Union européenne : et un commissaire de plus !

Le Conseil européen a décidé, mercredi, de conserver le principe d'un commissaire européen par Etat-membre. La Croatie, qui rejoindra l'Union cet été, aura donc son représentant en charge d'un dossier à la Commission au 1er novembre 2014, ce qui portera leur nombre à 28.
José Manuel Barroso président de la Commission européenne. Copyright Reuters
José Manuel Barroso président de la Commission européenne. Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)

De 27, ils passeront bien à 28 au 1er novembre 2014. Mercredi, le Conseil européen a décidé que la Commission européenne doit compter autant de membres que l'Union européenne compte d'Etat. Avec l'arrivée de la Croatie au sein de l'Union européenne, au 1er juillet, un nouveau poste de commissaire, avec son propre portefeuille, devra donc être créé.

La question se posait car le traité de Lisbonne avait décidé qu'au 1er novembre 2014, le nombre de commissaires européens devait correspondre au deux tiers du nombre d'Etats membres... sauf si le Conseil européen en décidait autrement. La difficulté de la gouvernabilité de l'Union européenne se pose également. Les 27 commissaires, un par nationalité, représente déjà un executif un peu large. La crainte des petits Etats de perdre leur voix à la Commission a été plus forte. Mardi, le Spiegel rapportait que garder 28 commissaires au lieu de 19 (deux tiers de 28) allait coûter au 13,5 millions d'euros par an aux européens. Le conseil européen, dans son communiqué de mercredi, annonce se réserver cependant le droit de réviser cette décision le jour où l'Union européenne comptera 30 Etats membres.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 5
à écrit le 26/05/2013 à 12:18
Signaler
A bien ? , bientôt 30 ? , 28 un chiffre enfin rond , déjà que les français ne comprennent pas pourquoi l'Europe leur echappe ? , on a déjà 27 personnes a décider pour nous désormais contre 26 il y'a quelques semaines encore , pas sur que les prochain...

le 29/05/2013 à 20:37
Signaler
Les riches ont pris le boat people et la population le radeau de la méduse. 35 ans de déficit et de status quo. Alors comment se règle le déficit ? Aux Etats-Unis c?est pareil, le mur de la dette tombe et le président Obama prend des mesures d?économ...

à écrit le 24/05/2013 à 17:44
Signaler
Dans l'indifférence générale - y compris au sein du PE - le Conseil européen vient de barrer d'un trait de plume une des plus importantes réformes institutionnelles inscrites au Traité de Lisbonne. La réduction du nombre des commissaires avait notamm...

à écrit le 24/05/2013 à 15:44
Signaler
Bonjour, oui il y a déjà trop de représentation à Bruxelles, encore un gas payer trop chère à ne pas faire grand chose... Sa faire des fonctionnaires cela pose pas de problème... Par contre trouver des sortie de crise s'est beaucoup plus dure.... D...

à écrit le 23/05/2013 à 20:38
Signaler
De la balle! Encore des salaires à payer avec nos sous!et de quoi planquer des vieux politicards grilles dans leurs pays!

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.