Ce qu'il faut savoir de l'actualité internationale ce jeudi 19 avril

 |   |  485  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : AFP)
Syrie, Norvège, Etats-Unis, Soudan... Découvrez en un clic les lieux qui vont faire l'actualité aujourd'hui.

Procès du tueur d'Oslo

Anders Behring Breivik, l'auteur de la double attaque du 22 juillet 2011 en Norvège qui avait fait 77 morts, témoigne de nouveau à partir de 07H00. Il a estimé mercredi que la peine de mort ou l'acquittement étaient les deux seules "issues justes" dans son cas.

Réunion du G7 

Aujourd'hui se tiennent les assemblées générales semestrielles du Fonds monétaire international (FMI) et de la Banque mondiale (BM), avec des conférences de presse de Christine Lagarde (FMI) et Robert Zoellick (Banque mondiale)

Ce sera également la journée des grandes institutions économique puisqu'une réunion des ministres des Finances et banquiers centraux des pays du G7 est prévue à 19 heures, heure française, à Washington, suivie d'un dîner des ministres des Finances et banquiers centraux des pays du G20.

Le double discours du régime syrien

Le cessez-le-feu théoriquement en vigueur en Syrie depuis une semaine est violé quotidiennement. Au moins 14 personnes, dont sept civils, ont encore péri mercredi, notamment dans des bombardements sur les fiefs rebelles, malgré l'engagement de Damas à appliquer la trêve et à collaborer avec les observateurs chargés de la surveiller. Les observateurs mandatés par l'ONU ne peuvent toujours pas faire leur travail correctement. 

La communauté internationale, troublée par ce double discours, tente de trouver des solutions. Ainsi, le secrétaire à la Défense américaine Leon Panetta et le chef d'état-major interarmes, le général Martin Dempsey, sont auditionnés au Congrès sur la situation en Syrie.

En France, une quinzaine de pays, représentés par leurs ministres des Affaires étrangères, se retrouvent à Paris afin de maintenir la pression sur le régime de Bachar Al-Assad. Hillary Clinton, la secrétaire d'Etat américaine, sera présente au début de la réunion. 

La situation s'envenime entre les Soudan

Les opérations militaires se multiplient à la frontière des deux Soudans. Le gouvernement de Khartoum, qui accuse Juba d'avoir lancé une offensive sur un nouveau front dans la région disputée d'Abyei, a annoncé sa volonté de mettre fin à l'occupation par le Soudan du Sud du champ pétrolier de Heglig.

Un émissaire américain effectuera une visite à Khartoum pour tenter d'apaiser les tensions après la prise de contrôle par le Soudan du Sud de la zone frontalière de Heglig.

Etat d'alerte au Nigéria

Les autorités nigérianes sont en état d'alerte dans la capitale fédérale, l'ambassade américaine ayant averti que le groupe islamiste Boko Haram pourrait y perpétrer des attaques, notamment contre des hôtels fréquentés par des Occidentaux.

Journée du souvenir de la Shoah

Quelque 10.000 jeunes Juifs rendent hommage aux victimes de l'Holocauste lors de la "Marche des Vivants", un événement annuel qui se déroule sur le site de l'ancien camp de concentration nazi d'Auschwitz-Birkenau.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/04/2012 à 19:31 :
La Tribune. Vous me faites vraiment chier et c'est la dernière fois que j'écris à un site aussi nul...Jean-Claude Meslin
a écrit le 19/04/2012 à 10:16 :
Dans le précédent message que vous n'allez certainement pas publier, j'ai oublié ceci: Hier le baril de pétrole coûtait comme aujourd'hui moins de 90 euros (brent) comme à Noël 2011. Donc, expliquez aux français pourquoi les produits pétroliers ne cessent d' augmenter. C'est vous, journalistes de La Tribune: les experts; pas moi ! JCM
Réponse de le 19/04/2012 à 12:28 :
ah bah vous revoila? vous aviez promis d aller sur les forums anglo saxons c est pas bien de pas tenir ses promesses.
Pour votre question le cout du brut etait aux environ de 124usd l année derniere pour 118usd aujourd hui (soit effectivement environ 90?) le prix a la pompe depend pas du prix du baril du jour mais a combien il a ete acheté 6 mois plus tot avant son raffinage ,Le cout du raffinage , du transport (la plupart de la production vient en tanker rappelons le et si le cout du carburant a augmenté fortement impacté le transport aérien sans être spécialiste on peut deviner que ca aussi fortement impacté le transport maritime , la marge que se fait le raffineur et enfin et surtout la taxe que prend l Etat (environ 90% du prix à la pompe) Voilà voilà c est dur mais pas de complot sur ce sujet :)
Aggréable journée à tous !:)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :