Dette grecque : "L'enfer jusqu'en juin" (ministre des Finances)

 |   |  441  mots
Yannis Stournaras, le ministre des Finances grec, a reconnu vendredi que les discussions étaient difficiles refusant toutefois de parler d'impasse.
Yannis Stournaras, le ministre des Finances grec, a reconnu vendredi que les discussions étaient "difficiles" refusant toutefois de parler d'"impasse". (Crédits : Reuters)
Yannis Stournaras, ministre des Finances grec, affirme que les conditions posées par les bailleurs risquent d'être dures mais il refuse un plan qui ne comporterait pas des "mesures structurelles" et seulement des mesures d'austérité pour assurer les besoins financiers après la fin du deuxième plan d'aide.

Le gouvernement grec s'attend à vivre "l'enfer" jusqu'en juin 2014 dans les négociations avec ses bailleurs internationaux sur les besoins de financement du pays et le niveau de sa dette, a estimé dimanche le ministre des Finances Yannis Stournaras dans l'hebdomadaire To Vima.

"Tout va être passé en revue et jugé avec nos prêteurs", prédit Yannis Stournaras. Le ministre a affirmé également au quotidien libéral Kathimerini que la Grèce refuserait un nouveau plan de soutien s'il est accompagné de mesures d'austérité supplémentaires. "Nous n'accepterons un nouveau paquet (d'aide) que s'il n'est pas conditionné à de nouvelles mesures financières, mais à des mesures structurelles".

Une surenchère de dramatisation

Ces déclarations s'inscrivent dans un contexte d'inquiétude grandissante, du côté de l'exécutif grec, sur l'issue des discussions avec les créanciers de la Grèce (UE, BCE, FMI) visant à trouver des solutions aux besoins financiers du pays après la fin du second programme d'aide en juillet 2014.

Cette inquiétude faisait dimanche la Une de la presse nationale dans une surenchère de dramatisation: To Vima (centre gauche) évoquait un "thriller sur le dette" décrivant la Grèce comme "otage" du "jeu" entre UE, FMI et BCE tandis que Kathimerini décrivait "les jours d'angoisse" du gouvernement de coalition conservateurs-socialistes d'Antonis Samaras "sous la menace de nouvelles mesures".

Le quotidien populaire de centre gauche Ethnos titre de son côté sur le "chantage de la troïka en vue d'un nouveau mémorandum" d'austérité. Athènes et ses créanciers divergent sur l'ampleur des besoins de financement de la Grèce jusqu'en 2016 et la façon d'y pourvoir.

Une aide cumulée de 250 milliards d'euros

Ces besoins portent à la fois sur un "trou financier" lié aux remboursements d'emprunts d'Etat et sur un "trou budgétaire" qui concerne cette fois l'écart recettes/dépenses publiques dans les prévisions de budget à moyen terme.

S'y ajoute la question du sort de la dette. Les Européens et le FMI ont accordé 250 milliards d'euros de prêts en deux étapes à Athènes - 2010 puis 2012 - propulsant la dette publique au niveau de 175% du PIB cette année, contre 133 % en 2010. Pour l'heure, les partenaires européens d'Athènes n'envisagent pas l'effacement d'une partie de cette dette, alors que le FMI le préconise.

La troïka évalue actuellement l'état d'avancement des réformes en Grèce avant le versement d'une prochaine tranche de prêts. Ses représentants ont quitté Athènes fin septembre pour des "raisons techniques".

Mais Yannis Stournaras a reconnu vendredi que les discussions étaient "difficiles" refusant toutefois de parler d'"impasse".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/10/2013 à 17:53 :
les grecs sont des profiteurs , voleurs , tricheurs , que vous voulez vous de +
a écrit le 21/10/2013 à 8:09 :
Les ministres de la misère règnent sur l'Union européenne.
Réponse de le 21/10/2013 à 12:32 :
Y. Stournaras est «un enfant très aimable» du système de mondialisation, du néo-libéralisme et de Troïka. En France il y a «des enfants» similaires?
Réponse de le 21/10/2013 à 14:28 :
L'argent et la misère ne se partagent pas c'est pour cela que par moment la marmite explose. Nous, nous avons un président de la République française qui déclare à une enfant de quinze ans "ta famille tu l'aimes ou tu l'a quittes" c'est encore une autre forme de misère qui pour moi n'a pas de nom car les bras m'en tombent.
a écrit le 21/10/2013 à 5:56 :
250 milliards d'euros, hors intérêts de la dette, cela fait combien en Féta et huile d'olive ?
a écrit le 20/10/2013 à 20:23 :
La pauvreté s'installe et les populations ne bougent pas. ça doit bien rassurer les "libéraux" dans leur marche vers la société du 19ème siècle.
Réponse de le 20/10/2013 à 23:40 :
Je ne vois pas bien le rapport avec le libéralisme.....
Réponse de le 21/10/2013 à 7:29 :
Non c'est plutôt le fruit du néo conservatisme ...
a écrit le 20/10/2013 à 18:44 :
La finance dirige le Monde. Elle a pris son temps, possède de nombreux leviers politiques écologiques idéologiques et bien sur financiers. Jusqu?où s'arrêtera t'elle, sais pas mais ce que je sais c'est que comme les Dalton elle se vendra elle même pour fructifier ou sauver son fric. D?où les banques peuvent-elles être plus riches que les Pays sans avoir jamais fabriqué même une roue de brouette ? Les peuples se déchireront
Réponse de le 20/10/2013 à 19:36 :
Bof ! L'Irlande qui elle paie des impôts et fait les sacrifices commence à s'en sortir, idem au Portugal, Espagne et Italie où ça va un peu mieux. Les Grecs n'ont que ce qu'ils méritent après tout, on ne peut pas avoir d'aides sans contreparties ! Faire appliquer et monter un vrai cadastre, cesser le travail au noir, faire payer l'Eglise et les armateurs, que les commerçants cessent de refuser les paiements par cartes bleues (il faudrait même qu'ils refusent les paiements en cash au dessus d'un certains montant) etc... Privatiser à mort, virer un max de fonctionnaires ...
Réponse de le 20/10/2013 à 20:15 :
L'irlande qui a recu des aides de l'europe ,fait du dumping fiscale et social deloyal et ne s'en sort pas tant que ca ,le Portugal et au bord de la revolution l'espagne creve a petit feu Rajoy le corrompu fait encore mieux que Hollande ,10% d'Espagnol le suivent! l'Italie est dans l'impasse et la grece soumise aux allemands qui les ont corrompu et en france ca va peter tout va bien!! ah oui l'Allemagne responsable de tout ca et uni comme au bon vieux temps.
Réponse de le 20/10/2013 à 20:22 :
c'est vraiment dégueulasse de dire "qu'ils n'ont que ce qu'ils méritent" ! qui les a mis dans cet enfer? dites un peu qu'on évalue si ce que vous dites est exact...surtout !!! allez, donnez donc vos explications, on est tout"ouïe !!
Réponse de le 20/10/2013 à 20:30 :
@Chris Les "aides " accordées aux Grecs sont remboursées avec de gros intérêts et ne profitent en aucun cas aux Grecs ! Au Portugal, les commerces ferment les uns après les autres, le chômage a explosé en Espagne et en Italie, ce n'est guère plus brillant mais selon vous, ils commencent à s'en sortir. Ah ben si vous le dites...
Réponse de le 20/10/2013 à 20:40 :
@leblanc +10000
Réponse de le 20/10/2013 à 21:09 :
@Chris Oui, vraiment dégueulasse !
Réponse de le 20/10/2013 à 21:47 :
@Chris ... Ca va mieux ???? Vous avez la berlue me semble-t-il ... Espagne et Portugal ont atteint un taux de créances douteuse de plus de 11% soit respectivement 164 millards pour l'Espagne et 34 pour le Portugal à éponger sous peine de faillite de leurs banques et de ruines de leur population (et là il ne s'agit pas des sommes au-dessus de 100 000 euros). L'Italie c'est 10.3% mais je n'ai pas le montant en milliards (je dirai certainement 200). Dans ces 3 pays, les entreprises n'arrivent plus à financer correctement leur achat de matière première pour produire et livrer leurs clients, au point où certaines entreprises avec des carnets pleins à 3 ans sont à vendre à des investisseurs pour éviter la faillite faute de liquidités et malgré leur solvabilité. La Grèce n'en parlons pas sauf que désormais plus de 30% des transactions se font soit par du troc soit au black (donc plus de taxes ni d'impots qui entrent dans les caisses de l'Etat pour cette partie là). NON chris, moi je dirai que nous n'avons jamais été aussi prêt d'une faillite de ces 3 pays ...
a écrit le 20/10/2013 à 18:42 :
En Grèce, seuls 20% de la TVA sont payés ! Et concernant les impôts fonciers, c'est carrément pire ! Dans ces conditions, quelles que soient les aides extérieures, l'Etat restera désargenté... Le problème est donc avant tout un problème grec.
a écrit le 20/10/2013 à 18:23 :
Il n'a pas dit en juin de quelle année.
Il n'y a pas d'issue pour aucun état à ce problème de dette.

Système financier mis en place en 173 en France par Pompidou issu de la banque Rotshild (comme par hasard) .Idem aux USA avec la FED (dont la nouvelle dirigeante est aussi le douzième dirigeant de la même tribu que Rotschild) idem maintenant avec la banque européenne.

Les intérêts sont tels qu'il entretiennent et grossissent la dette p^lus vite qu'aucun état ne peut la rembourser.
C'est un système mis en place pour capter une part démesurée du PNB de chaque pays, dans un premier temps, puis les intérêts grossissant, il faut s'attaquer à l'épargne ce que vient de conseiller à la France la riche Lagarde..
Les prêteurs "institutionnels "ne s'arrêteront que quand ils posséderont la quasi totalité de la richesse mondiale. Nous serons tous devenus des esclaves.
Regardez bien la Grèce, elle n'a qu'un peu d'avancer sur la France : prisonniers du même système, inéluctablement nous allons les rejoindre.
Tous les pays d'EZurope y passeront,y compris l'Allemagne et aux USA, le blocage a pu être reporté cette semaine parce que la FED a accepté de fournir de la fausse monnaie.

A moins qu'un gouvernement indépendant, ce qui n'est pas le cas maintenant (Sarkosty comme Hollande se sont vendus pour se faire élire) décrète que la dette est artificielle, ce qui est vrai, qu'elle n'est pas due et arrête de la payer.

Tôt ou tard c'est comme ça que ce système qui est la plus belle escroquerie depuis l'invention du papier monnaie , se finira.
Une dette qui ne correspond a rien qui elle même est fictive libellée en papier monnaie dont la valeur est aussi fictive.

Réponse de le 20/10/2013 à 19:11 :
Concernant l'expression 'tous les pays d'europe' , cela commence à se concrétiser , j'ai entendu parler récemment de l'Allemagne et du Luxembourg ,en ligne de mire , peut-etre des ragots volontairement démoralisateurs : qui vivra assez vieux verra !
Réponse de le 21/10/2013 à 9:55 :
Je ne suis pas tout à fait rassuré quant à l'avenir, mais concernant les grecs en particulier, je constate qu'on leur a laissé le temps pour sortir du moyen-âge et qu'ils ne sont pas capables de se prendre en mains autrement qu'avec de sérieux coups de pieds au cul. Ils sont tellement démocrates qu'ils ne savent plus prendre aucune décision et ont dépensé sans compter, en espérant que Zeus allait rembourser à leur place. Ils accablent les allemands, en oubliant que toute l?Europe est solidaire et que quand le allemand payent 30%, la France arrive seconde avec 19%. Il ne reste qu'une bonne dictature qui va les remettre au pas, comme ça ils arrêteront de pleurnicher. Pour l'instant ils s'inventent des richesses mirobolantes, comme si les allemands leurs devaient le moindre sou. Au lieu de créer de la richesse ou de rester simplement à leur place, ils veulent jouer dans la cour des grands, alors qu'ils ne jouent que dans la cour des glands.
Réponse de le 21/10/2013 à 13:18 :
Commentaire indécent ! Et oui, l'Allemagne doit de l'argent à la Grèce. Depuis près de 70 ans. Renseignez-vous et épargnez-nous vos clichés aussi racistes qu'inutiles.
Réponse de le 21/10/2013 à 19:52 :
@ Muppetchaud J admire votre esprit et votre mentalité un peu autoritaire! Il faut voir la vérité! Le rêve de l unification des pays européens se trouve aux mains d une Allemagne «germanique» qui gouverne l Europe et pour cette raison est responsable pour la pauvreté, non seulement des Grecs mais aussi de tous les citoyens européens, y compris des Français (avec un pourcentage des pauvres toujours accéléré).
Réponse de le 22/10/2013 à 12:27 :
J'arrive pas à y croire, décidément il n'y a rien à faire avec des gens comme vous. La Grèce a toujours été pauvre, et c'est pas en s'endettant qu'elle atteindra le niveau de vie des pays riches! Vous vous prenez pour des martyres, restez simples et dignes, là vous passez pour les pires sangsues de l'Europe. Et ces idioties avec une Allemagne prédominante, qu'est ce que ça veut dire, encore? De quelle domination parlez vous? Les Allemands survivent depuis la guerre en bossant tous le plus possible, même s'il faut être mal payé et paye pour tout le monde, vous avez entendu parler des montants compensatoires dans l?agriculture? Autant d'ignorance et de mauvaise foi me font vomir. Il y'a des gens qui n'acceptent pas de ne pas briller, que ça soient les vieux chnocks qui rêvent encore de Louis 16 et de Napoléon, ou des Grecs avec leur empire avant Jésus Christ. Foutez un peu la paix aux Allemands et laisser les bosser tranquille, comme ça ils vous fileront plus de fric, que vous n'êtes pas fichu de gagner tout seul, nom d'une pipe!
a écrit le 20/10/2013 à 18:11 :
Oh putain !
a écrit le 20/10/2013 à 17:52 :
On se demande comment des hommes et des femmes veulent encore être au pouvoir dans ce pays: c'est suicidaire.
Réponse de le 20/10/2013 à 20:23 :
c'est surtout "suicidaire" pour LE PEUPLE GREC! remettons les pendules à l'heure SVP !!!
Réponse de le 20/10/2013 à 20:31 :
++++++++++++++++
a écrit le 20/10/2013 à 17:29 :
Cette politique de jusqu'au-boutisme avec la Grèce ne mèneras nulle part.Son économie n'est pas adapter à l'euro.dette de 175% / pib est après on fera quoi à 200%.Si c'est un laboratoire d'idées la Grèce,ceux qui les conçoivent ,doivent être proche de la démence.
Réponse de le 20/10/2013 à 17:54 :
vous croyez que la Roumanie est adaptée?? les Grecs sont plus sympas que les Roumains en gang!
Réponse de le 20/10/2013 à 22:46 :
les Grecs sont sympas , en effet, un peuple vraiment simple et sympa, mais les oligarques , politicards et banksters de tous poils leur font vivre "l 'inquisition, l'enfer sur terre...c'est minable & scandaleux !!!!
Réponse de le 21/10/2013 à 10:48 :
ombrelle et @ ombrelle c'est bien comme ça que je vois les choses aussi
Réponse de le 21/10/2013 à 15:25 :
@ Kirk, Ombrelle et @ Ombrelle
+ 1000
a écrit le 20/10/2013 à 16:28 :
La Grece est un trou noir , elle doit quitter l Europe.
A mon avis les Preteurs reçoivent leur %.
Réponse de le 20/10/2013 à 22:31 :
Un membre éminent du gouvernement fançais a dit à une époque :" il faut considérer la France comme une entreprise , s'il n'y a plus de travail dans celle-ci , il faut en chercher ailleurs " , d'ou logiquement l'inverse "si une entreprise est en faillite, elle doit fermer , si elle représente un Etat , qu'il aille en créer un autre ailleurs "! ça parait bete , mais le ministre qui avait fait cette déclaration doit s'en souvenir !
Réponse de le 20/10/2013 à 22:44 :
Un ministre du gouvernement français a dit à une époque :" il faut considérer la France comme une entreprise , si celle-ci ne peut plus fournir assez de travail pour tous les citoyens , ceux-ci ne doivent pas hésiter à s'expatrier ! " , d'ou logiquement l'inverse : "un Etat en faillite , considéré comme une entreprise , doit fermer " : ça parait idiot , mais le ministre qui avait fait cette déclaration doit s'en souvenir !
a écrit le 20/10/2013 à 16:05 :
De toute manière, la Grèce est insolvable et fera défaut un moment où l'autre. Seuls les optimistes béats peuvent penser l'inverse.
Réponse de le 20/10/2013 à 16:30 :
La Grèce doit faire défaut et au plus vite ! Il en va de la survie de tout un peuple !
Réponse de le 20/10/2013 à 17:07 :
Le probleme c'est que les créances appartenais a des fond de pensions US et Banque privé avant que l'UE rachète leurs créance pourris et maintenant faudrais leur faire cadeau.
Donc en gros il s'agit du plus gros holdup jamais réaliser. On endette un pays en trafiquants ses comptes puis on fait racheter ces dette qui seront jamais rembourser par l'UE(tes impôts et ceux de tes gosses) puis on efface la dette. c'est magique sauf que les 1ers a avoir vendu sont riche et toi tu te retrouve avec l'ardoise.
Réponse de le 20/10/2013 à 17:54 :
C'est exactement ça.
La Banque JP MOrgan avait des dettes sur la Grece. Sarkozy fait racheter ces dettes par l Europe. Et la Banque JP Morgan paie les conférences "hors de prix" de Sarkozy....Cherchez l Arnaque !!!!
Réponse de le 20/10/2013 à 18:48 :
l'ue n'a-t-elle pas a été créee pour que les pays les moins pauvres soient obligés d'aider les pays plus pauvres : une sorte de mutualisation forcée ! évidemment , pour une europe meilleure en attendant un monde meilleur .
Réponse de le 20/10/2013 à 19:54 :
Plus l'économie d'un pays est florissante ou équilibrée , mieux il est coté par les agences de notations qui décernent les AAA+, AAA-, etc..., et plus il peut emprunter , c'est à dire s'endetter : à partir d'un endettement atteignant une somme déterminée , les agences concernées lui diminuent sa note de façon qu'il ne puisse plus s'acquitter de ses dettes , il est alors obligé de se séparer petit à petit de ses biens , un peu comme au poker finalement ! mon raisonnement est certainement absurde , mais je n'ai pas fait HEC !
Réponse de le 21/10/2013 à 3:01 :
Oui vous n'avez pas fait HEC mais ceux qui l'ont fait nous gouverne...alors je dirais que c'est pas si grave....
Réponse de le 21/10/2013 à 9:59 :
Euh , le résultat de leurs connaissances acquises se font attendre . j'ai une mémoire terrible , il y a environ 30 ans , je rentre dans un bureau pour aller voir un copain , quelqu'un se lève et lance à la cantonnade : " j'ai fait HEC et supdeco , mais qu'est-ce que je fais là ! " : cela m'avait marqué !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :