Cinq commissaires en campagne pour les élections européennes

 |   |  487  mots
Cinq membres de la Commission européenne devraient quitter leur poste pour se présenter aux élections de juin au parlement européen. C'est ce qu'on déclaré des sources de l'exécutif européen à EurActiv.com.

Viviane Reding (société de l'information), Louis Michel (aide humanitaire), Janez Poto?nik (recherche), Danuta Hübner (politique régionale) et Ján Figel (éducation) ont déjà informé le président de la Commission, José Manuel Barroso, de leur intention de rentrer dans leurs pays d'origine en vue de faire campagne pour les prochaines élections européennes, a déclaré un représentant de haut niveau de la Commission.

Le collège a déjà commencé à chercher un moyen de redistribuer leurs portefeuilles pendant leur absence, a ajouté cette même source sous couvert d'anonymat.

L'exécutif européen se prépare donc à un nouveau jeu de chaises musicales. En mai, le commissaire à la Justice et aux affaires intérieures, Franco Frattini, avait quitté la Commission pour prendre part à la campagne des élections générales en Italie et de rejoindre plus tard le gouvernement de Silvio Berlusconi en tant que ministre des Affaires étrangères.

A l'époque, la France et l'Italie s'étaient accordés pour échanger leurs portefeuilles. Jacques Barrot a récupéré le dossier de la justice, tandis que l'italien Antonio Tajani, a pris en charge celui du transport.

Formellement, les commissaires peuvent décider seulement deux jours avant l'élection de quitter la Commission pour se lancer dans des campagnes politiques. Mais selon une source de la Commission, "il semble peu probable qu'ils attendent jusqu'à la dernière minute". Un scénario plus probable est que les commissaires quitteront la Commission dès que le parlement fermera pour vacances électorales, le 7 mai.

Selon le code de conduite interne de la Commission, les membres du collège doivent informer le président de leur intention de participer à une campagne électorale ainsi que du rôle qu'ils doivent jouer dans cette campagne. Au cas par cas, le président doit décider si la participation prévue à la campagne est compatible ou non avec les devoirs des commissaires.

Un porte-parole de la Commission, Johannes Leitenberger, explique "qu'on ne demande pas aux commissaires de se retirer s'ils ajoutent simplement leur nom sur la liste d'un parti. Toutefois, ils doivent quitter la Commission s'ils veulent mener une campagne active", a-t-il déclaré.

Depuis novembre 2004, date à laquelle la Commission actuelle menée par le président Barroso est entrée en fonction, trois commissaires ont cédé leur portefeuille: Peter Mandelson (commerce), Franco Frattini (justice) et Markos Kyprianou (santé).

De nombreux anciens commissaires ont rejoint les rangs du parlement européen, notamment l'Italienne Emma Bonino et le belge Philippe Busquin.

Des analystes pensent que le prochain parlement connaîtra une augmentation du nombre d'hommes politiques connus, ce qui stimulera l'image de l'Union européenne. En vue de promouvoir le contingent français à l'assemblée européenne, le président Sarkozy a demandé à Michel Barnier et Rachida Dati d'être en tête de la liste en Ile-de-France pour les élections européennes.

 

 

Site d'EurActiv.fr

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :