Le chômage des jeunes dépasse les 18% en Europe

 |   |  207  mots
Les jeunes sont particulièrement affectés par la crise. Au premier trimestre 2009, les 15-24 ans sont plus de 5 millions à rechercher un emploi, soit un million de plus que l'an passé.

C'est une nouvelle qui ne devrait pas réjouir les jeunes qui souhaitent entrer sur le marché du travail cette année. D'après Eurostat, le taux de chômage des 15-24 ans a augmenté plus vite que pour l'ensemble de la population dans l'Union Européenne au premier trimestre. Au total, 5 millions de jeunes sont au chômage dans toute l'UE, soit un million de plus que l'an passé. Dans la zone euro, ils sont 3,1 millions contre 2,5 millions auparavant.

Au premier trimestre 2009, le taux a bondi à 18,3% dans l'ensemble des 27 pays. Ce qui correspond à une hausse de 3,7 points par rapport au premier trimestre 2008. Par comparaison, le taux de chômage pour la population globale a augmenté de 1,5 point pour atteindre 8,2%.

Cette hausse du chômage des jeunes touche tous les pays hormis la Bulgarie. Elle affecte le reste des 27 à des degrés divers. Les hausses les plus fortes sont enregistrées en Lettonie (passée de 11% à 28,2% en un an), en Estonie (de 7,6% à 24,1%) ou encore en Lituanie (de 9,5% à 23,6%). Les hausses les plus faibles concernent l'Allemagne (de 10,2% à 10,5%) et la Pologne (de 17,8% à 18,2%).

La France se situe au dessus de cette triste moyenne. Pour le premier semestre, le taux de chômage des 16-25 ans est de 23,5%.

(retrouvez le communiqué d'Eurostat).
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
les A3I nous ont demandé de faire beaucoup d'enfants pourqu'ils puissent payer nos retraites un jour. En fait, nous ne pourrons pas prendre nos retraites un jour car nous devrons travailler jsqu'à la fin de notre vie pour subvenir à présent aux besoins de nos trop nombreux jeunes sans travail : 5 millions déjà en Europe entre 18 et 24 ans et ce n'est pas fini !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
grace à nos énarques, et aux cadres de nos entreprises qui embrassent la mondialisation, les jeunes vont devoir se résoudre à aller trouver du traivail dans les pays en voie de développement. Le ministre de l'éducation nationale doit inscrire le mandarin et les dialctes indoux aux programmes scolaires dès septembre 2009 - de même les formations professionnelles doivent mettre l'accent sur ces langues exotiques, mais probablemet ajouter pour tous le russe, le bulgare, le tchetchene puisque tout va etre produit dans ces pays porteurs. Il y a le viet nam ou ils parlent un peu le français, mais il faut que les jeunes se depechent de construire leur embarcation pour y aller très rapidement et prendre les premières places

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :