L'ONU sollicite 301 millions de dollars pour secourir les rescapés du typhon Haiyan

 |   |  760  mots
(Crédits : reuters.com)
Le bilan humain final n'est pas encore officiel mais une chose est sûre: les philippins auront besoin de sommes colossales venues de l'aide internationale pour survivre à la catastrophe qui a touché le pays vendredi. Des Etats, ONG, associations et entreprises ont d'ores et déjà émis d'importantes promesses de dons.

Les philippins ont besoin de votre aide pour survivre: un message d'alerte qu'entend faire passer l'ONU à l'ensemble de la planète après le passage du dévastateur typhon Haiyan.  Objectif: lever 301 millions de dollars pour tenter de subvenir aux besoins les plus primaires des rescapés. "Nous venons de lancer avec le gouvernement un plan d'action qui se concentre sur la nourriture, la santé, l'assainissement, les abris, le retrait des débris et aussi la protection des plus vulnérables et j'espère vraiment que nos donateurs seront généreux", a déclaré mardi 12 novembre la chef des opérations humanitaires des Nations unies, Valerie Amos.

Ce plan qui court jusqu'à fin mai 2014, n'inclue pas les 25 millions de dollars déjà promis par l'Organisation des Nations Unies (ONU). Le bilan humain et l'ampleur des dégâts causés par le passage vendredi d'un des typhons les plus puissants qui aient jamais touché terre, accompagné par des vents dépassant les 300 km/heure et des vagues de plus de 5 mètres, restent difficiles à évaluer. Mais l'ONU a d'ores et déjà évoqué la possibilité de 10.000 morts dans la seule ville de Taclaban, sur l'île de Leyte.

Les Etats-Unis débloquent 20 millions de dollars

Les associations humanitaires ont déjà commencé et continuent de récolter les dons des particuliers. Dans l'urgence, de nombreux pays, ONG et agences internationales ont déjà promis l'apport de matériel et/ou d'aides financières. Ainsi, la Commission européenne a débloqué 3 millions d'euros pour les opérations de secours et entend apporter une aide globale de 8 millions d'euros pour les zones les plus touchées par la catastrophe, le Royaume-Uni a offert une enveloppe de 9,6 millions de dollars (soit 7,2 millions d'euros), les États-Unis ont débloqué 20 millions de dollars d'aide humanitaire immédiate et envoyé un groupe d'une centaine de soldats du corps des "marines" et de la Navy, l'Australie a annoncé un plan d'aide de près de 10 millions de dollars comprenant l'envoi de personnel médical ainsi que des produits non alimentaires comme des matelas, des bâches, des moustiquaires, des kits d'hygiène ou des réservoirs à eau.

>> Typhon Haiynan: la communauté international s'organise pour aider les Philippines

De leur côté, le Japon va fournir une aide de 10 millions de dollars, composée notamment de tentes et de matelas, la Nouvelle-Zélande va débloquer 1,7 million de dollars, la Corée du Sud va apporter une aide de 5 millions de dollars, l'Indonésie va mettre à disposition des autorités philippines des spécialistes de la logistique ainsi que des moyens aériens, des vivres, des réserves d'eau, des groupes électrogènes et des médicaments. La Chine a prévu de verser 100.000 dollars, et la Croix-Rouge chinoise 100.000 dollars supplémentaires. Le Vatican a annoncé une aide de 3 millions d'euros.

La Croix-Rouge appelle à un don de 87 millions de francs suisses

Les États ne sont pas les seuls à faire preuve de solidarité: des associations et organisations non gouvernementales s'engagent également pour venir en aide aux sinistrés. L'organisation Médecins sans Frontières renforce ses équipes sur place avec l'envoi d'une cinquantaine de secouristes, s'y ajoutent 300 tonnes d'aide médicale et de première urgence en cours d'acheminement. L'Unicef, le fonds pour l'enfance des Nations unies, va livrer par avion l'équivalent de 1,3 million de dollars de produits de première nécessité, dont des tablettes de purification de l'eau, du savon, des kits médicaux, des bâches et des compléments alimentaires.

Le Programme alimentaire mondial envoie par voie aérienne 44 tonnes de biscuits à haute teneur énergétique, de quoi nourrir 132.000 personnes pour un jour, ainsi que des équipements de première urgence et de communication. L'agence des Nations Unies pour les réfugiés organise un pont aérien pour acheminer l'aide. Le mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge a lancé un appel aux dons pour réunir 87 millions de francs suisses et l'organisation catholique Caritas s'est engagée à hauteur de 100.000 euros.

Le Crédit Agricole entend mobiliser "jusqu'à 1 million d'euros"

Le pape François versera lui-même 150.000 dollars. Enfin des entreprises s'engagent aussi: le Crédit Agricole a par exemple annoncé ce mardi matin qu'il allait mobiliser jusqu'à un million d'euros, sous forme de dons, pour des actions de soutien aux victimes du typhon. Via son association Crédit Agricole Solidarité et Développement, le groupe bancaire a indiqué dans un communiqué qu'il accordera cette aide après avoir identifié des projets avec des ONG partenaires.

VOIR AUSSI:

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/11/2013 à 17:21 :
C'est bien beau tout cet élan de "générosité" cependant que fait le gouvernement philippins pour sa population? A-t-il officiellement demandé l'aide internationale? Qu'en est-il de ses voisins asiatiques?
a écrit le 12/11/2013 à 15:32 :
Vous donnez 10 euros pour une organisation, s'il reste un euro pour les victimes c'est beaucoup. Une victime du typhon qui a déclaré ne donnez pas d'argent au gouvernent du panama car eux ne toucheront rien.
a écrit le 12/11/2013 à 14:36 :
Dites-moi si je me trompe, mais ce sont les US qui pilotent l'opération. Et vont rafler tous les contrats de reconstruction. Donc, c'est à eux d'imprimer les quelques millions nécessaires. Surtout qu'ils ne sont plus à ça près...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :