Ce qu'il faut savoir de l'actualité internationale ce lundi 26 mars

 |   |  695  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : AFP)
Du Sénégal aux États-Unis en passant par la Birmanie. Tour du monde de l'actualité de ce lundi 26 mars.

Sénégal : Abdoulaye Wade admet sa défaite face à Macky Sall

Le président sénégalais Abdoulaye Wade qui briguait un troisième mandat a admis dimanche sa défaite au soir du second tour de l'élection présidentielle et, avant même la publication des résultats officiels, a félicité par téléphone son adversaire, Macky Sall. "Le grand vainqueur reste le peuple sénégalais", s'est réjoui l'ancien Premier ministre de Wade qui s'apprête à devenir, à cinquante ans, le quatrième président du Sénégal depuis l'indépendance. Dans Dakar, des milliers de personnes sont descendues dans les rues pour laisser éclater leur joie tandis que les tout premiers résultats du scrutin donnaient le président sortant très en retard sur son rival.

Mali : la junte militaire affronte la rebellion touareg dans le nord du pays

La junte militaire, qui a renversé le président Amadou Toumani Touré, fait face aux assauts de la rébellion touareg et de groupes islamistes armés dans le nord du pays, ainsi qu'à un front quasi uni de la classe politique contre elle. Tous les regards sont tournés vers Kidal, une des plus importantes villes du Nord-Est du pays, dont la chute sonnerait comme un coup de tonnerre.

"Obama Care" : la réforme de l'assurance maladie sur le gril

La Cour suprême des Etats-Unis se penchera ce lundi, à partir de 14h, sur la réforme de l'assurance maladie de Barack Obama, principale ?uvre législative du président démocrate.

Sommet international sur la sécurité nucléaire en Corée du Sud

Ouverture ce lundi à Séoul et en présence du président américain Barack Obama d'un sommet international sur la sécurité nucléaire sur fond de tensions avec la Corée du Nord, soupçonnée par la communauté internationale de dissimuler un essai de missile balistique par l'envoi d'un satellite dit "civil".

Espagne : victoire sans majorité de la droite en Andalousie

Le Parti populaire (PP, parti du Premier ministre conservateur Mariano Rajoy) a remporté dimanche les élections régionales en Andalousie, bastion historique du Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE), sans toutefois obtenir la majorité absolue escomptée ni être assurée de diriger le futur exécutif. Une solide victoire aurait permis au PP de mettre la main sur douze des 17 régions autonomes et à Rajoy de renforcer sa position à cinq jours de la présentation d'un budget 2012 d'austérité.

Conférence sur la coopération économique pour l'Afghanistan en présence du président iranien

Le président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, prendra la parole à une conférence sur la coopération économique pour l'Afghanistan, qui doit aborder également les questions de sécurité régionale. Il rencontrera à cette occasion ses homologues afghan, Hamid Karzaï, et pakistanais, Asif Ali Zardari.

Benoît XVI à Cuba

Arrivée du pape Benoît XVI pour une visite de 48 heures à Cuba. Il sera reçu à 21h par le président cubain Raul Castro à l'aéroport de Santiago de Cub. Une messe publique se tiendra ensuite sur la place de la Révolution de Santiago de Cuba.

Syrie : Medvedev apportera "toute l'aide" possible à Kofi Anan

Le président russe Dmitri Medvedev a jugé dimanche que la médiation de Kofi Annan était "peut-être la dernière chance" pour éviter une "guerre civile prolongée" en Syrie, ajoutant que la Russie allait lui apporter "toute l'aide" possible. Après Moscou, l'émissaire international va se rendre mardi et mercredi à Pékin, l'autre allié de poids du régime de Bachar al-Assad, qui continue à assaillir des villes rebelles.

Birmanie : Aung San Suu Kyi annule la fin de sa campagne électorale

L'opposante birmane Aung San Suu Kyi, victime de vomissements et placée sous perfusion dimanche après un voyage éprouvant dans l'extrême Sud du pays, a décidé d'annuler la fin de sa campagne électorale et de rentrer à Rangoun.

Le nouveau président allemand en visite à Varsovie

Début d'une visite de deux jours du nouveau président allemand, Joachim Gauck, qui a choisi la Pologne pour son premier déplacement à l'étranger.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :