Chine et Brésil s'accordent 30 milliards de dollars de crédit réciproque

 |   |  214  mots
Dilma Roussef et Wen Jiaobo - copyright AFP
Dilma Roussef et Wen Jiaobo - copyright AFP (Crédits : AFP)
Le Brésil et la Chine s'apprêtent à signer un accord pour une ligne de crédit réciproque permettant à chacun des pays de retirer jusqu'à 30 milliards de dollars de la banque centrale de l'autre pays. Cet accord gagnant-gagnant préfigure le fonds commun que les Brics souhaitent former.

Le Brésil et la Chine vont signer dans les prochains jours un accord pour une ligne de crédit réciproque (swap) de 30 milliards de dollars, a annoncé jeudi le ministre brésilien des Finances. Cet accord servira à "renforcer les systèmes financiers" des deux économies émergentes, a dit Guido Mantega lors d'une conférence de presse en marge du sommet de l'ONU Rio+20. "La valeur établie est de 60 milliards de reais, qui équivalent à environ 30 milliards de dollars, ou 190 milliards de yuans qui font aussi 30 milliards de dollars", a-t-il précisé.

Avec ce swap, chaque pays pourra retirer de la Banque centrale de l'autre jusqu'à 30 milliards de dollars qu'ils "pourront utiliser pour leurs réserves ou leur commerce bilatéral". "Il s'agit d'une mesure qui renforce la situation financière des deux pays, comme si nous avions une réserve additionnelle de moyens à un moment où l'économie mondial est tendue", a souligné le ministre.

Cette décision préfigure le fonds commun que les pays émergents des Brics (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du sud) souhaitent mettre en place. L'accord prévoit aussi de faciliter les exportations de produits manufacturés brésiliens en Chine, principal partenaire commercial du Brésil avec des échanges qui ont atteint 77 milliards de dollars en 2011.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/06/2012 à 11:03 :
Deux corps malades ne font jamais un corps sain. Deux canards boiteux ne feront jamais un cygne.
Réponse de le 27/06/2012 à 5:43 :
c'est vrai qu'une opinion tres informee depuis l'europe ou les etats sont des exemples de bons comptes... ca compte ...
a écrit le 25/06/2012 à 0:35 :
@Sanpierro : Commentaire affligeant de débilité.
a écrit le 22/06/2012 à 15:40 :
Entres amis communistes maoiste-staliniens, tout est possible.....
a écrit le 22/06/2012 à 12:17 :
@ chich :
vu d'amérique latine la vaseline doit être considérée comme étant un produit d'importation typiquement US.
Avant quand l'influence américaine était quasi-exclusive, il y avait le deal suivant :
les américains aidaient des "élites" corrompues à piller leurs pays, en échange de quoi les entreprises US recevaient une part du butin.
Et si les peuples se rebiffaient, on disait "rebéllion communiste", et les US soutenaient des coups d'état militaires, des dictatures, des régimes massacrant leurs propres peuples, comme au guatemala.
Ce n'est pas un hasard si l'amérique latine ne s'est jamais portée mieux depuis qu'elle a commencé à s'éloigner des US pour se rapprocher de la Chine ...
a écrit le 22/06/2012 à 11:37 :
Je sais pas pourquoi mais je sens que ça va surtout être gagnant-gagnant pour les chinois seulement. La ça met la vaseline, demain les brésiliens vont bien la sentir.
Réponse de le 27/06/2012 à 5:44 :
en tout cas c'est mieux que commercer avec les ricains ...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :