sur l'état de l'économie mondiale devant une salle comble d'étudiants, au milieu de manifestations hostiles qui ont donné lieu à quelques échauffourées avec la police Un peu plus tôt, l'avocat de Nafissatou Diallo, invité par la section femmes d'un syndicat étudiant à l'origine du mouvement de protestation anti-DSK, avait pris la parole pour dénoncer la présence de l'ancien chef du FMI.

Manifestation à Moscou

L'hétéroclite coalition d'opposition russe a prévu samedi une manifestation sur l'avenue du Nouvel Arbat, dans le centre de Moscou. La mairie a donné son autorisation à un rassemblement de 50.000 personnes.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/03/2012 à 18:17 :
va tres mal ; il faudrait sortir la "colombe de la paix" rester zen , calme
a écrit le 10/03/2012 à 10:41 :
Ce qu'IL faut savoir... C'est de pire en pire !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :