13% de la richesse mondiale appartient à 211.000 personnes

 |   |  372  mots
Les Etats-Unis abritent le plus gros contingent d'ultra-riches (74.865), suivis de près par l'Europe (61.820) et l'Asie (46.635).
Les Etats-Unis abritent le plus gros contingent d'ultra-riches" (74.865), suivis de près par l'Europe (61.820) et l'Asie (46.635). (Crédits : reuters.com)
Le nombre d'ultra-riches a augmenté de 6% en 2014 et leur patrimoine de 7%. Ce dernier atteint désormais 30.000 milliards de dollars.

Ils ne représentent que "0,004%" de la population adulte mondiale. Pourtant, à eux seuls, 211.000 "ultra-riches" détiennent 13% de la fortune amassée sur le globe, révèle un rapport de la banque suisse UBS et de l'agence de conseil Wealth-X publié jeudi 21 novembre.

>>LIRE AUSSI: Les 1% les plus riches possèdent plus du quart de la fortune totale en Europe

19% des achats de produits de luxe sur le globe assurés par ces ultra-riches

Ces individus très fortunés ont d'ailleurs continué à augmenter et à prospérer en 2014:

"En 2014, le nombre d'ultra-riches dans le monde a augmenté de 6% et leur patrimoine (...) de 7%, pour atteindre près de 30.000 milliards de dollars", soit près de deux fois le produit intérieur brut américain, note l'étude.

Ce club très fermé a notamment réussi en 2014 à étendre son "influence" grâce à la bonne santé des marchés boursiers et en dépit des "conflits géopolitiques, des tensions socio-économiques et de la volatilité sur les marchés financiers". Ces quelque 211.000 individus ont ainsi à eux seuls été responsables de "19%" de la totalité des achats de produits de luxe sur le globe.

Surtout des hommes originaires des Etats-Unis

Mais quel est donc le profil de ces fortunés?

Au niveau mondial, ce club est à une écrasante majorité (87%) composé d'hommes, dont l'âge moyen est de 59 ans et dont la fortune vient en majeure partie d'une activité professionnelle (68%) par opposition à un héritage, selon le rapport.

Les Etats-Unis abritent le plus gros contingent d'ultra-riches (74.865), suivis de près par l'Europe (61.820) et l'Asie (46.635), détaille le rapport. C'est néanmoins sur le continent africain que leur nombre a le plus augmenté en 2014 avec une poussée de 8,3% (environ 3.000).

La concentration de leurs fortunes, le plus grand danger qu'ils encourent

Selon Simon Smiles, de la division grands comptes à UBS, le plus grand "risque" qui pèse sur ces ultra-riches est une concentration de leurs fortunes dans un nombre restreint de secteurs.

"La macro-économie, des questions spécifiques telles que des changements technologiques ou la concurrence, des évolutions de la régulation ou la géopolitique peuvent avoir un impact négatif sur les perspectives de secteurs autrefois prospères", souligne-t-il dans le rapport.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/11/2014 à 17:01 :
Un peu plus de 14 Mrds chacun et à 6% de plus >>> 850Millions par an dur dur la vie. et la future veuve de poireauter triste non?
a écrit le 23/11/2014 à 21:57 :
Il y a 2 siècles ils devaient être 0.000000001 % a tout détenir, donc on a fait des supers progrès :-))))) 90% des sommes dont vous parlez viennent d'une estimation de "valeur" bourse !!! Ils n'ont absolument pas ces sommes, c'est juste du vent sauf pour ceux qui détiennent les matières premières, encore un truc pour créer du mépris pour les riches.
a écrit le 23/11/2014 à 17:56 :
Je fais partie de ce que vous appelez la caste des "super riches".Cette richesse nous l'avons crée par notre travail,notre persévérance.Il est odieux de voir tous ces français qui ne font aucun effort se plaindre a longueur de journée!
Mettez vous au travail forcez la chance!Ayez le courage d'abandonner les 35 heures,touchez un peu moins d'aides sociales et vous vous responsabiliserez,vous vous dynamiserez!
Réponse de le 23/11/2014 à 18:47 :
Oui. Sauf que les oligarques, on sait maintenant comment ça se "construit"...
Réponse de le 23/11/2014 à 21:10 :
Cher Hugues, je doute que vous fassiez parti de ces super-riches. On parle là de milliards...et sur cette planete la on n'a que faire d'un article economique, fut-il dans La Tribune.
Par ailleurs, cela ne vous a pas traverse l'esprit mais on peut etre choqué devant tant d'inégalités sans être assisté, faineant, jaloux ou meme pauvre . la classe moyenne, vous connaissez? Enfin on peut tout a fait etre degoute par un voisin de table qui se goinfre tout en ayant soi même manger a sa faim.
a écrit le 22/11/2014 à 21:50 :
Sans pauvre, finie la gauche. La gauche entretient donc la pauvreté à un niveau peu suspect, afin d'avoir les voix des pauvres. Elle trompe donc les citoyens, pour son business électoral ! LACHE FAÇON DE FAIRE
Réponse de le 23/11/2014 à 9:06 :
Te dire comme ils ont un sacré gouvernement de gauche aux US...
a écrit le 22/11/2014 à 21:46 :
Oui et 2% des français payent 50% de l'impôt sur le revenu. Les riches payent beaucoup d'impôts, en france. Euh, non c'est faux, ils ont foutu le camp...
Réponse de le 23/11/2014 à 14:42 :
Les "vraiment" riches ne payent pas l'impôt en France. Ce sont les multinationales qui ont un patron très riches qui ruinent l'Europe. Mais là rien n'est fait pour les en empêcher!!!
Réponse de le 23/11/2014 à 18:18 :
Ils ne sont pas partis, mais ils utilisent tous les moyens, les niches (faites pour eux), afin de payer presque rien en proportion de leurs revenus. Mme Bettencourt, elle paie autant d'impôts qu'un cadre annuellement (en somme versée), en touchant peut-être un million par jour. Par contre, elle paie du personnel, ses dépenses (avec TVA), plus que nous, faute de moyens.
Réponse de le 23/11/2014 à 22:00 :
à Photo73: de quelles niches parlez-vous ???? Quant à Mme Bettencourt, d'où tenez vous qu'elle ne paie quasiment pas d'impôts ? Pourquoi colportez-vous ces fausses informations ? Les riches créent de la richesse autour d'eux, pas les pauvres. Il faut des riches en France !!! (pas des pauvres !)
Réponse de le 24/11/2014 à 9:51 :
Combien paye Mme Bettencourt d'impot ?? on attend vos chiffres.
Réponse de le 24/11/2014 à 12:15 :
D'après différentes sources (Canard Enchainé, Atlantico, ...), Mem Bettencourt paierait entre 10 M€ et 40 M€ d'impôts. Très très loin des impôts d'un cadre supérieur. Après la vraie polémique est sur ce quel paye en % vis à vis de ses revenus ...
a écrit le 22/11/2014 à 19:03 :
Et ce qui gène toujours un peu est ... que lorsque qu'un "dictateur" se fait dessouder par les US, ses avoirs découverts sont de PLUS du DOUBLE de sa fortune officielle. Tout comme pour les plus riches. Nous pouvons donc facilement déduire que ces 211 000 possèdent au minimum 26% de la richesse mondiale. Ce qui, vu leur pouvoir, n'est pas délirant.
a écrit le 22/11/2014 à 18:43 :
Bon, je suis dans l'autre liste (celle des pas riches) et faudra que je fasse avec :-)
Réponse de le 23/11/2014 à 10:54 :
Patrickb, tes commentaires d'expert se sont orientés dans trois dimensions, l’étude de l’économie mondiale et de la transition, l’analyse des crises financières et des recherches théoriques sur les institutions économiques et les interactions entre les comportements individuels. La 9ème merveille du monde, en serait-ils ? Tu as poursuivis tes recherches à partir de 2013 sur les interactions entre les régimes de l'est de l'Europe, la structuration des systèmes financiers russes et les instabilités macroéconomiques de l'Union Européenne. Depuis 2014 tu t'es impliqué dans l’analyse de la crise financière actuelle, et en particulier dans la crise de la zone Euro. Sans pourtant piper mot à propos des nouveaux riches ni sur la misère croissante en France. Nuance.
Réponse de le 23/11/2014 à 13:13 :
@Disciple: je ne suis expert de rien, mais uniquement du monde qui m'entoure. Mes commentairtes sont le reflet de mon expérience de la vie. Je ne crois pas au communisme parce que chacun a (et défend) se propres intérêts. Quant à la misère croissante, je dirais simplement que l'on a jamais que le gouvernement et donc la société que l'on mérite :-)
Réponse de le 23/11/2014 à 18:20 :
Très très riche, ça doit être compliqué à vivre. Si la banque qui détient nos biens périclite, obligé d'aller aux Restos du Coeur (en rolls avc chauffeur bénévole).
a écrit le 22/11/2014 à 17:51 :
n a fait des révolutions pour ce résultat ? je pense à 1789, 1830, 1848 Riches qui sont souvent très cruels avec les pauvres !!! c'est aussi pourquoi il fo maintenir l'ISF chez nous .....
a écrit le 22/11/2014 à 17:19 :
Il n'y a aucune espèces animale qui pourrait de près ou de loin connaitre un tel niveau d'inégalité.

Ces ultra riches ont tous assuré la domination de leur descendance pour des millénaires.

Est-ce naturel? Évidemment non!
Est-ce normal? Évidemment non, mais les dominants dominent aussi la pensée via les médias qu'ils possèdent et les systèmes politiques pseudos démocratiques...

Alors ils trouvent des millions de personnes qui trouvent cela normal.

Ils arrivent même à faire pleurer sur leur taux d'imposition qui pourrait ralentir la vitesse de leur enrichissement!
Réponse de le 22/11/2014 à 19:59 :
au contraire, c'est naturel !!
mais la nature de l'homme est DIFFERENTE de celle des animaux !!
donc oui c'est naturel pour les hommes, pas pour les animaux, ne pas tout confondre.
a écrit le 22/11/2014 à 16:28 :
Merci a vous de continuer à démolir le moral de ceux qui bossent et qui mange des pattes tous les fin de mois... Dans le contexte économique actuel ces genres d'articles sont mal venu. Vous devriez plutôt vous atteler a en faire sur des solutions à ce genre de choses !
Réponse de le 22/11/2014 à 17:01 :
@@la tribune: les pattes sont un mets traditionnel. Ma mère adorait les pattes de poule pour sa soupe et les pieds de cochon, je te dis pas :-)
Réponse de le 22/11/2014 à 17:11 :
On peut parfois lever le nez de son plat de pâtes!

Comprendre le monde, est un préalable à un hypothétique changement.
Réponse de le 22/11/2014 à 17:19 :
@ Patrickb : je ne vois pas pourquoi faire de la plaisanterie avec un commentaire dont la teneur est tout à fait juste et mériterait tout notre respect. Des erreurs de frappe ou d'orthographe, mon cher Professeur, sont monnaie courante sur les forum internet, les critiquer c'est de la peine perdue ou de la mauvaise foi. Ces fautes, toutefois, se révèlent d'autant plus graves dès qu'elles sont commises par des soi-disant professionnels du journalisme, tes collègues de la rédaction, par exemple.
Réponse de le 22/11/2014 à 19:57 :
oui tas raison, continue à manger des pates et ferme les yeux, n'apprend rien, bouche tes oreilles chastes et vit dans le monde des bisounours ou bien dans une cave, les gens comme toi vivent dans l'ignorance et préfèrent rever que d'affronter la réalité.
Réponse de le 22/11/2014 à 21:48 :
Uouais…. tu sais, Pat, tu me fais rêver avec ton histoire…. j'aimerais beaucoup être à ta place ! Ahah Oui je te comprends…du fin fonds de mon coeur, mais…. Boff ! Il faut aller doucement, et puis moi personnellement j'aime bien le moment avant d'être vraiment en lice, le moment de la "séduction grammaticale" ;) !
Bonne chance :D on se corrige…. ;-)
Réponse de le 23/11/2014 à 10:16 :
À une réplique co*ne, une tréplique plus co*ne encore.
a écrit le 22/11/2014 à 16:19 :
211001 : vous avez oublié de me compter ^^
a écrit le 22/11/2014 à 14:12 :
S'ils se contentaient de jouer avec leurs sous,moi ça ne me dérange pas.Mais ce qui me préoccupe,c'est qu'ils s'en servent pour orienter, sinon diriger en sous-main,les politiques sociales des pays.Le petit tour dans l'espace,le chateau qu'on fait revivre,le Yacht,ça ne me gêne pas et ça fait marcher le commerce:et puis un yacht c'est beau.
Réponse de le 22/11/2014 à 14:25 :
Justement, l'essentiel de leur fortune provient de la nature des orientations des pays dont "ils" téléguident en sous-main la politique. Donc ça n'est pas près de changer !
a écrit le 22/11/2014 à 13:37 :
Et ce qui gène toujours un peu est ... que lorsque qu'un "dictateur" se fait dessouder par les US, ses avoirs découverts sont de PLUS du DOUBLE de sa fortune officielle. Tout comme pour les plus riches. Nous pouvons donc facilement déduire que ces 211 000 possèdent au minimum 26% de la richesse mondiale. Ce qui, vu leur pouvoir, n'est pas délirant.
a écrit le 22/11/2014 à 13:24 :
Mais il y a quand-même des compensations : plus d'un tiers des salariés espagnols vivent avec moins de 700 euros par mois. Et pour nous les Français, comment cela se passe ?
Réponse de le 22/11/2014 à 14:06 :
Un petit peu plus mieux mais pas trop.
Réponse de le 22/11/2014 à 15:45 :
Certes le tiers des espagnols vivent avec 700 euro par mois, c'est le salaire minimum mais cela correspond au SMIC français car le cout de la vie en Espagne et le montant des taxes et impots sont largement inférieur à la France. Donnez un montant sans le mettre avec le cout de la vie n'a pas de sens, si ce n'est un titre pour un journal.
Réponse de le 22/11/2014 à 16:43 :
Des critiques comme les vôtres réjouissent les riches qui se partagent la richesse sur notre dos pendant qu'en bas de l'échelle, des gens comme vous acceptent et donnent des leçons aux autres pauvres. ..lamentable.
Réponse de le 22/11/2014 à 17:22 :
En France cela se passe pareil mais avec une différence de taille : notre complexe d'infériorité nous empêchera toujours d'ouvrir le bec pour le dire ; nos journaleux tâcheront de faire passer sous silence cette réalité coute que coute. Somme toute, la France est le pays du luxe, n'est-ce pas ? ;-) bon dimanche !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :