Ce que veut la Chine

 |   |  243  mots
Entretien avec Hu Xiaolian, Vicegouverneur de la banque centrale chinoise

Alors que la crise bat son plein, quelle est votre perception du système financier international actuel ?

Bretton Woods a été mis en place il y a soixante ans, il serait judicieux qu'il reflète le paysage actuel. Des réformes sont nécessaires. Les dirigeants des institutions financières internationales doivent être sélectionnés selon leur mérite pour refléter les besoins de toutes les parties. La représentativité et la voix des pays en voie de développement doivent y être accentuées, les institutions doivent avoir une capacité financière supérieure pour pouvoir répondre aux risques, qui devront avoir été pris en compte et analysés plus tôt.

La Chine critique les quotas actuels du FMI. Est-elle pourtant prête à participer à son augmentation de capital avant leur éventuel changement ?

Ce changement nécessitera en effet du temps. Afin d'obtenir rapidement des capitaux, d'autres moyens d'accroître son capital sont possibles. L'émission d'obligation semble être une solution tout indiquée. Si tel était le cas, la Chine répondrait positivement à l'acquisition de ces obligations.

Pékin souhaite-t-il remettre en cause l'hégémonie du dollar ?

Nous avons toujours diversifié nos réserves monétaires, aussi bien en achetant des euros que des yens, selon les risques et leur valorisation sur le marché. Certains appellent à une diversification monétaire, mais le dollar demeure la monnaie la plus utilisée dans les accords commerciaux et les investissements.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
la chine est entrain de dopper fortement le dollar laisser les obligations americaines et le dollar tombera avec le systeme de bretton woods mais c'est une decision lourde a prendre par la chine voir impossible merci

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :