Treize industriels veulent développer les réseaux électriques en Méditerranée

 |   |  337  mots
Appelé "Transgreen", le projet pourrait permettre la production et le transport de 20 gigawatts d'électricité supplémentaires d'ici à 2020 entre l'Afrique et l'Europe.

Le projet solaire méditerranéen prend forme. Un an après le lancement du projet

Désertec

, formé par une vingtaine de multinationales, la France a annoncé, lundi 5 juillet, l?alliance de treize industriels pour développer un réseau de transport de l?électricité autour du bassin méditerranéen.

Ce consortium, auquel prennent notamment part les français RTE, Areva, EDF, CDC infrastructure et Alstom, doit mettre en place un cadre nécessaire pour permettre la production et le transport de 20 gigawatts d?électricité supplémentaires d?ici à 2020. Si Transgreen n?a pas vocation à être le bailleur de fonds des nouveaux projets, ses inspirateurs veulent encourager les investissements dans la région. Le consortium sera d?ailleurs doté d?un budget modeste, de l?ordre de 2 à 3 millions d?euros.

Concrètement, un bureau d?études devrait être opérationnel d?ici à la fin 2010. Il devra proposer un "schéma directeur technique et économique" d?un réseau transméditerranéen. Sur les 20 GW produits, 5 GW seront destinés à l?Europe, indique la déclaration d?intention signée par les treize industriels. Le coût de la création des interconnexions permettant de transporter les 5GW de l?Afrique vers l?Europe devrait s?élever à 8 milliards d?euros, pronostiquent les signataires de Transgreen.

"On ne peut pas construire des centrales solaires et nucléaires sans prévoir le transport de l?électricité", a jugé le conseiller de l'Elysée Henri Guaino. "C?est la meilleure réponse à ceux qui doutent de l?Union pour la Méditerranée", s?est-il réjoui, reprenant l?une de ses phrases fétiches lors de la présentation de chaque projet lié à ce processus, lancé en juillet 2008. "Le plan solaire méditerranéen repose désormais sur deux pieds : Désertec pour la production, et Transgreen pour le transport", s?est-il félicité.

Lire la suite de l'article Treize industriels veulent développer les réseaux électriques en Méditerranée

Retrouvez toute l'actualité européenne, avec...

Euractiv

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :