OMC et Bruxelles sont d'accord, il y a trop de mesures protectionnistes

La Commission européenne vient de publier un rapport déplorant un nombre croissant de mesures protectionnistes, une menace pour la croissance économique mondiale.
Bruxelles a répertorié une forte montée du protectionnisme (c) Reuters
Bruxelles a répertorié une forte montée du protectionnisme (c) Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Roberto Azevedo trouve que l'OMC est "paralysée". La faute aux (trop) nombreux accords bilatéraux qui vont à l'encontre du principe même de l'organisation internationale qu'il dirige officiellement depuis dix jours à peine. Son constat n'est certes pas nouveau. Son prédecesseur Pascal Lamy avait pointé du doigt ces "mesures de restriction des échanges" en juillet dernier, un phénomène problématique pour la légitimité de l'OMC. Mais cette annonce tombe juste au moment où Bruxelles publie un rapport dénonçant la montée du protectionnisme, tandis que l'Union européenne est en plein pourparlers avec les Etats-Unis en vue de conclure le plus gros accord de libre-échange jamais conclu. Un partenariat qui pourrait bien, selon certains experts, signer l'arrêt de mort de l'OMC.

Toujours plus de mesures protectionnistes

Quoi qu'il en soit, selon l'enquête de la Commission européenne, 154 nouvelles règles auraient été adoptées -seules 18 ont été supprimées - entre mai 2012 et mai 2013. Au total, quelque 700 mesures protectionnistes sont entrées en vigueur depuis 2008. Et les pays qui enfreindraient le plus les règles de l'OMC, à l'instar de la Chine et la protection de ses panneaux solaires, ne sont pas forcément ceux qu'on croit. Ainsi certains pays comme l'Argentine, la Russie, l'Indonésie et le Brésil seraient ceux qui qui adopteraient le plus de mesures protectionnistes. A titre d'illustration, l'enquête en dénombre 150 pour l'Argentine, loin devant la Chine avec une trentaine de mesures restrictives.

 Pour aller plus loin: pourquoi le libre-échange fait-il peur ?

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 19
à écrit le 13/09/2013 à 19:58
Signaler
Ce n' est pas la mort de l'OMC mais la mise sous éteignoir des BRICS...qui commencent à montrer les pectoraux . Le retour de capitaux à déjà commencé......

à écrit le 11/09/2013 à 17:26
Signaler
C sur le libre echange sans entrave est une reussite pour les 1%, les autres ont un statut d'esclaves.... Dehors l'omc et cette europe qui ne trompe plus personne

à écrit le 11/09/2013 à 15:54
Signaler
Euro monnaie d'escroc !vivement les elections que l'ont se debarrassent de l'UMPS

le 11/09/2013 à 18:52
Signaler
Quel rapport avec l'OMC et le libre échange ??

à écrit le 11/09/2013 à 12:55
Signaler
L'omc est vraiment un organisme, pardon du détail, à ... jeter. Ce qu'à fait la Chine sans hésiter une seconde avec ses accords Asie-Pacifique, d'ailleurs.

à écrit le 11/09/2013 à 12:23
Signaler
Etant donné que l'UE est la seule à avoir ouvert ses frontières largement, elle peut pleurer du protectionnisme des autres. Un peu tard quand même... Et continuera-t-elle avec les futurs accords UE-USA?

le 11/09/2013 à 14:40
Signaler
l'europe s'est ouverte à tout vent.... au profit des multinationales qui utilisent tous les moyens pour faire produire moins cher ailleurs.... et nous vendre très cher..... si on regarde l'automobile, c'est clair.... les pièces electroniques viennent...

à écrit le 11/09/2013 à 12:01
Signaler
Coté protectionniste allez voir du coté de la Chine ou du Qatar, où l'on ne peut ouvrir une boite sans un partenaire local qui détient 51% du capital... Faudrait arrêter de nous prendre pour des dindons

à écrit le 11/09/2013 à 11:47
Signaler
L'europe avec un petit "e" comme ces gens méprisables de Bruxelles.;

à écrit le 11/09/2013 à 11:18
Signaler
Allez dire ça lors des négociations transatlantiques aux américains notamment pour le "small business act"

à écrit le 11/09/2013 à 9:54
Signaler
article interressant mais l'Inde et le japon sont aussi très protectionnistes , on ne jure que par les pays émergents mais souvent c'est aussi le chantage pour qu'ils s'ouvrent , les USA on la loi 301 qui permet de faire un protectionnisme déguisé , ...

à écrit le 11/09/2013 à 8:52
Signaler
Et si on supprimait en effet l'OMX, pour ne garder que des accords bi-latéraux ? Au moins les choses seraient claires, et la plupart des pays éviteraient de jouer au jeu du chat et de la souris avec les règles de l'OMC : libéraux par devant et protec...

à écrit le 11/09/2013 à 8:07
Signaler
Seul ceux qui non rien a perdre sont contre le protectionnisme! Tant qu'il y aura menace rien n'avancera! C'est le cas pour la commission comme pour OMC!

à écrit le 11/09/2013 à 1:31
Signaler
Quand on voit l'état de notre industrie, comment peut-on prétendre qu'elle est trop protégée ?

à écrit le 10/09/2013 à 22:15
Signaler
La "croissance" dans la zone euro ? Et elle serait "menacée", en plus ? Bonne nouvelle alors : on pourrait perdre davantage mais on perd moins qu'on pourrait !

à écrit le 10/09/2013 à 19:00
Signaler
"... une menace pour la croissance économique mondiale". Rectifier par "... une menace pour la croissance du portefeuille des actionnaires des multinationales".

à écrit le 10/09/2013 à 18:12
Signaler
La mondialisation c'est chacun pour sa gueule et Dieu pour tous. Il faudrait être naïf pour croire qu'il pourrait en être autrement.

le 11/09/2013 à 15:43
Signaler
Michel, on sent bien que vous avez fait des "g20", vous. Et si ce dicton devenait leur devise..?? Une devise de plus pour alimenter les spéculations du forex, me direz-vous...

le 11/09/2013 à 18:54
Signaler
Espérons donc que Dieu existe !!

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.