La Grèce rétrogradée attend le plan d'aide européen

 |   |  257  mots
Alors que les Bourses européennes ont clôturé en très forte baisse, mardi 27 avril, la zone euro devrait attendre le 10 mai pour déclencher le plan d'aide à Athènes.

Le président du Conseil européen, Herman Van Rompuy, a confirmé depuis le Japon, où il est en voyage officiel, son intention de convoquer une réunion des chefs d'Etat et de gouvernement des pays de la zone euro "autour du 10 mai". Cette rencontre, qui interviendrait donc au lendemain de l?élection dans le Land allemand de Rhénanie du Nord-Westphalie, doit avoir pour but de déclencher le dispositif d'aide à la Grèce.

Cette annonce fait suite à une très mauvaise journée sur les Bourses européennes. Celles-ci ont creusé leurs pertes en fin de séance, mardi 27 avril, et clôturé en forte baisse après l'annonce par l'agence de notation Standard & Poors de l'abaissement de la note d'émetteur souverain du Portugal puis de la rétrogradation de celle de la Grèce en catégorie pourrie "junk".

Le CAC 40, déjà pénalisé par les inquiétudes entourant la Grèce, a terminé en repli de 3,82% à 3.844,60 points, marquant ainsi sa première clôture sous le seuil de 3.900 points depuis mars. L'indice pan-européen FTSEurofirst 300 a quant à lui chuté de 2,64% à 1.073,84 points. Il s'agit de la plus forte baisse de l'indice parisien depuis plus d'un an.

Plus tôt dans la matinée, le ministre grec des Finances, Georges Papaconstantinou, avait indiqué que la Grèce ne pouvait plus emprunter sur les marchés.

Lire la suite de l'article La Grèce rétrogradée attend le plan d'aide européen

Retrouvez toute l'actualité européenne, avec notre partenaire EurActiv.fr

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :