Zone euro : le chômage atteint son plus bas depuis avril 2012, la baisse des prix ralentit

 |   |  210  mots
Sur un mois, le chômage a baissé ou est resté stable dans l'ensemble des pays de la zone euro.
Sur un mois, le chômage a baissé ou est resté stable dans l'ensemble des pays de la zone euro. (Crédits : MonFinancier.com)
Le taux de chômage s'est établi à 11,2% en janvier. Les prix ont continué de diminuer en février, de 0,3% contre une baisse de 0,6% le mois précédent.

L'amélioration esquissée fin 2014 se confirme en ce début de nouvelle année. Le chômage a continué de reculer en janvier dans la zone euro pour le deuxième mois consécutif, atteignant son plus bas niveau depuis avril 2012, selon les chiffres publiés lundi par l'office européen de statistiques Eurostat.

Le taux de chômage s'est établi à 11,2% après 11,3% en décembre 2014. Sur un mois, il a baissé ou est resté stable dans l'ensemble des pays de la zone euro.

Troisième mois consécutif de baisse des prix dans la zone euro

Les prix, pour leur part, ont continué de diminuer en février dans la zone euro, mais moins qu'en janvier, avec un repli de 0,3% sur un an contre une baisse de 0,6% le mois précédent, selon une première estimation d'Eurostat.

Il s'agit du troisième mois consécutif de baisse des prix dans la zone euro. Pour éviter la déflation, caractérisée par une baisse des prix sur une période prolongée qui entraîne à son tour une baisse des salaires et de la consommation, la Banque centrale européenne a décidé en janvier d'injecter plus de 1.000 milliards d'euros dans l'économie de l'union monétaire.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/03/2015 à 14:56 :
En France on fait 100 000 fonctionnaires et on ajoute 500 000 chômeurs on est proche de 6 millions.
Certains ont droit à l'emploi public, mais pas les autres?
On appelle cela du social?
a écrit le 03/03/2015 à 14:37 :
On nous parle du chômage européen, il n’est jamais traité. On aurait des faillites d’Etat ? On défiscalise sur des niches et on supprime des emplois publics et d’entreprise, on appelle cela du social ? Alors qu’on compte de nombreux jeunes sans travail dans ce régime bourreau, pourquoi ne pas protester ? En France faire des emplois, c’est des fonctionnaires, des chômeurs et des pré-retraites ? Alors à quand 6 millions de pré-retraites ?
a écrit le 02/03/2015 à 18:54 :
On va être obligés d'importer des travailleurs... C'était pas prévu, ça. Mince.
a écrit le 02/03/2015 à 18:46 :
Le chômage baisse en Europe !
Pas en France ! Sarko vite !
a écrit le 02/03/2015 à 16:23 :
L'Europe c'est l'incurie. Mais en Europe certains pays éliminent les jeunes à tour de bras de la vie active... on fait dans le bourreau social.
On parle de réseaux pour trouver du travail, on fait dans l'occultisme dans le dos des honnêtes citoyens?
a écrit le 02/03/2015 à 16:08 :
La zone euro c'est la nullité économique. Le niveau de vie baisse, on supprime des emplois... on nous sert la faucheuse dans les foyers.
Si aux départements, l'abstention culmine, y aura-t-il alors qu'on entend dire qu'il faut des réseaux pour trouver du travail, constitution de réseaux diplômés pour l'occultisme des réseaux?
a écrit le 02/03/2015 à 14:33 :
Dommage que la France ne soit pas concernée
a écrit le 02/03/2015 à 14:11 :
quelle bonne blague. lol
a écrit le 02/03/2015 à 12:56 :
Ouf... heureusement qu'en France, Hollande tempère avec une hausse de 500,000 chômeurs de plus !!! Sinon le bonheur serait insupportable !
Et pour lui, avec la baisse conjuguée de l'Euro face au dollar et du prix du pétrole, (du jamais vu !), il fallait se donner du mal pour empêcher la croissance de repartir tout seul... et bin, lui l'A fait !!! Qu'est-ce qu'on dit à Hollande ???
a écrit le 02/03/2015 à 12:52 :
Si Eurostat fait comme le gouvernement français qui nous dit que le chômage a baissé sur le mois de janvier alors qu'il n'en est rien toutes catégories confondues...
Réponse de le 02/03/2015 à 12:57 :
Une différence : Eurostar ne cherche pas à se faire réélire !!
Réponse de le 02/03/2015 à 16:40 :
Eurostat compile les chiffres fournis par les états membres.
a écrit le 02/03/2015 à 12:07 :
Il n'y a que des surprises, attendons comme le PIB américain qui avait augmenté de près de 5 % et qui est maintenant de la moitié.. Surprise surprise.......

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :