Intercall et Liberty Surf en baisse après l'échec de leurs discussions

 |  | 259 mots
Les investisseurs marquaient leur déception ce matin après l'annonce de l'échec des discussions entre le spécialiste des cartes téléphoniques prépayées Intercall et le fournisseur d'accès à Internet Liberty Surf. A la mi-journée, Liberty Surf perdait 4,8%, à 37,75 euros, et Intercall chutait de 6,4% à 90 euros. Suspendue durant toute la séance d'hier, la cotation des deux titres a repris à 11h30. Hier, Intercall et Liberty Surf avaient annoncé dans un communiqué laconique être en discussions "en vue d'un éventuel rapprochement industriel." Claude Benchetrit, le président d'Intercall, qui présentait hier l'offre de téléphonie mobile que sa société s'apprête à commercialiser avait indiqué : "Internet est le coeur de l'activité de Liberty Surf et le prépayé est la spécificité d'Intercall. Il y a donc des synergies incontournables". Le lancement d'une offre d'accès à Internet prépayée apparaissait donc comme le débouché le plus probable des discussions entre les deux sociétés. . "Nous avons des projets très avancés dans ce domaine, indépendamment des discussions avec Liberty Surf, avait toutefois ajouté Alain Chateau, le directeur général d'Intercall, soulignant que "40% des internautes, notamment les adolescents, n'ont pas de carte de crédit". Intercall étudie également des offres de porte-monnaie électronique et a déposé la marque "porte-monnaie télécom".L'accès à Internet semble être le prochain terrain d'attaque des opérateurs de téléphone alternatifs. La filiale française du groupe australien One.Tel doit faire une annonce dans ce domaine la semaine prochaine.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :