Défense : le manque de transparence pénalise les PME

 |   |  404  mots
Les PME peinent à décrocher des contrats dans le secteur de la défense de l'UE, par manque d'information, selon un rapport commandé par la Commission européenne.

Sur un marché européen fragmenté, les PME spécialisées dans la défense se heurtent à un accès difficile à l'information, a conclu une étude du cabinet britannique Europe Economics.

La majorité des entreprises ne sont pas au courant des opportunités commerciales éventuelles. Bien que certains sous-traitants maintiennent des liens étroits avec des acteurs plus importants, les PME ont rarement la possibilité de dénicher des marchés potentiels en dehors de leurs pays.

La capacité des PME à répondre à la demande n'est pas mise en cause. Leur problème est la difficulté à trouver et remporter des marchés, selon l'étude.

La solution proposée aux gouvernements de l'UE est d'améliorer le flux d'informations à destination des plus petites entreprises. La France et le Royaume-Uni sont cités comme des exemples à suivre dans ce domaine.

Coordonner le partage d'information à l'échelle communautaire

Afin de mieux diffuser les informations en Europe, le rapport préconise un rôle accru de l'Agence européenne de défense (AED) et de l'Association des industries européennes de l'aérospatial et de la défense (ASD). La Commission européenne soutient ces deux organismes.

La directive relative aux marchés publics dans le domaine de la défense devrait notamment permettre de gérer l'accès aux autorités contractuelles de défense nationales, explique le rapport. Il s'agit de l'un des obstacles majeurs à la réunion d'informations, selon les PME. Le "paquet défense" et le code de conduite de l'AED sont ainsi censés aider à améliorer la compétitivité des PME spécialisées dans la défense.

La nouvelle législation promet de bouleverser le secteur. Certains acteurs risquent d'être éliminés tandis que d'autres pourront prospérer grâce à de nouveaux marchés.

Le marché de la défense, concentré dans six pays

Le rapport confirme que le marché européen de la défense est gravement déséquilibré, avec une nette domination des Etats de l'Ouest. Environ 87% de la production d'équipements de défense en Europe est localisée dans seulement six pays : la France, l'Allemagne, l'Italie, l'Espagne la Suède et le Royaume-Uni. Cependant, ces Etats membres ne représentent que 52% de PME spécialisées dans la défense.

 

Lire la suite de l'article Défense : le manque de transparence pénalise les PME

Retrouvez toute l'actualité européenne, avec notre partenaire EurActive.fr

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :