L’alcool est responsable de plus de 5% des décès chaque année dans le monde

 |   |  332  mots
En 2012, la consommation mondiale équivalait à 6,2 litres d'alcool pur par personne âgée de plus de 15 ans.  (Photo : Reuters)
En 2012, la consommation mondiale équivalait à 6,2 litres d'alcool pur par personne âgée de plus de 15 ans. (Photo : Reuters) (Crédits : reuters.com)
Ce sont 3,3 millions de personnes chaque années qui décèdent suite à la consommation d'alcool d'après le dernier rapport de l'Organisation mondiale de la santé. Pourtant, près d'une personne sur deux n'en boit pas. Les hommes sont particulièrement touchés.

Une personne sur 20 en meurt. L'alcool tue chaque année dans le monde 3,3 millions de personnes, soit plus que le sida, la tuberculose et la violence réunis, a averti lundi l'ONU qui craint une aggravation de la situation.

Le chiffre (résultats 2012) est en nette augmentation par rapport à 2005, année pendant laquelle 2,5 millions de personnes sont décédés, mais les deux résultats ne sont pas comparables pour l'Organisation mondiale de la santé (OMS, une agence de l'ONU) qui explique que la méthodologie de calcul, la population mondiale et les causes de décès ont changé.

  • Plus de 200 maladies concernées

Accidents de la circulation, blessures, homicides, maladies cardiovasculaires, diabètes ou maladies infectieuses, les causes sont variées. Selon le rapport, ce sont plus de 200 maladies liées à la consommation d'alcool qui causent 5,9% des morts annuelles, soit "un décès toutes les dix secondes", détaille le Dr. Shekhar Saxena, directeur du département Santé mentale et abus de substances psychoactives à l'OMS, interrogé par l'AFP.   

  • Les hommes près de deux fois plus touchés que les femmes

La situation devrait empirer à mesure que des pays fortement peuplés voient leur niveau de vie augmenter, avertit l'OMS, qui constate que les hommes sont les plus touchés par les décès liés à  l'alcool (7,6% contre 4% chez les femmes).

  • 6,2 litres d'alcool par personne

En 2012, la consommation mondiale équivalait à 6,2 litres d'alcool pur par personne âgée de plus de 15 ans. D'après le rapport, en 2010, les plus gros consommateurs d'alcool étaient la Russie, les pays d'Europe de l'Est, le Portugal, suivi de la majorité des pays de l'UE, du Canada, de l'Australie et de l'Afrique du Sud. Mais la consommation a surtout augmenté ces dernières années en Inde et en Chine.

  • Près d'une personne sur deux n'a jamais bu d'alcool

Selon l'OMS, 48% de la population mondiale n'a jamais bu d'alcool, et l'abstinence est plus fréquente chez les femmes que chez les hommes.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/06/2014 à 13:15 :
la politique du gouvernement est responsable de 85% des suicides en france
a écrit le 14/05/2014 à 6:20 :
Pourtant la solution est simple...taxer l'alcool comme la cigarette.
Réponse de le 11/06/2014 à 13:16 :
encore et toujours taxer. que c' est nul.C' est parce que les gens sont trop taxés qu' ils se mettent a boire.
a écrit le 13/05/2014 à 17:58 :
et quand vivre n'est plus un espoir ?
Adieu la France d'en haut, article inutile, pour occuper l'espace médiatique et pour culpabiliser,
J'en ai tant vu dans l'humanitaire....
Réponse de le 11/06/2014 à 13:18 :
ça c' est une bonne observation .on fabrique des alcoolique alors qu' on pourrait fabriquer des gens heureux. A quant le partage du bonheur?
a écrit le 13/05/2014 à 11:26 :
L'illustration est très mal choisie (bière = alcool). Ce n'est pas la consommation de bière qui est la principale cause de mortalité due à l'alcool (il existe même des bières sans alcool) mais les alcools forts (whisky, gin, rhum, vodka, etc. etc.) et frelatés.
Réponse de le 13/05/2014 à 16:03 :
Et les rouges, les blancs et les rosés n'ont-ils pas d'alcool non plus ? hic...
a écrit le 13/05/2014 à 9:35 :
Et les guerres combien de morts par an ?
Réponse de le 11/06/2014 à 13:25 :
Le résultat est le même, les deux ont fais rapporter de l' argent a des industriels.. Mais là ou il y a une différence c' est que l' alcoolique a financé et choisi sa façon de mourir. ce qu' on ne dit pas c' est qu' il y a encore quelques décennies ils serait mort bien avant sa première cuite, et certainement d' une guerre qu' il n' aurait pas choisie.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :