Espagne : la chute de l'euro et du pétrole font baisser le déficit commercial

 |   |  300  mots
L'Espagne qui importe 80% de son énergie, a pleinement profité de la chute des cours du pétrole.
L'Espagne qui importe 80% de son énergie, a pleinement profité de la chute des cours du pétrole. (Crédits : reuters.com)
La baisse de l'euro a permis de stimuler les exportations, tandis que la chute des cours des matières premières a baissé la valeur des importations.

Le déficit commercial espagnol s'est élevé à 1,555 milliard d'euros en novembre, en baisse de 11,6% sur un an, grâce à la bonne tenue des exportations, a annoncé vendredi le ministère de l'Economie du pays.

Les exportations de la quatrième économie de la zone euro ont atteint un niveau record pour un mois de novembre depuis le début de la série historique en 1971, à 19,944 milliards d'euros, indique le ministère dans un communiqué. La dépréciation de la monnaie unique a permis à l'Espagne d'exporter plus hors de la zone euro.

Le marché nord-américain explose

Ses exportations vers l'Amérique du Nord ont bondi de 50,9%, celles vers l'Asie de 23,3% et celles vers l'Amérique latine de 15,1%, selon le ministère, tandis que celles à destination de l'Union européenne et plus particulièrement de la zone euro sont restées stables.

Le total des exportations est resté toutefois à un niveau légèrement inférieur à celui des importations, qui ont atteint 21,499 milliards, tirées par la reprise de la consommation des particuliers et des investissements des entreprises.

L'Union Européenne, deux-tiers des exportations

Le déficit commercial s'était élevé à 1,76 milliard d'euros en novembre 2013, selon le communiqué. Sur la période allant de janvier à novembre, le déficit commercial s'est creusé en revanche à 22,6 milliards d'euros, contre 14,13 milliards d'euros sur la même période de 2013, selon le communiqué.

Quasiment les deux tiers des exportations espagnoles ont été destinées à l'Union européenne, tandis que "la demande des pays non communautaires a diminué sur les onze premiers mois de l'année" et ont représenté 36,3% du total.

L'Espagne a profité de la dégringolade des cours du pétrole, avec une réduction de 6,3% à 35,549 milliards d'euros de son déficit dans ce secteur. Le pays importe environ 80% de son énergie.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/01/2015 à 14:43 :
si elle veut continuer sur la bonne voie surtout pour son agriculture qu'elle envoie balader l'embargo qui ne profite qu'aux USA
a écrit le 21/01/2015 à 12:50 :
En Espagne à 25% de chômage et 50% chez les jeunes, il est assez étonnant de ne pas réagir contre l’Europe du chômage et de la nullité de croissance… à quand la mise en retraite des boomers alors qu’on fabrique de l’ostracisme !
a écrit le 20/01/2015 à 16:15 :
Les Etats chômagistes sont un scandale!
a écrit le 20/01/2015 à 15:55 :
On entend parler d'un nouveau mouvement en Espagne qui pourrait faire un score... quoi de plus normal qu'une société réagisse quand une crise d'ampleur n'est pas traitée.
Y aura-t-il sortie de boomers de la vie active alors que 400 000 citoyens espagnols ont été forcés de quitter le pays.
La France compte plusieurs millions de gens à l'étranger, on parle de réfugiés politiques, d'exfiltration ou bien d'ostracisme?
a écrit le 20/01/2015 à 15:50 :
L’Espagne est pas mal dans le genre Etat bourreau sud européen à 25% de chômage et 50% chez les jeunes… Les Etat d’Europe font creuver la population et détruisent le tissu industriel. Ils sont incapables de relancer alors que l’Allemagne est au plein emploi et que les américains font plus de 2 points de croissance depuis plusieurs années. Nous avons affaire à des gouvernements caf de gratte papier… incapables de relancer la croissance. Et on annonce encore du chômage à mesure qu’on fait des strates d’administration à s’envoyer des papiers !
Voila un Etat Moloch à la bureaucratie tentaculaire!
On critique l'austérité on oublie la connerie de la vente extérieure des obligations!
a écrit le 17/01/2015 à 1:44 :
Heureusement que les franco-catalans au pouvoir travaillent au redressement de leur pays... néanmoins qu'ils nous disent lequel?
Réponse de le 17/01/2015 à 10:34 :
je suis frontalier et je fais toutes mes courses en Espagne. Je ne regarde que mon intérêt mais vous quand vous venez en vacance dans cette région vous arrivez avec une remorque pour faire le plein. Alors un peu de tolérance et moins de jalousie.
a écrit le 16/01/2015 à 16:08 :
un pied de nez à ceux qui critique la finance sur l’économie réelle: c'est finalement un mécanisme financier qui apporte une aide inespérée
a écrit le 16/01/2015 à 15:43 :
"La chute de l'euro et du pétrole FAIT baisser le déficit commercial" (et non pas "font")
Réponse de le 16/01/2015 à 16:22 :
Ça peut se discuter
Réponse de le 16/01/2015 à 19:56 :
et? rien de plus constructif Mr JG?
les manias de la conjugaison, c'est comme les manias de l'orthographe. ca ne reflechi qu'a la structure et rien sur le fond de l'article.
a écrit le 16/01/2015 à 15:33 :
presque aussi forts que Sapin , ces espagnols !!!!!!
Réponse de le 16/01/2015 à 17:52 :
Eh ko

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :