Framfab au fond du trou

Chutant de 12,33% mardi à la Bourse de Stockholm, pour clôturer à 26,30 euros, l'action de l'agence Web suédoise Framfab poursuit sa descente aux enfers après la publication de ses résultats sur neuf mois, marqués par une plongée dans le rouge. La curée avait débuté le 25 octobre pour la société, ex-valeur Internet vedette en Europe : le titre avait perdu 28% en une seule séance, après l'annonce que les résultats du troisième trimestre seraient inférieurs aux prévisions et que les résultats annuels après amortissement des survaleurs serait négatif. Au total, la capitalisation boursière de la société a fondu de près de 93% depuis le mois de mars. Les résultats sur les neuf premiers mois de l'année ont été plombés par une vague de faillites de sociétés Internet ayant affaibli la confiance des clients et aggravé les problèmes rencontrés par Framfab en Suède. La société prévoit désormais une perte pour l'ensemble de l'exercice et son président, Jonas Birgersson, se refuse à préciser quand il compte annoncer un retour aux bénéfices. Les pertes des trois premiers trimestres atteignent au total 83,9 millions de couronnes suédoises (9,88 millions d'euros), contre un bénéfice de 29 millions de couronnes (3,4 millions d'euros) sur la même période de 1999. A elle seule, la perte de 179,4 millions de couronnes enregistrée au troisième trimestre - plus forte que prévue - devrait effacer les bénéfices du premier semestre et faire plonger dans le rouge les résultats de toute l'année. Alors que le chiffre d'affaires sur neuf mois a bondi de 456%, à 1,15 milliard de couronnes (135 millions d'euros), le groupe a enregistré une perte d'exploitation de 104,2 millions de couronnes (12,3 millions d'euros). "J'endosse la responsabilité de n'avoir pas compris les effets psychologiques de la faillite de sociétés Internet aux Etats-Unis et en Suède", a expliqué M. Birgersson, cité par l'agence TT news. "Ceci a affecté chez nos clients le désir d'acheter des services". "Maintenant, nous allons nous défendre. Il n'y aura pas de nouvelles embauches dans un futur proche". Au-delà du gel des recrutements, Framfab compte mettre en place une nouvelle équipe de direction pour la Suède, produire en Suède des solutions commercialisées à l'étranger et appliquer un programme de réduction du fonds de roulement.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.