Pour combattre Ebola, l'ONU n'a que 100.000 dollars sur les 20 millions promis

 |   |  191  mots
Le fonds Ebola de l'ONU estime avoir besoin de 1 milliard de dollars pour combattre efficacement le virus qui a déjà fait 4.500 morts.
Le "fonds Ebola" de l'ONU estime avoir besoin de 1 milliard de dollars pour combattre efficacement le virus qui a déjà fait 4.500 morts. (Crédits : Reuters)
Le fonds des Nations unies destiné à lutter contre le virus Ebola ne dispose que de 100.000 dollars, et non des 20 millions annoncés jeudi par le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon, a rapporté jeudi le New York Times.

Des promesses pour le moment. Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon avait annoncé 20 millions de dollars déjà versés dans le fonds des Nations unies destiné à lutter contre le virus Ebola. En réalité, il s'agirait de promesses de dons, a révélé Le New York Times, jeudi 16 octobre, après avoir interrogé les responsables du fonds. Ainsi, le fonds ne dispose que de 100.000 dollars pour le moment: une contribution de la Colombie.

Loin du milliard de dollars nécessaire

Même lorsque les 20 millions de dollars seront versés, on sera encore loin, rappelle le journal, du milliard de dollars jugé nécessaire par les Nations Unies pour combattre de façon efficace cette épidémie qui a déjà fait quelque 4.500 morts.

Outre ce fonds Ebola créé par l'ONU, plusieurs pays et personnalités ont promis des aides financières pour les zones affectées par le virus. Les États-Unis ont annoncé 750 millions de dollars de dons, la Banque mondiale 400 millions, la France 89 millions ou encore Marck Zuckerberg 25 millions.

    Lire >> Ebola pourrait coûter 26 milliards d'euros à l'Afrique de l'Ouest d'ici fin 2015

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/10/2014 à 16:27 :
en simple..... on peut se demander si nos doctes démocraties occidentales..... et les autres, ne souhaitent pas voir l'afrique mourir du Ebola...

le jeu est dangereux...... et cynique...... à l'heure ou la moitié des transaction boursière se font à la milliseconde.....
a écrit le 17/10/2014 à 15:25 :
pourquoi est-il beaucoup plus facile de lever des fonds pour détruire des vies humaines que de lever des fonds pour en sauver : très simple , il suffit d'avoir fait Sciences po , ou autres écoles prestigieuses !
a écrit le 17/10/2014 à 14:44 :
il parait plus facile de rassembler des fonds pour éliminer des vies humaines , sous divers prétextes , que d'en recevoir pour sauver des memes vies : n' y a t'il pas un paradoxe !
a écrit le 17/10/2014 à 14:11 :
valider des armes destructices militaires rapportent gros , valider des recherches contre une maladie rapporte beaucoup moins !
Réponse de le 19/10/2014 à 18:18 :
A voir Sanofi est passé récemment devant Total au CAC 40. Des pilules a prendre (de préférence a vie ) pour Ebola ou autre = bénef assuré. D'autant que la recherche est payée en dons ou en crédit impôt recherche et que la sécu rembourse quitte à faire 13 milliards de dettes. Alors elle est pas belle la vie?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :