L'économie égyptienne peut difficilement se passer de l'aide occidentale

 |   |  861  mots
Photo Reuters
Photo Reuters (Crédits : Reuters)
L'Union européenne annonce un embargo sur les armes tandis que les Etats-Unis menace de supprimer des aides à l’Égypte, en proie à des heurts sanglants entre pro-Morsi et gouvernement de transition. De son côté, l'Arabie saoudite promet de "compenser".

La suspension des aides européennes était dans la balance. Pour l'instant, seule la fourniture d'armes et de matériels sécuritaires seront suspendus en provenance de l'Union européenne. Ainsi en ont décidé ce mercredi les ministres des Affaires étrangères européens, réunis pour discuter de la situation en Égypte. Ils exigent un retour au calme. 

 "Il est très important que l'Europe parle fort. Nous devons condamner avec fermeté l'aggravation des violences", avait déclaré le Suédois Carl Bildt en arrivant au siège du Conseil européen.

Un peu plus tôt dans la journée, la justice égyptienne levait le dernier obstacle à la libération de l'ancien président Hosni Moubarak, déchu en 2011 et poursuivit pour plusieurs chefs d'inculpation, dont celle de complicité de meurtres d'opposants lors de la révolution de janvier-février 2011. Sa libération éventuelle risque de rajouter de l'huile sur le feu. Et, peut-être gripper un peu plus les discussions internationales. 

  • L'Egypte dépendante

Avant cette réunion, c'était plutôt la menace d'un blocage du reste de l'aide de 5 milliards d'euros prévue pour la période 2012-2014 qui était redoutée. Or, le pays, qui dépense quelque 10% de son PIB en subventions à l'énergie et à l'alimentation, est dépendant de l'aide internationale. Début juillet, au moment où l'ancien président Mohammed Morsi a été déposé, le gouverneur de la Banque centrale du pays mettait en garde contre les risques liés aux quantités limités de réserves de change dont il disposait. A cela, c'est très vite ajouté un risque de pénurie de blé. Dans les deux cas, plusieurs pays voisins ont rapidement réagi. L'Arabie saoudite, le Koweït et les Émirats arabes unis ont ainsi débloqué des lignes de crédit pour un montant total de 12 milliards de dollars.

>> Égypte: une grave crise se profile derrière les troubles politiques, celle du blé

  • Des voisins à la rescousse

Parmi ces mêmes pays, l'Arabie saoudite a également promis de prendre le relais, si les aides en provenance des pays occidentaux venaient à être suspendues. Seul le Qatar, qui soutenait financièrement l'Égypte lorsque Mohammed Morsi était président, risque de se montrer bien plus réservé. 

La nouvelle de l'aide saoudienne semble quoi qu'il en soit avoir été accueillie positivement par le pouvoir égyptien, qui n'en estime pas moins les relations avec l'Union européenne et les États-Unis comme primordiales, selon des sources diplomatiques.  

  • Opération de communication

En témoigne notamment l'opération de communication lancée par le gouvernement de transition qui estime biaisée la couverture médiatique des événements. Dans une lettre, le service d'information (SIS) a accusé le 17 août  certains correspondants étrangers de "s'éloigner de l'objectivité".

Le pouvoir égyptien tente en outre de justifier les répressions sanglantes de manifestations pro-Morsi survenues à la mi-août et les arrestations de cadres de la confrérie. Depuis plusieurs jours, des ambassades diffusent auprès de la presse des messages mettant en cause les Frères musulmans, dont les milices sont qualifiées de "terroristes".  En France, Mohamed Moustafa Kamal lançait ainsi : "Je m'adresse à tous les amis de l'Égypte. Ne soyez pas du mauvais côté de l'Histoire". Concernant la réunion des ministres des Affaires étrangères européens, il précisait en outre:

"Il a été clair de notre part que l'on ne peut pas accepter que les amis utilisent les moyens de coopération pour faire pression sur la volonté nationale du peuple égyptien".

  • L'Egypte peut-elle se passer de l'aide militaire américaine ?

De leur côté, les États-Unis ont eux aussi menacé de fermer son portefeuille à l'Égypte, en suspendant notamment leur aide militaire, qui atteint 1,3 milliard de dollars. Ce à quoi Le Caire a rétorqué ce mardi qu'elle pouvait s'en passer. N'oublions pas que l'Egypte a vécu avec le soutien militaire de la Russie et que nous avons survécu. Ce ne se serait donc pas la fin du monde", a par exemple affirmé le Premier ministre Hazem Beblawi. Une assertion remise en cause aux Etats-Unis par plusieurs experts militaires. "Sans ce soutien monétaire, les avions [égyptiens] ne voleront pas et les tanks ne rouleront pas" juge ainsi Robert Springborg, un professeur à l'école navale de Monterey en Californie, cité par le New York Times.

>> Egypte : Europe et Etats-Unis s'interrogent sur la meilleure stratégie, le Caire les met au défi de suspendre leurs aides

  • Une menace verbale

Jusqu'à présent, la suspension de l'aide occidentale ne faisait l'objet que de menaces verbales. Des sources diplomatiques confiaient ainsi à la Tribune notamment qu'aucune sanction "répressive" n'était attendue de la réunion européenne. De fait, l'Égypte représente un intérêt stratégique, non seulement matière d'équilibre géopolitique. Mais aussi parce qu'il y transite chaque jour quelque 4,5 millions de barils de pétrole par jour ainsi que d'autres biens, via le Canal de Suez. Avec son embargo sur les armes, l'Union européenne a choisi de franchir un cap symbolique. 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/08/2013 à 11:30 :
La France et le Royaume-Uni pourraient reprendre le contrôle du canal de Suez, ça s'est déjà vu (même si cela a mal fini).
a écrit le 22/08/2013 à 11:13 :
Marina Torre, merci de relire vos articles avant de les publier. Les fautes d'ortographe sont regrettables.
a écrit le 22/08/2013 à 10:48 :
Alors que l'occident peut très bien se passer de l'économie Égyptienne.
a écrit le 22/08/2013 à 9:49 :
A cela, c'est (s'est...) très vite ajouté un risque de pénurie de blé.
a écrit le 22/08/2013 à 1:47 :
Le jour ou l armee egyptienne controlera le canal c est pas pour demain. Ils se sont fait ratatinee en 5 jours par l armee israelienne. De memoire militaire c est une des plus grosse raclee de l histoire. Ils sont juste bons a garder leurs privileges. Cela ne durera pas.
Réponse de le 23/08/2013 à 16:02 :
cela c'etait il y à 50ans aujourdhui israel se ne ferais pas ratatinée mais rayée de la carte
Réponse de le 30/08/2013 à 10:18 :
si israel le souhaite, il peut rayer n'importe quel pays en moins de deux minutes .;
vous racontez n'importe quoi ....
a écrit le 22/08/2013 à 0:54 :
L 'Égypte peut rapidement se passer de l'aide occidentale car visiblement l'Arabie-Saoudite est prête à prendre la relève des pays occidentaux. Certain s'en félicite, arguant qu'avec nos problèmes économiques il n'est pas nécessaire de donner des millions aux égyptiens. Sauf que l'aide d'un pays comme l'Arabie-Saoudite à l'armée égyptienne ne sera pas sans effet. Le cas du Pakistan ou l'Arabie-Saoudite peut imposer ce qu'elle veut grâce aux pétrodollars et à la Mecque doit nous alarmer. Si Israël et les USA n'auront rien à craindre, les laïques et surtout les chrétiens ont du soucis à se faire, et à plus long terme le développement d'un islam salafiste.
Réponse de le 22/08/2013 à 10:34 :
@Riyad influence Ces minorités religieuses auront disparus du monde arabe dans quelques années,le pluralisme religieux dans le monde arabe n'a pas le droit de citer.
a écrit le 21/08/2013 à 22:30 :
L affaire egyptienne à la base c est une démocratie détournée par un dictateur qui a été renversé. Certains politiciens veulent établir des dictatures en Europe comme en Grèce après bien avoir bousillé l économie par l euro fort et conduit l état à la faillite. Il est normal que la société se défende de telles agressions. Mais il y a aussi persécution des chrétiens. C est le chaos social ! En Europe du sud le chômage galope. En France il n y a pas réforme des institutions, la population demande de l équité, de l ordre des emplois, on a du travail de cochon. Sur quel critère la France est déclarée plus humaniste ou plus social que les autres ? Les allemands n ont pas moins de pauvres pour 200 milliards de dépenses en moins, moitié moins de chômeurs et d administration, pour une population active plus grande. En terme d idh et de pib (produit ou production) par tete, et bien sur le déficit et la non croissance et retraites, salaires, social à la baisse et tva en veux tu en voila et l école mal classée en sciences, les déremboursements. C est bidon comme système ! Et l Europe du sud s illustre par le chômage des jeunes et entre un quart et 50% de diplômés. Et la dette continue d augmenter. Et le problème d innovation chronique, on nous dit 400 milliards de retard. c est une mise à sac!
Réponse de le 22/08/2013 à 10:38 :
@Rappel Les lois Haartz bientôt en France,pas d'inquiétude elles arrivent,3 personnes pour un smic français dites-vous,ça donne une idée de l'économie allemande ras du sol.
a écrit le 21/08/2013 à 19:26 :
M 113 très bon véhicule comparable a l'amx 10 p avec tourelle th 20 dont nous avions d?excellentes performances , dont les perceptives commerciales ont été détruites par le socialiste de base MITTERRAND l'AMX outil du GL de GAULLE honneur a RHIN ET DANUBE ainsi qu au Général THOUVENIN merci messieurs de vos ouvres
Réponse de le 23/08/2013 à 8:33 :
...La misère, quoi ! dans la grannndeeeeee Allemagne !
a écrit le 21/08/2013 à 19:22 :
que les pays arabe viennent à leur soutien mais qu'on ne se mele pas de tout ca en France.
Réponse de le 22/08/2013 à 12:18 :
...et dire que pendant nos guéguerres terrestres, on vit à crédit, AUSSI , sur notre planète qui s'est vu bouffée en 6 mois, ce qu'elle ne peut produire qu'en 1 an !! si on y réfléchi un instant vraiment sérieusement, ça fout les jetons ! nous sommes des inconscients notoires! vivre sur ce miracle merveilleux, et bientôt nous serons je ne sais combien d'individus en plus....Milliards, de milliards....et il nous faudrait, parait il une terre/1/2 pour y arriver, soi disant, car prédateurs comme nous le sommes, ça ne suffirait jamais assez !! allez donc sur Saturne, Mars si vous le pouvez, vous détruirez tout ce que vous touchez....L'humain est immonde..
a écrit le 21/08/2013 à 19:16 :
Que les européens balaient devant leurs portes,au lieu de s'occuper des autres! pour informations ,on peut porter à la connaissance de nos responsables européens que le président Morsi,avant son destitution,a nommé comme gouverneur de la province de Louqsor,le responsable de la tuerie du Temple d'Hatchepsout qui a fait 60 morts parmi les touristes occidentaux.
a écrit le 21/08/2013 à 19:15 :
Mais de quoi se mêle t-on? il n'y a guère le choix, et c'est à eux de le prendre : l'armée ou les islamistes ! entre 2 maux, ils n'ont qu'à choisir le moindre.....
a écrit le 21/08/2013 à 18:58 :
L'armée égyptienne n'a que faire de menaces économiques puisqu'elle peut faire encore plus mal au commerce international par le canal de Suez.
Réponse de le 22/08/2013 à 15:08 :
Si les USA attaquent l'Egypte, le monde arabe y verra une agression... de quoi déclencher la 3ème guerre mondiale. Si le coût de la traversée du canal de Suez est trop cher ou si le canal est interdit à la circulation, les porte-conteneurs devront trouver une route plus économique ce qui malgré tout augmentera le coût du transport donc celui des marchandises à la vente au point de distribution.
Réponse de le 22/08/2013 à 18:35 :
@Michel Marchandises trop chères pas grave on n?achète pas,ça se décoinceras vite l'affaire.Là ce sont des centaines de milliards de dollars en jeux ne l'oublions pas.Mettre la Chine à genoux beau programme.
a écrit le 21/08/2013 à 18:50 :
Je doute qu'une interruption du flux de matériel militaire us constitue un argument suffisant pour freiner l'offensive de l'armée égyptienne contre les Frères. Ce serait le cas si l'ennemi était Israël. La Confrérie constitue une menace mortelle pour le pouvoir de l'armée égyptienne. Cette dernière peut donc se serrer un peu la ceinture pendant quelque temps. Ils cannibaliseront leurs matériels aériens et terrestres et recevront des équipements russes. Et pour faire du maintient de l'ordre, surtout dans un pays peu accoutumé aux désordres graves, les forces de l'ordre égyptiennes ont les engins nécessaires rien qu'en puisant dans leurs vieux stocks soviétiques ou les productions locales.
a écrit le 21/08/2013 à 18:26 :
mais de quoi se mèle l'Occident, les Egyptiens doivent solutionner eux memes leurs problèmes.
les médias de France ne sont pas impartials sur l'affaire Egyptienne.
Réponse de le 22/08/2013 à 12:20 :
le renouveau en France, se fera nécessairement par les voyageurs qui s'y sont installés "définitivement", trouvant le pays et surtout les aides à leur goût, n'ayez crainte !
a écrit le 21/08/2013 à 18:21 :
L'Egypte c'est ou une dictature militaire ou islamiste. Faut choisir!!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :