Aux Etats-Unis, le nombre de permis de construire est au plus haut depuis 5 ans

 |   |  491  mots
En octobre, les plus de 1,03 million de permis de construire ont été accordés outre-Atlantique. Un chiffre jamais atteint depuis la crise financière.
En octobre, les plus de 1,03 million de permis de construire ont été accordés outre-Atlantique. Un chiffre jamais atteint depuis la crise financière. (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
En octobre, 1,034 million de permis de construire ont été accordés outre-Atlantique. Un tel niveau n'a pas été atteint depuis juin 2008.

L'économie américaine semble prête de retrouver ses couleurs d'avant-crise. Du moins si certains indicateurs positifs sur le marché immobilier se confirment. Les permis de construire accordés au mois d'octobre n'ont pas été aussi nombreux depuis juin 2008, soit quelque mois avant la faillite de Lehman Brothers qui a marqué le début de la crise financière. En tout, 1,034 million de permis de construire ont été validés le mois dernier, soit 6,2% de plus qu'en septembre, selon le département du Commerce. Sur un an, ils ont bondi de 13,9%. 

Certes, il faudra connaître le niveau des mises en chantier pour évaluer dans quelle mesure les projets immobiliers se concrétisent. En raison du "shutdown" (le blocage des administrations pour des raisons budgétaires), le département du Commerce a reporté la publication de ces chiffres au 18 décembre. 

Quelques hausses

D'autres chiffres publiés ces derniers mois allaient eux aussi dans un sens plutôt positif. Ainsi, les dépenses de construction ont augmenté de 0,6% en août et atteint ainsi leur plus haut niveau depuis près de quatre ans et demi, grâce à la hausse de l'activité dans le secteur privé comme dans le secteur public, un bon signe pour l'évolution du produit intérieur brut (PIB). 

En rythme annualisé, ces dépenses ont atteint 915,1 milliards de dollars, le chiffre le plus élevé enregistré depuis avril 2009. Le même mois, les prix des maisons individuelles ont enregistré en août leur plus forte progression annuelle depuis février 2006, malgré une hausse des taux des prêts immobiliers, selon l'indice mesuré par l'agence S&P et Case Shiller. 

De leur côté, les promoteurs immobiliers semblent moins pessimistes. Au 18 novembre, l'indicateur établit par la fédération nationale des constructeurs de logement NAHB signalait ainsi que leur sentiment se stabilisait en novembre, après deux mois de baisse au cours desquels le pays a connu le "shutdown".

Comment le "shutdown" a affecté le marché immobilier

Cependant, le "shutdown" semble avoir affecté le marché, au moins à court terme. Ainsi, les reventes de logements ont baissé de 3,2% en octobre à 5,12 millions d'unités en rythme annualisé. Le mois précédent, ces reventes reculaient moins rapidement, de 1,9% (confirmé), selon les chiffres publiés le 20 novembre par l'Association nationale des agents immobiliers (NAR). Cette association a justement attribué ce mouvement aux craintes suscitées par le débat sur le budget au Capitole

Même constat pour les promesses de vente, en baisse pour le cinquième mois consécutif en octobre, selon une autre étude de la NAR publiée le 25 octobre. Toutefois, leur chute s'est révélée moins pire que prévu. Celles-ci ont reculé de 0,6% sur un mois, alors que les économistes interrogés par l'agence Reuters attendaient une baisse de 1,3% entre septembre et octobre. 

>> A lire aussi: Comment le shutdown risque de plomber davantage le marché de l'emploi américain

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/11/2013 à 2:32 :
Au plus haut mais une progression quasiment uniquement composé de permis multi-units (dans les chiffres, en fait 5+ unités/permis) et donc du marché de la location par les institutionnels.
Sauf que... lesdits institutionnels sont en train de vouloir en sortir. Et pourquoi? Parce que les prix ont grimpé si fort à la location (on se demande bien pourquoi! lol) que les gens ne peuvent plus les payer...
a écrit le 26/11/2013 à 20:05 :
Subprime 2, le retour?
a écrit le 26/11/2013 à 17:55 :
C'est sûr par rapport aux permis de détruire de 2008 tu m'étonnes qu'on est au plus haut ! halaala les journalistes un jour ils écriront un article avec leur cerveau
a écrit le 26/11/2013 à 16:52 :
Devons en France attendre encore 5 ans...?
Réponse de le 26/11/2013 à 17:22 :
Pourtant, un vrai connaisseur devrait savoir que leurs chiffres sont du pur pipo, Lino...
Réponse de le 26/11/2013 à 17:26 :
...non, 3 ans et des poussières, le temps que flamby dégage.
Réponse de le 26/11/2013 à 19:16 :
c'est toi qui va construire ? alors on peut encore attendre 1 siècle.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :