David Cameron touché par une affaire de trafic d'influence

 |   |  385  mots
David Cameron/Copyright Reuters
David Cameron/Copyright Reuters (Crédits : REUTERS)
Piégé par des journalistes, Peter Cruddas, le responsable du financement du parti conservateur britannique, qui offrait contre rémunération la possibilité d'influencer la politique du Premier Ministre, a démissionné.

Dîner avec le Premier ministre britannique David Cameron ou son ministre de l'économie George Osborne et influencer la politique gouvernementale ? C'est possible, en versant l'équivalent de 295.000 euros au parti conservateur. Des journalistes du Sunday Times ont révélé l'affaire samedi soir et provoqué la démission immédiate du co-trésorier du parti, Peter Cruddas. Ce banquier a en effet été filmé lors d'une discussion avec les journalistes se faisant passer pour les dirigeants d'un fonds d'investissement du Liechtenstein. Il leur a assuré que "118.000 euros, c'est pas mal mais 236.000-295.000 euros, c'est la première division (...) Ce que vous obtiendrez tout d'abord c'est de participer aux dîners de Cameron et Osborne. Vous obtiendrez beaucoup d'informations."

"Tout est confidentiel"

Si les dîners officiels sont visiblement fréquents pour les plus généreux donateurs du parti conservateur, Peter Cruddas précise ensuite que ces soirées-là ne rentreront pas dans le cadre officiel : "Lorsque vous rencontrerez David Cameron, vous rencontrerez David Cameron, pas le Premier ministre. Mais, dans cette salle, tout est confidentiel et vous pourrez lui poser n'importe quelle question. Si vous n'êtes pas content de quelque chose, nous vous écouterons et nous transmettrons vos idées au Comité stratégique du Premier ministre car nous envoyons tous les retours au Comité."

Une fortune estimée à plus d'un milliard d'euros

Le Premier ministre a dénoncé le comportement "inacceptable" de Peter Cruddas, assurant que "ce n'est pas la manière dont nous levons de l'argent au parti conservateur". Même si le banquier a annoncé dans sa lettre de démission "qu'il ne pouvait pas offrir l'accès à David Cameron et qu'il n'avait jamais rencontré quiconque de l'équipe stratégique du Premier ministre", ces dénégations ne convainquent personne : détenteur d'une fortune estimée à plus d'un milliard d'euros, il n'a sans doute pas agi par simple intérêt personnel. Et le refus lundi matin de David Cameron de dévoiler la liste des invités passés par son domicile sous prétexte que l'information relève du domaine privé ne devrait pas satisfaire quiconque. En effet, Peter Cruddas assure dans la vidéo que les principaux donateurs du parti y ont été invités à dîner avec l'épouse du chef du gouvernement.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :