Christine Lagarde invitée au conseil des ministres allemand

 |   |  272  mots
La ministre de l'Economie se rend au conseil des ministres allemand à Berlin. Une première permise par la nouvelle procédure de coopération franco-allemande adoptée en février 2010.

En cette période de tourmente économique, la présence de Christine Lagarde au conseil des ministres allemand à Berlin, ce 31 mars 2010, inaugure une nouvelle modalité de coopération entre les gouvernements français et allemand,

établie

le 4 février 2010. Son homologue allemand, le ministre des Finances, Wolfgang Schäuble, participera également au conseil des ministres français le 7 avril.

L?instauration de cette coopération interministérielle semble faire suite à l?échec de la proposition du président de la république, Nicolas Sarkozy, à l?automne 2009, de créer un ministre franco-allemand. Cette idée novatrice pour laquelle des négociations avaient été entamées n?avait pas séduit les Allemands. La participation active au conseil des ministres s?inscrit dans cette continuité, estime Sylvain Schirmann, directeur de l?IEP de Strasbourg. "On cherche par le symbole à créer la dynamique et l?évolution", juge-t-il.

Le fait que Christine Lagarde soit la première ministre reçue par le conseil des ministres allemand n?est d'ailleurs pas anodin. "C?est symbolique à double titre. Elle incarne l?expression des divergences sur les politiques économiques en Europe, c?est elle qui a critiqué publiquement les positions allemandes sur la Grèce", a déclaré Sylvain Schirmann. Cette participation au conseil des ministres illustre le fait qu?en Europe "on peut exprimer des divergences sans que cela ne crée jamais de crispations", poursuit-il. Un signal fort est ainsi envoyé à ceux qui avaient douté de la solidité du couple franco-allemand.

Lire la suite de l'article Christine Lagarde invitée au conseil des ministres allemand

Retrouvez toute l'actualité européenne, avec notre partenaire EurActiv.fr

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :