Les chambres de commerce françaises se mobilisent pour la nouvelle mandature

 |   |  344  mots
Les représentants des PME alertent les pouvoirs publics européens sur la nécessité de prendre en considération les spécificités des petites et moyennes entreprises dans les cinq années à venir.

Renforcer la coopération entre les décideurs européens et les "acteurs de terrain", que sont les PME. C'est en substance le message délivré par le manifeste de l'Association des chambres françaises de commerce et de l'industrie (ACFCI), présenté le 30 septembre à Bruxelles par son président, Jean-François Bernardin.

Cinq axes structurent ce texte de 29 pages. Parmi eux, la nécessité de renforcer la compétitivité de l'UE en donnant la priorité aux PME. Avec en ligne de mire, la mise en ?uvre du Small Business Act (SBA) adopté par les Etats membres en décembre 2008. (EurActiv.fr 8/12/2008)

Plébiscité comme un moteur de la relance de la stratégie de croissance par l'UE, le SBA n'est cependant pas contraignant. "Il faudra le faire vivre", note à ce sujet le manifeste de l'ACFCI. A cette fin, l'association insiste sur la nécessité pour les pouvoirs publics de s'approprier et de respecter le principe du "Think small first", notamment en incluant les PME dans les études d'impact. A cet égard le texte préconise "une réflexion de fond sur les outils de consultation" et appelle "à davantage de transparence, par exemple lors de la mise en place des groupes de travail pour le suivi des consultations".

Une manière de pointer du doigt l'absence de méthode proposée aujourd'hui par le gouvernement français sur l'organisation concrète de la consultation des PME dans le cadre de la mise en place du SBA en France.

La mise en ?uvre du plan d'action qui accompagne le Small Business Act est également visée par le manifeste. "Comment savoir de quelle manière les préconisations du plan d'action sont réellement mises en ?uvre ?", s'interroge-t-on à l'ACFCI à Bruxelles.

Pour répondre à cette question, le manifeste propose, de s'appuyer notamment sur le Réseau Entreprise Europe afin d'assurer "une remontée d'information structurée et régulière par le biais des panels de PME, ou par l'utilisation d'indicateurs quantitatifs et qualitatifs ciblés".


Retrouvez toute l'actualité européenne, avec notre partenaire EurActiv.fr

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :