Grèce : nouvelle aggravation du chômage en mai

 |  | 251 mots
Lecture 1 min.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le chômage grec a atteint un nouveau record à 23,1% de la population active en mai. Il frappe plus d'un jeune sur deux.

Le taux de chômage en Grèce a atteint un niveau record au mois de mai, à 23,1% de la population active contre 22,5% en avril, et frappant plus d'un jeune sur deux, a annoncé jeudi l'Autorité des statistiques grecques.

Plus de la moitié des jeunes sans emploi

Au total, la Grèce comptait 1.147.372 chômeurs en mai, un chiffre en hausse de 3,1% sur un mois et de 37,2% sur un an, selon les données de l'Autorité, incluant désormais une correction des évaluations saisonnières. Plus de la moitié (54,9%) des jeunes non scolarisés de 15 à 24 ans, et près du tiers (31,6%) des 25-34 ans étaient à la recherche d'un emploi. En mai 2011, le taux de chômage s'élevait à 41,7% et 23,3% respectivement pour ces deux tranches d'âge.

L'écart se reduit entre hommes et femmes... dans le mauvais sens

Privilégiés de l'emploi face aux femmes pendant les années de prospérité, les hommes sont désormais rattrapés, avec un taux de chômage masculin de 20,3% contre 26,8% pour les femmes. En mai 2009, dernière année avant que le pays ne sombre dans la crise de la dette, deux femmes étaient au chômage pour un homme, avec des taux respectifs de 13% et 6,5%. Le chômage a été multiplié par deux depuis 2010, alors que la Grèce traverse actuellement sa cinquième année de récession et doit subir à la demande de ses créanciers une cure d'austérité en échange des prêts internationaux pour échapper à la faillite.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/08/2012 à 16:35 :
C'est pas le terme chômage qu'il faut utiliser mais celui de pauvres et d'extra pauvres. Bref une fabrique et un génocide de pauvres généralisés dans toutes l'Europe pour sauver les financiers et la bourses. Les suicides se multiplient à tous âges car nous n'avons plus aucun avenir, que des dettes, la faim au ventre et la peur de perdre un toit sur la tête ! La France arrive a grand pas dans ce sens.
a écrit le 09/08/2012 à 14:45 :
C est le mois d aout ! quel plaisir d avoir des estimations avec 2 mois de retard
a écrit le 09/08/2012 à 13:15 :
Ca tiend compte du marché noir ou pas ? Si c est comme l espagne pas de probleme vu que des 25% au chomage les 2 tiers travail au noir...
Réponse de le 09/08/2012 à 14:17 :
Oui même que ça s'appelle la dévaluation intérieure ...
a écrit le 09/08/2012 à 12:46 :
Nouvelle aggravation du chômage en mai pour la Gèce; le contraire m'aurait fortement étonné.
Ceci dit, c'est un titre d'actualité pour la ZE.
Réponse de le 09/08/2012 à 13:19 :
Autre probleme dramatique c'est que le grec ne se parle que chez eux, difficile d'aller chercher du boulot ailleurs alors que la mobilité est une porte ouverte à l'emploi. Aussi je ne comprend pas comment le pas demander à leur richissime église de ne pas participer à l'effort. Eux qui étaient communiste c'est chez nous qu'on invente des taxes à 75%.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :