Ségolène Royal entre en campagne, mais le PS cherche toujours son unité

Martine Aubry et Ségolène Royal se sont finalement mises d'accord pour un meeting commun le 27 mai.

Le nouvel armistice de la "guerre des roses" a été signé samedi par Ségolène Royal. Un communiqué et une déclaration sur RTL sont venus clore deux semaines d'interrogations sur la volonté de l'ex-candidate à la présidentielle et de Martine Aubry de mettre entre parenthèses leur rivalité pendant une campagne européenne à hauts risques pour le Parti socialiste.

"Je suis pour l'unité des socialistes. Ils peuvent compter sur moi quand les temps sont difficiles, je viens pour eux, pour tous ceux qui se battent, je viens délivrer un message d'espoir aux Français, et je viens pour que la famille de gauche soit rassemblée", a souligné Ségolène Royal sur RTL. En question, un meeting le 27 mai à Rezé, près de Nantes. Un temps annoncée comme certaine, la participation de Ségolène Royal avait été ensuite mise en pointillés par ses proches, qui rappelaient que la direction du PS n'avait toujours pas accordé à la présidente de Poitou-Charentes la place qui lui revient. L'ex-candidate à la présidentielle aimerait se voir confier des missions, notamment pour représenter son parti à l'étranger. Martine Aubry avait évoqué cette piste début février mais n'a jamais donné de suite concrète à cette proposition.

Interrogée hier sur Europe 1, la première secrétaire du PS a déclaré que sa rivale aurait "la place qu'elle souhaite avoir". Sans plus de précisions. Martine Aubry a aussi souligné que "personne n'aurait compris" que Ségolène Royal ne soit pas présente à Rezé. Claude Bartolone, l'un des lieutenants de la patronne du PS, a expliqué que cette nouvelle division aurait été "une arme incroyable donnée à la droite", déjà en tête des sondages pour le scrutin du 7 juin.

La semaine dernière, le PS a battu le rappel de ses ténors et de ses élus pour tenter de mobiliser un électorat encore marqué par les déchirements du congrès de novembre à Reims. Et, même en recul dans les sondages, Ségolène Royal demeure, selon l'expression de François Hollande, le meilleur "agent électoral" du PS.

Mais, sur le fond, l'impression perdure que deux partis coexistent depuis le congrès de novembre. Repliée sur ses activités en Poitou-Charentes, où elle se prépare à une bataille régionale difficile en 2010, Ségolène Royal poursuit son travail de réflexion, avec la présidentielle de 2012 en ligne de mire. "Il nous faut travailler, faire un projet de gauche pour contrer les politiques désastreuses de Sarkozy", a-t-elle déclaré la semaine dernière au quotidien espagnol ""El Pais".

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 17
à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
vive segolene c la meilleure pour pulveriser le nain qui ruine la france

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Est il bien nécessaire de faire appel à elle ? J'avoue que mon retour au PS est 100% conditionné par sa mise à l'écart voire son retrait. De mémoire, même Jospin n'a pas fait autant de mal à la gauche en général et au PS en particulier que Ségolène. ...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
RAS

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Comment encore perdre du temps a parler de ces nunuches incompétentes...plus personne ne peur encore croire à leurs "politiques" d'auto-flagellation....!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Heureusement que madame ROYAL est là dans ce parti !

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
c'est quoi ce tra la la

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
SEGOLENE na plus sa place au ps

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
vous nous gonflés avec vos c

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
"délivrer un message d'espoir" non mais pour qui se prend-elle ?!

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Seule solution pour enrayer la cassure entre Ségolinistes et anti: une ou un autre présidentiable et rapidement, il y a des talents au P.S., Obama a bien émergé chez les démocrates américains, il faudrait une personne de conviction mais non psychori...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Elle seule, fifèle a l'idéal socialiste a la capacité de faire renaitre le parti de ses cendres.

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
a travers cet egocentrisme exacerbè j'ai beaucoup de difficultès a retrouver les valeurs de la gauche;malheureusement SR ira jusqu'au bout et va nous enterrer en 2012 s'il n'y a pas une prise de conscience au sein du parti.ce n'est pas ce leader qu'i...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Un peu de respect pour les 17 ,5 millions de votants!! Malgré les attaques du ps mme royal a rassemblée en peu de temps une partie de la France,et escusez moi mais qui est mr jospin?

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
la politique PS avance. Si ségolène adhère tant mieux. Sinon tant pis. Elle fait fuir beaucoup de "gauches", alors... c'est du boulot dont on a besoin et la diffusion encore plus forte du programme.

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
encore heureux qu'elle daigne les soutenir, ils lui ont volé la victoire et maintenant , pleurent pour qu'elle soit à leur coté.J'admire son courage et sa ligne de conduite ,qui semble plus honnete que ses "amis " socialistes.

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Segolène Royal a sa place au PS et j'en suis sûre et certaine que dès qu'elle rentrera en campagne, le sondage nous sera favorable. Dommage qu'en Ile de France, nous n'avons pas chance de l'avoir dans un Meeting et qu'elle accepte d'aller à Rezé.

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Cela me ravit et m'apaise de voir qu'il y a encore des partisans de Ségolène. Qu'ils persistent dans cette voix afin qu'a l'aube de 2012 elle soit bien et au beau milieu du PS pour finir de le couler. en attendant qu'elle se hâte d'adresser a sa Grac...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.