Le Front national aura peu d'élus mais il a pesé sur le scrutin

A l'issue d'un scrutin qui ne lui est traditionnellement pas favorable, le Front national aura peu de conseillers généraux. Mais la campagne a largement tourné autour du parti créé par Jean-Marie Le Pen.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Le Front national a obtenu ce dimanche soir son premier élu au second tour des cantonales dans le Vaucluse, à Carpentras. "Notre candidat à Carpentras, Patrick Bassot, a obtenu près de 54% des voix", a précisé Emile Cavasino, secrétaire départemental du FN. Une victoire qualifiée de "symbolique" par Jean-Marie Le Pen, qui faisait référence à l'affaire de la profanation du cimetière de cette ville, qui avait défrayée la chronique dans les années 90.

Un peu  plus tard dans la soirée, on apprenait que Jean-Paul Dispard avait été élu dans le canton de Brignoles (Var) face au conseiller général communiste sortant Claude Gilardo, avec 50,03% des suffrages contre 49,97%, soit un écart de 5 voix, selon la préfecture du Var.

En revanche, Steeve Briois, secrétaire général du FN, a indiqué à Reuters qu'il n'était pas parvenu à battre son adversaire socialiste dans son canton du Pas-de-Calais, à Montigny-en-Gohelle. Selon la préfecture du Pas-de-Calais, Steeve Briois a obtenu 44,7% des voix face au conseiller général socialiste sortant Jean-Marie Picque (55,3%). Et Louis Aliot, numéro deux du FN et compagnon de Marine Le Pen, a été battu à Perpignan par une socialiste.

Le FN avait réalisé une forte poussée au premier tour avec un score historique pour ce type de scrutin d'un peu plus de 15%. Il s'était qualifié pour le second tour dans un peu plus de 400 cantons, dont un peu plus de la moitié pour des duels avec des candidats socialistes ou communistes.

En revanche, une ancienne du Front national, Marie-Claude Bompard, maire de Bollène (Vaucluse), a été réélue sous l'étiquette de la Ligue du Sud.

Les dirigeants du FN misaient officieusement à la veille du second tour sur une dizaine d'élus.

François Fillon, Premier ministre, a estimé dimanche soir que le "score (du FN) démontre que le vote protestataire ne doit pas être sous-estimé et banalisé. Ce parti doit être combattu et les causes de son audience doivent être lucidement évaluées et traitées (...) Le très faible nombre de ses élus démontre cependant qu'une grande majorité de citoyens, notamment de la majorité, refuse les solutions extrémistes".

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 8
à écrit le 29/03/2011 à 19:22
Signaler
Le FN est dans la course avec le même code électoral , s'il n'a pas d'élus c'est que les Français ne veulent pas d'eux , le peu de communes qu'ils avaient gagnés ,ils les ont perdues je crois , qu 'ils travaillent ,et cessent de stigmatiser tout le m...

le 30/03/2011 à 12:12
Signaler
a Lio. Franchement, qui est stigmatisé dans l'affaire, ceux qui ne veulent pas être FRANCAIS, ou ceux qui défendent les valeurs de la FRANCE. Nous voulons bien d'eux, et eux, veulent-ils de nous? Vous pouvez et devez savoir de quoi vous parlez et ne ...

le 30/03/2011 à 19:51
Signaler
c'est vrai ils les ont perdues , mais je ne voulais être diplomatique .Enfin une élection ne se gagne pas uniquement sur le rejet de l'autre , il faut exposer des idées plus générales , l'immigration n'est pas au centre de la vie Française .

le 31/03/2011 à 17:03
Signaler
bien d'accord avec vs Pierre

à écrit le 28/03/2011 à 12:14
Signaler
Cette UMP décidément n'apprend jamais rien ;prenons Fillon (et beaucoup d'autres à l'UMP)il fait clairement comprendre aux électeurs de son parti qu'il convient de voter tout sauf FN ,avant de rentrer dans le rang ,genre on a mal compris ce que j'a...

le 28/03/2011 à 15:38
Signaler
le système UMPS appel cela la démocratie moi j'appelle cela "la corrida".ou la mise a mort d'un partie politique.Mais les français ne sont pas dupe et ils commencent a ouvrir les yeux. allez courage ils faut continué. phil

le 28/03/2011 à 15:57
Signaler
Des Francais à la mémoire très courte, ont revoté PS alors qu'ils étaient UMP.Pas trop difficile a prendre comme résolution surtout que la différence est tellement petite entre l'UMP et le PS.La preuve est là, suffit de regarder le vote de dimanche, ...

le 31/03/2011 à 17:04
Signaler
tout-a-fait Pierre

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.