Guerre en ex-Yougoslavie, la négociation

 |   |  289  mots
(Crédits : DR)
[Replay] Ultime chapitre des guerres de Yougoslavie, le conflit entre la Serbie et le Kosovo a donné lieu entre 2011 et 2013 à d’âpres négociations, menées sous l'égide de la diplomatie européenne. Ce documentaire offre un regard acéré, parfois décalé, sur les coulisses de ces conférences et la personnalité des négociateurs.

En 2008, le Kosovo déclare unilatéralement son indépendance au grand dam de la Serbie. Pendant trois ans, la tension est extrême entre les deux pays, jusqu'à ce que les esprits se calment dans l'espoir d'un rapprochement avec l'Union européenne. En mars 2011, des négociations s'engagent alors sous la houlette du SEAE (Service européen pour l'action extérieure) de la Commission.

Autour de la table, la vice-Premier ministre kosovare Edita Tahiri, le directeur des affaires politiques du ministère serbe des Affaires étrangères Borko Stefanovic et le très chevronné diplomate britannique Robert Cooper,  médiateur pour l'UE. Plusieurs accords "techniques" sont progressivement signés entre les deux parties.

10 cycles de négociations

À l'automne 2012, les entretiens passent à une phase plus politique grâce à l'engagement personnel de Catherine Ashton, haut représentant de l'Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité. Mais il faudra dix cycles de négociations pour que Belgrade et Pristina parviennent le 19 avril 2013 à un premier accord d'ensemble pour améliorer durablement leurs relations. Il portait principalement sur le statut du nord Kosovo à majorité serbe (cette communauté représente 120.000 personnes sur les 1,8 million d'habitants du Kosovo).

Depuis, il semblerait que la feuille de route soit respectée. En avril 2014, le Kosovo était formellement reconnu par 104 États, dont 23 des 28 États membres de l'Union européenne. Des entretiens sont en cours depuis le début de cette année pour préparer l'adhésion de la Serbie à l'UE ainsi qu'un ASA (Accord de stabilisation et d'association) pour le Kosovo.

Ce documentaire offre un regard acéré, parfois décalé, sur les coulisses de ces conférences et la personnalité des négociateurs.

________

>>> REPLAY La négociation (Arte)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/08/2014 à 9:32 :
Déjà le sous-titre vaut son pesant de cacahouètes"Tout au long de la décennie 1990 l'Union Européenne à passivement regardé la Yougoslavie se déchirer dans une séries de guerres meurtrières",il faut quand même oser l'écrire quand on connait le dessous des cartes.J'aime bien Robert Cooper qui retient de Napoléon que le coté militaire alors que le personnage est plus dense que cela, des détails certes,un anglais avec si peu de connaissance historique mandaté pour créer les Etats Unis d'Europe (de la concorde) voila qui surprend.Bon les livres d'histoire ça ennuie profondément certes.Nous sommes dans la réécritures.Quand aux discussions Serbie Kosovo ça aura du mal à le faire,on ne fragmente pas les pays comme cela sans tenir compte des particularismes historiques,géographiques locaux.Des points de détails évidemment pour l'empire européen.
a écrit le 31/07/2014 à 12:49 :
c'est fou comme il est facile d'écrire un article présentant un documentaire déjà diffusé. Du très très grand journalisme...................

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :